Un grand homme

Pierre Lagacé:

Ma rencontre hier avec mon cousin Sylvain 35 ans plus tard…

Originally posted on Nos ancêtres:

J’ai cette photo sur le mur de mon bureau de travail.

Edouard

C’est la photo d’Édouard Métayer, capitaine de pompier.

Édouard était le père de ma grand-mère paternelle.

Édouard est mort le 2 avril 1928, la veille de son 34e anniversaire comme pompier au Service incendie de Montréal.

Mon seul souvenir d’Édouard était cette photo dans ce vieux logement que mes grands-parents habitaient et qui était situé au 4430 rue Mentana à Montréal dans les années 50.

Ma grand-mère m’avait dit qu’Édouard était mort en essayant de retenir les guides des chevaux qu’il conduisait. Les chevaux avaient pris le mors aux dents en allant sur les lieux d’un incendie.

Édouard est mort un mois plus tard des suites de l’accident. Il a laissé dans le deuil sa femme et une dizaine d’enfants.

C’est tout ce que je savais. À l’époque, je devais avoir sept ou huit ans.

Cinquante ans plus…

Voir l'original 263 mots de plus

Challenge A à Z 2015 : E comme… Enseignement

Pierre Lagacé:

Billet fort intéressant

Originally posted on Le chemin de mes Aïeux:

Enseignement

enseignement

En voyant ce titre, je pense que certains lecteurs imaginent que je vais aborder l’éducation religieuse puis scolaire au travers des siècles. Certes, j’aurai pu, je pense même que le sujet aurait pu être intéressant (tiens peut être l’objet d’un prochain article, une fois le challenge terminé ! ;) ), mais en fait je souhaite surtout abordé ce thème différemment en expliquant ce que la généalogie m’a apporté.

Si le but premier de la généalogie est bien de nous apporter une connaissance approfondie de notre histoire familiale, il n’en demeure pas moins que, sans forcément faire énormément d’efforts de concentration, c’est un loisir que je pourrai qualifier d’instructivement complet.

Personnellement, j’ai toujours été en quête d’apprendre. Une éternelle étudiante, autodidacte, car je n’ai jamais trop aimé tout ce qui était trop scolaire. Pour moi l’apprentissage, la découverte de nouvelles matières doit se faire à son rythme et en fonction…

Voir l'original 314 mots de plus

La Côte-du-Sud à l’heure de la Conquête

Pierre Lagacé:

Écrit en 2009 par Vicky…

Originally posted on Patrimoine, Histoire et Multimédia:

La commémoration de la bataille des Plaines d’Abraham a fait beaucoup jasé récemment. Comment commémorer un événement aussi douloureux de façon respectueuse? La Conquête est un sujet difficile à aborder, même de nos jours.

Ed. Septentrion

Le livre L’année des Anglais, la Côte-du-Sud à l’heure de la Conquête, de l’historien Gaston Deschênes, se penche sur un aspect plutôt méconnu de cette conquête. En effet, la Côte-du-Sud a elle aussi subit des dommages importants en 1759.

L’année des Anglais s’ouvre par une présentation des paroisses de la Côte-du-Sud en 1759. Ensuite, on aborde les mois précédents l’arrivée des Anglais. Les habitants sont sommés par le gouverneur Vaudreuil d’aller se réfugier dans les bois, mais certains ignorent les avertissements…Les Anglais débarquent en Côte-du-Sud durant l’été. Les paroisses de Rivière-Ouelle, Saint-Roch et Saint-Thomas ont été plus particulièrement touchées, car les soldats anglais ont incendié fermes et maisons sur leurs passages. Les habitants, qui n’ont plus…

Voir l'original 163 mots de plus