Il faut que ça soit important…

Pour vous déranger en plein milieu de semaine…

Stanislas Lagacé

C’est juste une partie d’une photo…

Celle-ci.

Quatre générations : Stanislas Lagacé, Stanislas Lagasse, Harry Lagasse et son fils

Sandy avait cette photo sans aucune indication. Elle faisait partie de la collection de Julien Wilfred Lagasse, le fils de Pierre Lagacé et Mathilde Leblanc.

On aurait quatre générations.

Je pense avoir identifié trois personnes sur quatre.

Stanislas Lagacé né en 1842. Son fils Stanislas (Dennis) né en 1864, son petit-fils Harry (Henri Lagasse) et son arrière-petit-fils dont j’ignore encore le nom.

Je sais que Harry a marié Anna Campbell.  Anna a des ancêtres écossais. J’ai retracé deux fils du couple dans le recensement américain de 1930: Gerald et Laurent.

La famille vit dans le comté de Queens dans l’État de New-York.

Sandy cherche encore de son bord si elle aurait d’autres photos pour valider tout ça.

Voici une photo de Harry et de sa belle Anna.

C’est mon autre cousine éloignée qui me l’avait envoyée le mois dernier.

Son grand-père est le petit Victor à gauche. Carol n’avait pas elle aussi de noms sur cette photo.

Je cherchais mon arrière-grand-père Lagacé…

Sandy Lagasse a plein de photos de sa famille et de ses ancêtres.

Elle m’a dit que certaines photos qu’elles possèdent datent des années 1880. Elle en sait des choses. Elle a même suivi des cours sur les vêtements que portaient les femmes à différentes époques.

Elle sait par exemple que ces photos ont été prises dans les années 1890.

Elle peut aussi identifier les époques grâce aux chapeaux…

En tout cas, je lui lève le mien.

Sandy a même des photos qui sont imprimées sur de l’étain.

Elle m’a envoyé lundi dernier cette photo sur étain juste pour le fun…

Elle ne connaît pas aucun de ces jeunes hommes. Elle cherche depuis un an.

La photo vient de la collection de son arrière-grand-père Julien Wilfrid Lagacé, le fils de Pierre Lagacé et Mathilde Leblanc.

La collection de photos a eu de la chance, car elles auraient pris le bord des vidanges n’eut été de la vigilance d’une cousine de Sandy… qui les lui a données.

Je vous avais mis la dernière fois une photo de sa collection …

Julien est assis à gauche et son frère Joseph Lagasse est à sa droite.

Ce sont les deux fils de Mathilde Leblanc.

Vous aviez deviné…?

Sandy a tellement de photos que je pourrais écrire des dizaines et des dizaines d’articles, peut-être même des centaines…

Pour calmer mes ardeurs, je m’amuse à lui faire des petits montages afin d’identifier les gens sur les photos.

Entre autres, celle de ma cousine Carol où on voit le vieux monsieur à gauche.

Qui suis-je…?

Voici mon petit montage… avec les photos de Carol et de Sandy.

Sandy m’avait envoyé trois photos de Pierre Lagacé né en 1844 et je les ai comparées à celle de la plage.

Sandy a montré mon montage à son cousin Andy qui a 81 ans. C’est Andy qui a donné la piqûre de la généalogie à Sandy.

Il croit qu’on a bien à deux frères Lagacé… Stanislas, le fameux Dennis, né en 1842 et Pierre né en 1844.

J’aurais finalement en main une photo de mon arrière-grand-père Stanislas Lagacé.

Sandy m’a envoyé deux autres photos en étain.



Elle a bien fait…

Je pense avoir trouvé son arrière-grand-père Julien Wilfred.

C’est là que l’expression « renvoyer l’ascenseur » prend tout son sens…

La semaine prochaine, on repart à neuf.



À la recherche de mon arrière-grand-père Stanislas Lagacé

Comme me disait Richard dernièrement dans un courriel, la généalogie ne prend pas de vacances…

En effet, ce petit garçon qui cherchait à faire revivre son arrière-grand-père Édouard Métayer en 2007, le beau-père de son grand-père Léo Lagacé Senior, est maintenant en train de faire revivre son arrière-grand-père Stanislas Lagacé, le grand-père du petit Victor de la semaine dernière…

Quelque part au Connecticut dans les années 20…?

Si vous avez lu cet article,  vous allez me dire pourquoi diantre ne demande-t-il pas plus d’informations sur cette photo à sa deuxième cousine à une génération des États-Unis…?

C’est que voyez-vous, elle a perdu son mari l’année dernière et que je ne veux pas remuer trop de souvenirs.

Je vais donc attendre et être patient…

Par contre, j’ai une autre cousine éloignée qui m’a écrit quand je suis revenu de mes petites vacances de quatre jours dans la région du Saguenay Lac-St-Jean.

Sandy Lagasse essayait depuis fort longtemps de retracer qui était ce fameux Dennis Lagasse qu’elle voyait partout dans les recensements américains…

Moi je le savais… J’avais découvert le pot aux roses en 2009.

Je ne savais rien par contre d’une de ses descendantes mordue de la généalogie.

Sandy fait la généalogie de ses ancêtres depuis 1985. Elle a eu la piqûre d’un de ses oncles.

Une belle histoire qui commence de deux descendants de Jean Antoine  Lagacé et d’Ursule Cordeau dit Deslauriers…

Revenez la prochaine fois pour en savoir plus sur mon arrière-grand-père Stanislas Lagacé, devenu ce fameux Dennis Lagasse en allant s’installer définitivement avec sa famille à Bristol, Hartford, Connecticut en 1889.

C’est là que son fils Léo Senior a dû avoir son dollar américain de 1888.

Je cherche encore…

Le petit Victor

Vous savez tous combien j’aimerais en apprendre plus sur les photos que j’ai reçues de ma deuxième cousine à une génération des États-Unis à défaut d’avoir une machine à voyager dans le temps.

Le grand-père de ma deuxième cousine à une génération des États-Unis est justement le petit Victor qui est peut-être sur cette photo avec son papa et sa maman, et aussi sa petite soeur.

Flore Lagasse, la soeur de sa mère Germaine, la mère de ma deuxième cousine à une génération des États-Unis avait écrit dans l’album « Pépère, great-grandpa et aunt Germaine »…

Tout à fait impossible, car cette photo date d’avant la naissance de Germaine en 1914.

La photo daterait plutôt de 1892. On aurait Stanislas Lagasse, Amanda Ménard, la petite Rose Elmira et le petit Victor.

Voici un petit montage des Victor que j’ai fait avec les photos…

Cliquez sur l’image pour agrandir

Le petit Victor est né en 1890 à Notre-Dame-de-Stanbridge.

En cliquant sur les images, on remonte dans le temps au 13 avril 1890. Le parrain de Victor est Philippe Lord et sa marraine Marguerite Lagacé, la soeur de Stanislas et par le fait même celle de mon grand-père Léo.

Ma tante Fleurette m’a dit dernièrement qu’elle avait déjà vu sa tante Marguerite. Elle se rappelle d’une femme corpulente.

On n’a pas de photo d’elle.

Quant à remonter le temps, remontons donc jusqu’en 1887 où Stanislas se marie avec la belle Amanda Ménard.

Un beau mariage…

En fait, un double mariage, car Antoine Lagacé, le frère de Stanislas… et de mon grand-père… se marie aussi la même journée.

Antoine Lagacé marie la belle Délia Bertrand.

On est le 11 janvier 1887.

Je sais le temps qu’il faisait. J’ai regardé dans les archives d’Environnement Canada pour le 11 janvier 1887 pour la station de météo de McGill.

Max. -8,9

Min. -20,6

Neige 0,3 cm

On avait reçu 11 cm de neige la veille.

Le soleil devait être de retour et les gens devaient être heureux tous rassemblés dans l’église.

Antoine et Stanislas signent, de même que leur père Stanislas.

Moi ça me fascine de voir les signatures de mes ancêtres.

La prochaine fois, je pars à la recherche de mon arrière-grand-père Stanislas Lagacé.

J’aimerais bien aussi vous parler d’une autre Lagacé des États-Unis qui m’a retracé, mais il faudrait que je déroge à ma promesse de m’en tenir qu’à un seul article par semaine.

Donc, en attendant de vous en parler plus longuement, je vous mets cette petite photo…

Assis, deux fils de Pierre Lagacé et Mathilde Leblanc,

Julien Wilfred Lagasse, à gauche et Joseph Lagasse à droite.


Et aussi cette autre photo que j’ai reçue hier…


Ce n’est pas Marguerite Lagacé…

Les trois frères Lagacé, Lagasse…

Voici trois des fils de Stanislas Lagacé et d’Henriette Alexandre.

Il m’en manque encore dans ma collection.

Cliquez pour agrandir l’image

Stanislas Lagacé et Henriette Alexandre, mariés en 1862, eurent 13 enfants dont sept fils.

Je les ai tous trouvés et aussi plusieurs de leurs descendants.


Cliquez pour agrandir l’image

Au Québec, c’est relativement facile de faire la généalogie des familles puisque les femmes avaient des enfants tous les ans. On part donc de la date du mariage et on regarde les registres paroissiaux toutes les années subséquentes.

C’est comme ça que j’ai trouvé leurs 13 enfants.

Je me dis des fois que je fais de la généalogie un peu comme les gens qui collectionnent les timbres ou les cartes de baseball.

Je collectionne les ancêtres…

Ce qui me fait penser à cette petite anecdote de deux autres frères Lagacé, anecdote puisée dans les souvenirs de mon enfance. Cette anecdote nous montre que des fois on regrette un geste.

Je devais avoir environ sept ou huit ans.

Je me revois encore dans le hangar du 4728 De La Roche à Montréal avec mon frère Gilles.

Mon frère m’avait agacé. Je ne me rappelle plus trop pourquoi.

J’avais dans les mains une carte de baseball. Celle de Mickey Mantle.

C’était la carte de 1957, il me semble.

Bonsoir… elle est partie…

Je lui avais demandé gentiment, il me semble si ma mémoire est exacte, d’arrêter de m’agacer.

Comme il continuait à le faire, je l’ai menacé de déchirer la carte…

Comme il a continué et il est arrivé ce qui devait arriver…


Bonsoir… elle est partie…


Des fois on regrette des gestes…

Je me demande si mon frère regrette aussi…

Gilles à gauche et Pierre à droite devant le 4728 De La Roche


Comment j’ai retrouvé le frère de mon grand-père…

Le mois dernier quelqu’un avait  demandé l’aide d’Alyce pour retrouver sa mère naturelle. Il lui avait fourni quelques informations et elle s’était tournée vers moi pour l’aider.

Comme je ne sais pas dire non, j’avais dit oui sans me douter que j’allais m’aider moi-même.

En fait Alyce n’avait pas eu à me tordre le bras bien bien longtemps, sauf qu’avec le peu d’informations que j’avais eu, les chances étaient minces.

C’est en cherchant des informations sur cette mère naturelle que j’ai trouvé une information qui m’a amené à Phil, le fils de ma deuxième cousine à une génération.

Phil avait lui aussi un site My Heritage.

Je lui ai envoyé un message et, chose rare, il m’a répondu… tout excité.

Phil m’a mis en contact avec sa mère qui m’a envoyé quelques photos.

Pour en revenir au frère de mon grand-père, Stanislas Lagasse avait eu plusieurs enfants dont Victor, le père de Germaine, la mère de Carol…

Carol ne connaissait pas tous les gens sur les photos de son album, mais j’ai réussi à trouver l’identité de certains.

Elle avait cette photo tout à fait saisissante.


Selon les indications contenues dans l’album, on aurait Stanislas, le frère de mon grand-père, avec son fils Victor né en 1890.

La femme serait Amanda Ménard et la petite fille serait Rose Elmira.

J’ai fait un petit montage pour vérifier mon identification de Stanislas avec d’autres photos de lui…

sauf que… je ne veux pas trop achaler Carol avec mes hypothèses.

Pour la remercier, j’ai fait de petites retouches à la photo…

Stanislas Lagasse et sa femme Amanda Ménard?

900 000 Canadiens français se sont exilés aux États-Unis…

Je ne sais pas si je vous apprends des choses, mais moi je l’ai appris en faisant de la généalogie.

Rien d’extraordinaire vous me direz, sauf que…

J’ai étudié pour devenir enseignant en histoire à la fin des années 60 et mes professeurs ne m’ont jamais appris ça.

Comme je ne foxais pas mes cours d’histoire et que je n’étais pas gelé, je me demande quelle histoire on nous enseignait à cette époque.

Je me demande aussi quelle histoire on enseigne à nos jeunes maintenant.

Beaucoup de questions pour un gars en vacances et en manque de généalogie…

J’avais entendu dire que mon grand-père Lagacé était allé vivre aux États-Unis. Mon père avait une pièce d’argent d’un dollar américain daté de 1888. Cette pièce est disparue avec le décès de mon père.

Elle doit être quelque part.

Si vous la voyez, faites-moi signe… Sinon j’en ai trouvé une sur Internet quelque part en Australie…

On demande 28 $.

Je me demande bien qui sont ces gens…

C’est en voulant aider quelqu’un qui voulait aider quelqu’un à trouver sa mère, que j’ai retrouvé une partie de ma famille aux États-Unis…

C’est une deuxième cousine à une génération qui m’a envoyé cette photo.

Je me demande bien par contre qui sont ces gens…

Cette photo a été prise en même temps que celle que je vous ai mis la dernière fois sur mon blogue…

Ces deux photos font partie d’un album de photos que possède la petite fille de Germaine Lagasse.

On y indique un William Lagasse et aussi une Bertha Lagasse. On est probablement sur le bord de la mer.



Germaine est cette petite fille au centre de la photo.

La revoici…

Nous serions au printemps 1915, car Germaine est née le 29 juin 1914.

Nous sommes fort probablement à Bristol au Connecticut.

Son grand-père est celui qui a l’étiquette Pepère sur la photo de famille prise au printemps de 1916.

Pépère est Stanislas Lagasse, le frère de mon grand-père Léo Lagacé Senior.

Germaine est donc ma deuxième cousine et la personne qui m’a envoyé toutes photos est ma deuxième cousine à une génération. Elle s’appelle Carol et elle possède le sourire des Lagacé…

Elle m’a envoyé beaucoup de choses entre autres des avis de décès, une mine de renseignements qui m’ont servi dans l’autre dossier, mais celui-ci est top secret…

Des fois je me dis que je devrais écrire des téléromans.