Matante Nine

C’est comme ça que mes cousins et mes cousines appelaient maman.

famille Farmer Premiere Communion 1961

Maman on la voit ici au volant d’une Buick ou une Oldsmobile décapotable.

1957 soeurs Sauvé

Sa soeur Lucille (matante Ticille) est à ses côtés. Sa soeur Héléna est sur la banquette arrière avec son mari Hervé Meloche. Jacqueline Brunet, la fille de René Brunet et de Marie-Louise Paiement, est debout derrière ma mère.

On est en 1957, probablement à St-Clet.

Ma mère n’a jamais conduit de voiture de sa vie, mais elle aurait probablement conduit le tracteur de mon oncle Florent…

Frozo 002 campagne rang ste-julie Florent et Aline

Aline et son frère Florent

Maman célèbre ses 97 ans aujourd’hui…

Elle vit toujours même si elle repose en paix au cimetière de la paroisse de Sainte-Justine-de-Newton là où repose aussi son père Euclide.

000 Euclide Sauvé et Rosina Quesnel 1952

Euclide Sauvé et Rosine Quesnel, été 1953 ou 1954

La petite Aline est née le 27 juin 1921 sous le signe du Cancer.

Rosina Quesnel avec Aline (3 mois)

Aline (3 mois)

Elle est morte seule à l’hôpital de Verdun d’un cancer du foie le 3 octobre 1989. Je n’avais pas saisi ce que voulait me faire comprendre l’infirmière à son chevet. Maman n’en avait pas pour longtemps.

La vie avait abandonnée maman à plusieurs reprises dans sa vie.

L’histoire d’Aline est l’histoire de plusieurs femmes de cette génération. Je ne vais pas à vous la raconter ici. Vous avez dû la lire entre les lignes depuis 2008. Disons seulement qu’Aline avait beaucoup l’esprit de famille et qu’elle aimait beaucoup ses enfants et ses petits-enfants.

Je dois avoir hérité ça d’elle.

Je ne raconterai pas toute l’histoire de maman à mes petits-enfants… juste les rares petits bouts de bonheur.

L’histoire d’Aline a fait ce que je suis. Toute vérité n’est pas bonne à dire et ça peut laisser des traces. Inconsciemment, mes parents ont laissé des traces dans ma vie, et ces traces en ont aussi laissé inconsciemment dans la vie de mes enfants. Elles en laisseront sûrement aussi inconsciemment dans celle de mes petits-enfants.

Consciemment ou non, on laisse toujours des traces.

Repose en paix Maman…

Publicités

Notes et textes pour une histoire de Pointe-Claire – Les hôtels

Un commentaire intéressant au sujet de cet article de Luc Lépine.

Erreur. Dalbe Cousineau n’a pas vendu l’hôtel à son frère Raoul. Raoul était son fils. Je suis la petite-fille de Raoul et l’arrière petite-fille de Dalbe. C’est ma mère qui a vendu le bâtiment en 1980. Comme je suis née en 1952 j’ai vécu dans cette maison.

https://wp.me/pCfR6-6Dm

Les Frève

Le mois dernier, une descendante m’avait écrit ce commentaire concernant François Froebe…

Bonjour Monsieur Lagacé,
Je suis tombé par hasard sur ce que vous avez écrit à propos de François Frèvres ou Froebe.  Il était le papa de Victoire Frèvres, épouse de Bernard Lizotte, l’arrière grand-mère de ma grand-maman Lizotte.  Je voudrais savoir si vous êtes en possession de documents à propos de François.
Vous et Madame France Bourdon êtes ceux qui ont fait le plus de recherches sur François.  Je vous avoue que je suis un peu perdue.  Déjà l’Alsace qui est passé tour à tour aux mains des Allemands, des austro-hongrois et des français c’est un peu compliqué.  J’ai cherché le fameux château où François serait né. mais aucun château d’Alsace ne semble correspondre.  J’ai aussi contacté une société généalogique d’Alsace.  
Bref, toute information que vous pourriez me fournir serait bien appréciée.
Bien à vous

J’avais complètement oublié de lui répondre.

gaston_1

J’avais déjà écrit sur Froebe en citant un article dont voici un extrait.

François Froebe, fils de l’archiduc Germain Froebe et de Louise Rupelle, est né en 1759 à Mulhausen en Alsace. Enrôlé de force dans le régiment d’Anhalt, il réussit avec quatre compagnons dont Dickner, Phristern et Hurst à fuir la frégate Delight ancrée près de Rivière-Ouelle en 1780.

Recueilli par Antoine Lizotte, il s’engage chez Joseph Francoeur, cultivateur de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et par la suite s’engage sur le bateau de Jean-Baptiste Pelletier qui fait du cabotage sur le fleuve Saint-Laurent.

Abjurant le 2 janvier 1786, il épouse Marie Dépau le 20 février suivant et reconnaît son fils, Joseph-François, né le 10 janvier 1784.

Puis je mettais mis à sa recherche en inventant un conte de Noël que je n’avais jamais terminé.

Les ancêtres Bud Light de la semaine: les immigrants allemands

À suivre…

 

François Frèvres ou Froebe

Bonjour Monsieur Lagacé,
Je suis tombé par hasard sur ce que vous avez écrit à propos de François Frèvres ou Froebe. Il était le papa de Victoire Frèvres, épouse de Bernard Lizotte, l’arrière grand-mère de ma grand-maman Lizotte. Je voudrais savoir si vous êtes en possession de documents à propos de François.
Vous et madame France Bourdon êtes ceux qui ont fait le plus de recherches sur François. Je vous avoue que je suis un peu perdue. Déjà l’Alsace qui est passé tour à tour aux mains des Allemands, des Austro-hongrois et des Français c’est un peu compliqué. J’ai cherché le fameux château où François serait né, mais aucun château d’Alsace ne semble correspondre. J’ai aussi contacté une société généalogique d’Alsace.
Bref, toute information que vous pourriez me fournir serait bien appréciée.
Bien à vous

À suivre…