Faut pas me chercher…

Trop drôle le commentaire de Michel qui m’avait tendu un petit piège en me parlant de son parrain Louis-Philippe Boisseau

Ha ha ha… Je l’savais!

Mais ne te donne pas le trouble.

Comme pour le reste de ma famille plus ou moins élargie, je n’ai jamais entretenu de contacts suivis avec mon parrain et ma marraine, par ailleurs tous deux bien corrects. Il me reste d’eux quelques ‘beaux’ souvenirs, sans plus. Comme ces quelques réveillons que nous étions allés passer chez eux, et les petits cadeaux qu’ils se faisaient un point d’honneur de m’envoyer à mon anniversaire…

Mais nous dérapons. Qu’en est-il de ce fameux Jean-Louis qui, si tu veux mon humble avis, n’a physiquement RIEN de cette idole de toute une génération et de celles qui ont suivi?

Elvis était le sosie de Jean-Louis… c’tu clair!

Il n’en fallait pas plus pour chercher à en savoir davantage sur son parrain Louis-Philippe Boisseau en commençant par une petite visite virtuelle au cimetière.

Surprise!

On retrouve deux grand-tantes de Michel: Alice et Zéphirine Hotte. Ce sont les soeurs de son grand-père Arthur qui a épousé la belle Julia.

Alice Hotte a marié Auguste Boisseau et non Brosseau tel qu’indiqué dans les registres du cimetière. Ils sont les parents de Louis-Philippe Boisseau, époux de Marjolaine Lasalle.

Marjolaine Lasalle

source

Marjolaine Lasalle est sa 2e femme.

Sa première était Fleurette Beaupré tel que confirmé dans l’acte de naissance de Michel qu’il a retrouvé dans ses papiers.

Michel a retrouvé bien plus que son parrain et sa marraine finalement avec toute cette histoire.

Il a trouvé ses racines maternelles…

et qui sait un jour, des photos de famille…?

Zéphirin Hotte, descendant de Pierre Hotte dit Lafeuillade, est pratiquement inconnu dans le monde de la généalogie, du moins sur Internet.

Je me demande où Jacques St-Pierre a bien pu trouver toutes ces informations sur la famille Hotte dit Lafeuillade.

Faut le faire!

On n’invente pas ça!

La pierre tombale

Un lecteur a remarqué…

J’ai un problème avec Venance Paiement. Sur la pierre tombale de Rosina Quesnel, il est inscrit que son mari est Euclide Sauvé, lequel a épousé, en secondes noces, Venance Paiement (1874-1918 ). Dans mon arbre généalogique, j’ai un Venance Paiement (21 août 1873 – 22 mars 1918 ) second époux de Rosina Quesnel. Suis-je dans l’erreur ou la pierre tombale est erronée ?

On devrait plutôt lire…

Voici Venance et Rosina avec leurs enfants en 1914.

Je n’hésite jamais

Si vous avez des informations qui pourraient m’intéresser, n’hésitez pas à me les transmettre!

Comme disait ma belle belle-fille, Johanne Martel a frappé le jackpot!

Maintenant, il ne faut pas l’effrayer à ma passion pour la généalogie et surtout ne pas lui dire que j’ai écrit plus de 1500 articles à ce sujet depuis janvier 2008.

Non! Surtout pas.

Sauf que j’écris pour partager ce que j’ai trouvé.

Vous m’écrivez, et je vous réponds.

Je n’hésite jamais…

Parlant de jackpot, j’en ai frappé un hier soir…

Commentaire intéressant…

Bonjour,
Je suis une descendante d’André Mignier dit Lagachette (Lagacé). J’habite sur la rive nord de Montréal à Rosemère et j’ai déjà fait un court séjour à l’Ile de Ré à la recherche des traces de cet ancêtre. Si vous avez des informations qui pourraient m’intéresser, n’hésitez pas à me les transmettre!
Merci d’avance!
Johanne Martel

Sûrement pas un canular!

Sûrement pas…

Judy

Une autre belle rencontre virtuelle.

Cliquez ici.

Assez impressionnant!

Une petite Américaine passionnée d’histoire avec des racines solidement ancrées dans les familles Giguère, Moquin et Dubé.

Judy savait surprenamment peu de choses sur ces racines, car souvent les liens avec les familles émigrées aux États-Unis au XIXe siècle ne sont pas faciles à faire.

Judy partait donc de loin… et son arbre généalogique était fort mal en  point.

Je me demande si je dois m’embarquer dans cette galère et vous parler de ses ancêtres Giguère, Moquin et Dubé, car on n’est pas sorti du bois.

Je vais y réfléchir et vous revenir là-dessus.

J’ai eu de la chance…

La suite de ce commentaire…

Bonjour,

j’ai lu avec beaucoup de passion vos recherches concernant les familles vivant au Massachusetts. Je ne sais comment faire pour retracer mes arrière-grand-parents maternels. Voici ce que je connais: ma grand-mère maternelle s’appelle Rose-Anna Thibault née le 24 juillet 1881 à Lawrence, Massachusetts. Elle a épousé vers l’âge de 17 ans mon grand-père Gaudiose Martel de Pont-Rouge qui était allé travailler.

J’ai plusieurs photos prises à Lawrence, Massachusetts.

Je vous félicite de votre travail qui permet aux gens de se retrouver à travers le temps.

Une excellente journée.

5 secondes…

Ça n’arrive pas toujours.

Il faut en profiter quand la chance passe.

Gaudiose Martel est le fils d’Éloi Martel et de Vitaline Lemay. Il a 20 ans et la belle Rose-Anne en a 16 selon le document.

Il est opérateur et elle est femme de chambre. On a même leur adresse!

On est le 18 novembre 1902, à Lawrence au Massachusetts. Il ne manque qu’une photo de mariage pour me combler de joie!

Je me demande si Nicole Forgues aimerait que je l’aide pour retracer les ancêtres de Gaudiose?

En attendant sa réponse, cliquez ici.

Vous allez retrouver cette information fort intéressante.

Honoré Martel dit Lamontagne (notre ancêtre),*

André Mignier dit Lagasse (ou Lagacé),*

Comment résister à la tentation…

Suite à ce commentaire…

Bonjour,

j’ai lu avec beaucoup de passion vos recherches concernant les familles vivant au Massachusetts. Je ne sais comment faire pour retracer mes arrière-grand-parents maternels.  Voici ce que je connais:  ma grand-mère maternelle s’appelle Rose-Anna Thibault née le 24 juillet 1881 à Lawrence, Massachusetts. Elle a épousé vers l’âge de 17 ans mon grand-père Gaudiose Martel de Pont-Rouge qui était allé travailler.

J’ai plusieurs photos prises à Lawrence, Massachusetts.

Je vous félicite de votre travail qui permet aux gens de se retrouver à travers le temps.  

Une excellente journée.