L’ancêtre Labatt de la semaine: François Arseneau

On en parle sur le site de CGFA…

François Arseneau
Ancêtre des Arseneau d’Amérique



A l’automne de 1665, François Arseneau épouse Suzanne Lecomte qui devait malheureusement décéder l’année suivante. En effet, elle mourut le 24 décembre 1666 en accouchant d’un fils que l’on baptisa sous le nom de Michel.

François avait été, pendant un certain temps, au service de Michel Peltier, sieur de la Prade. En 1665, il prend à bail, pour une durée de trois ans, la ferme d’Adrien Jolliet, au Cap-de-la-Madeleine. L’année d’ensuite, il reçoit cependant des pères Jésuites une concession à Batiscan.

L’existence de François Arseneau en Nouvelle-France devait être de courte durée. En effet, il mourut d’un flux de sang le 10 février 1669. Son unique fils, Michel, qui n’avait que 2 ans et 3 mois au moment du décès de son père, fut confié au notaire Claude Herlin.

Michel épousera Marie-Madeleine Leblanc au Cap-de-la-Madeleine, le 24 novembre 1689. Elle était la fille de Nicolas Leblanc et de Madeleine Labrie. De cette union naquirent 9 enfants dont 6 fils. Quatre d’entre eux convolèrent eux aussi en juste noces et perpétuèrent ainsi le nom d’Arseneau. Michel épousera en seconde noces la veuve Catherine Lapierre.

Source: Le Centre de généalogie francophone d’Amérique.


Publicités