Le camion de Léon

Cinquante ans ça passe vite en titi…

2062!

Je ne sais pas d’où je tiens cette passion d’écrire tant sur nos ancêtres…

Je voulais juste en passant vous parler de mon premier cadeau de mon grand-père Pierre, le gars aux blogues interminables.

On était en 2012.

C’était ce petit livre…

Il l’avait acheté chez Mère Hélène à Repentigny peu de temps après ma naissance…

Il aurait bien aimé qu’il ait eu ce titre.

Léo, c’était le nom de son père.

Mon grand-père m’a très peu parlé de son père Léo, pompier, puis lieutenant, puis capitaine, mais il m’a beaucoup parlé de son grand-père Léo Senior, le gars de party.

C’est à cause de lui que mon grand-père me parlait beaucoup de mes ancêtres et d’histoire. Il avait eu tant de misère à trouver ses ancêtres. Il en était tout fier.

Mon grand-père parlait beaucoup, mais il savait dans sa grande sagesse quand s’arrêter quand il voyait que mon regard fuyait un ti peu.

Mon grand-père m’a appris beaucoup de choses dans la vie, surtout l’importance d’un grand-père dans la vie de ses petits-enfants.

Je lui dois beaucoup.

Avant de vous quitter, j’ai trouvé le vrai camion de Léo…

On se repogne.

Je me demande bien où j’ai bien pu pogner cette expression…?

Mon grand-père

Je parle pas beaucoup encore, mais si je le pouvais, je vous parlerais de mon grand-père et de ses ancêtres, de son père, capitaine de pompier… 

De son grand-père, le gars de party… 

De son arrière-grand-père Édouard Métayer, capitaine de pompier…

J’en aurais long à vous raconter. 

Mon grand-père ne me raconte pas tout encore, car je suis un ti peu trop jeune.

Je n’ai pas de photo à vous montrer de moi. Pas que je n’en aie pas… 

Mon grand-père n’arrête pas de me prendre en photo et en video.  Quand il me garde et que je m’ennuie de maman, il me les montre et j’oublie ma peine. 

J’espère juste ne pas devenir un accroc de photos quand je serai grand.

Il me chante aussi des tites chansons, mais ça vous le savez déjà…

On se repogne dans 50 ans…

Théo, 1 an