Je reviens de voyage

Vous ne perdez rien pour attendre…

Publicités

Trop drôle pour laisser dans la section commentaire…

De Pierre Coulombe…

J’aurais pu participer à l’identification des objets, mais je trouvais que je n’avais pas assez de réponses.

identification des objets

1. coffre d’outils, premier achat de ma femme :

J’avais supposé mais ce qui m’apparaît comme la poignée maintenant me posait problème.

2. bacul qui venait avec le coffre, le tout pour 5 $ ¨

Ça je l’avais. J’en ai assez vu quand j’étais jeune.

3. sacoche de ma femme utile lors d’un encan, 5$ en moins

Je me suis gratté la tête et ai pris l’objet pour un appareil mystérieux dont je n’aurais su que faire.

4. pied gauche de ma femme, ça n’a pas de prix…

Je ne savais pas que c’était celui de votre femme, mais je savais que c’était un pied.

5. pied gauche du mari de ma femme, pour l’aider à marcher dans le droit chemin..

Non, là j’étais dans le champ..

6. gros pot pesant en grès dont l’utilité m’échappe pour le moment et que ma femme ne voulait pas que je l’échappe en le transportant à l’auto stationnée assez loin sur la route…

Pour moi ça ressemblait à un pot de grès dans lequel ma mère faisait ses cornichons ou son lard salé, mais je cherchais le couvercle.

7. petit pot en grès pour recueillir l’urine des vaches selon l’encanteur… sans blague

Un de mes oncles qui travaillait sur une ferme spéciale était attitré à recueillir l’urine des juments qu »on utilisait alors pour, paraît-il, faire de la pénicilline. C’était dans les années 40.

8. coffre contenant un jeu de douilles et une clé à molette que j’ai achetés (je me suis laissé prendre au jeu)

Je me doutais que c’était quelque chose comme cela, mais de là à identifier le contenu…

9. ciseaux de jardin pas si antique que ça, mais venait avec le numéro 10

Oui, je l’avais.

10. pinces, utiles dans plusieurs situations, mais surtout pour mettre des bûches dans le poêle

J’étais pas loin : un tisonnier.

11. pied d’une chaise pliante amené avec son lunch par un habitué des encans qui durent des heures et des heures

Ça a plutôt l’air d’une casquette.

12. faux…

Oui, j’en étais sûr.

Faux! Oui une vrai faux…

Ruer dans le bacul

J’ai adoré ma journée de dimanche dernier finalement. J’aurais pu moi aussi rater un rendez-vous.

En fait j’en ai raté plus un finalement…

Par contre, j’en ai appris des choses en allant à l’encan dont cette expression que j’avais déjà entendu.

Information prise sur ce site

RUER DANS LE BACUL

Bas-cul ou bacul vient de l’anglais back-haul (tirer à l’arrière) mot qui désigne une pièce de bois de l’avant-train d’une voiture, à laquelle s’attachent les traits des chevaux. C’est aussi une pièce de bois à l’arrière du cheval  à laquelle est fixée une chaîne pour tirer les billots de bois après la coupe des arbres dans la forêt.

Chier sur le bacul ou ruer dans le bacul vient du fait que les chevaux attelés à une charge trop lourde pour eux chiaient sur la pièce de bois ou refusaient d’avancer en ruant ou les deux à la fois.

Quand on lui a demandé d’aller faire des excuses à son voisin, je te dis qu’il ruait dans le bacul. Se rebiffer.

À chaque fois que je lui demande de couper la pelouse, il chie sur le bacul. Refuser.

Alors ruer dans le bacul signifie: se rebeller, abandonner, refuser, se désister.

Intéressant n’est-ce pas… , mais peut-on se fier entièrement à ce qu’on vient de lire.

ÉTYMOL. ET HIST. − 1466 fig. bacuz subst. masc. [forme plaisante pour les besoins de la rime] (G. Coquillart, Monol. des Perruq., Œuvr. II, 275, Bibl. elz. ds Gdf. : Soit a Tours, Molins ou Paris, Les escuz font battre les culz. Par cy, par la, telz sont cocuz; Chascun n’a pas argent a tas, Il fault porter doré bacuz); xves. bacul « croupière des bêtes de trait » (Gringore, Casteau d’amours, ap. Michel. Poés. Goth., p. 3, ibid. : Veulx tu avoir le col cassé Ou vivre comme ung sotelet, Estre plus subget et pressé Que n’est un bacul a mulet?). Composé de la forme verbale bat (battre*) et de cul*.

Source

Maintenant, un petit quiz en rapport avec l’encan de dimanche dernier…

Pouvez-vous identifier ces objets?

Photo4259

identification des objets

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

Réponses demain.

En terminant, dommage que l’expression ruer dans le bacul ne se retrouve pas souvent sur Internet.

Je trouve ça bien dommage

En passant…

Si vous n’êtes pas encore allé sur le site de tantôt sur les expressions bien de chez nous…

INTRODUCTION            

La langue est vivante dans la mesure où elle est utilisée par vous et moi. Elle est donc en constante évolution. Des mots, des expressions apparaissent au gré des besoins nouveaux ou disparaissent parce qu’ils sont devenus désuets.

L’expression québécoise est par définition une expression couramment utilisée au Québec quelle que soit son origine, tirée de la langue grecque, latine ou empruntée aux autres langues en particulier, la langue anglaise.

Ce site a pour but de vous faire connaître et ces mots ou expressions utilisés au Québec. Ils nous sont parfois encore familiers, mais souvent ils sont inconnus des plus jeunes tout en évoquant des souvenirs chez les gens plus âgés .

On remarquera à travers ces expressions le sens de l’humour des Québécois qui tentent souvent d’atténuer la force des mots par des tournures très imagées. Par exemple, pour évoquer la situation très triste d’un amoureux qui vient de se faire éconduire par sa fiancée, on dira qu’il vient de manger de l’avoine.

J’espère que vous ne raterez pas le bateau

977e billet

Blague à part, mon blogue c’est un peu le pendant de l’émission de Denis Lévesque…

dlevesque

Une autre grosse histoire…

Un peu…

Un peu, car je ne parle pas de sexe et d’autres sujets pétillants comme l’actrice porno qui travaillait dans une école secondaire comme secrétaire si je me rappelle bien cette émission furtivement écoutée.

Disons que je faisais le lien entre mes années du secondaire et d’une secrétaire imaginaire dans mon imaginaire. Bon je ne l’imaginais pas actrice porno.

J’imaginais aussi la réaction des élèves quand ils l’ont appris de la bouche de Denis.

Il y avait d’autres sujets aussi comme cette femme agressée par un éditeur… Tellement gênant à raconter que même Denis se savait plus où se mettre. Faut le faire.

Bon passons…

Donc mon blogue frappe votre imaginaire comme l’émission de Denis Lévesque pourrait le faire.

C’est ça le rapport.

J’imagine donc que mon blogue pourrait prendre une toute nouvelle tournure si mon ami Michel écrit le 1000e billet. Pas que je prendrais une retraite anticipée et que je céderais l’antenne aux autres, mais ça ferait concept d’avoir d’autres personnes écrire leurs tites histoires comme mon ami Jacques Gagnon, le neveu de Tibé, a écrit l’histoire de la fiancée.

Écrire, ça fait tellement de bien et ça fait perdre du poids, et plus de cheveux.

Pierre Lagace2010

Pierre

2011

dlevesque

Mesdames, messieurs, comment écrire un blogue sur la généalogie
arrive à faire perdre du poids…

Juste au cas…

Juste au cas où vous auriez ces ancêtres.

peut-être intéressant pour ton amie Mc Nicoll

Lise

Cliquez ici.

Sauf que Jocelyne Nicol n’est pas associée à ces ancêtres.

Du moins je pense…

Sauf que j’ai un petit lien avec Guy…

Après trente années de services, à titre de capitaine-pompier pour le Service des Incendies de Montréal, j’ai décidé de profiter de la vie et de me retirer. Mais un virus m’attendait au détour de la rue;

« la recherche de documents anciens et l’histoire de mes ancêtres. »

Au début, ce n’était qu’un passe-temps, mais rapidement, je me suis pris à mon propre jeu. Depuis ce temps, c’est une véritable passion de traquer le document manquant et de remonter l’histoire de nos ancêtres et de ceux qui me font confiance.

Tout ce qui touche au fantastique et plus précisément au XVIIIe siècle me passionne. Connaître le passé me fait comprendre et apprécier le temps présent et le futur. Pourquoi ne pas partager ma passion? 

Je vous ouvre toutes grandes, les portes de mon univers. Passionné et intrigué par la grande Histoire de notre monde et celle de mes ancêtres, je mets mes connaissances et compétences à votre service. Trouverez-vous ici toutes les réponses à vos interrogations? En majeure partie, oui! Et je pourrai certainement vous guider sur les bonnes pistes pour compléter vos recherches.

Mais, mon univers ne se limite pas qu’à la généalogie! Je veux aussi être le gardien de la mémoire du Clan des McNicoll du Québec. Par les documents, photos, notre analyse d’ADN, nos chansons et le fichier généalogique de nos ancêtres. Tout sera mis en ligne ici pour vous. À vous d’en profiter!

Finalement, mon esprit imaginatif n’ayant de cesse de meubler mes nuits, je me suis permis de traduire en mots la teneur de ces rêves.

 Vous pourrez ainsi, vous procurer mon livre, lauréat du prix Gordon Atkinson 2011;

« L’Odyssée de notre ADN, des Highlands à La Malbaie ».

Deux romans d’aventures sont aussi en processus de création.  Voilà! Je ne veux pas abuser de votre temps. Je vous laisse ici profiter de cet espace virtuel en espérant vous y voir régulièrement.

Je me demande s’il a connu mon père…

insigne capitaine 63

J’savais pas dans quoi je m’embarquais…

973e billet

Laconique comme commentaire de mon ancien copain de collège… plus court que celui de Pierre Coulombe sur lequel je reviendrai la semaine prochaine.

petit nowhere

J’savais pas dans quoi je m’embarquais…

Je sais qu’un jour mon ancien copain de collège qui m’a retrouvé après 45 ans écrira un billet sur mon blogue…

Ou…

Je sais, qu’un jour, mon ancien copain de collège, qui m’a retrouvé après 45 ans, écrira un billet sur mon blogue.

Je lui réserve en plus une place d’honneur… le 1000e. Il n’a juste qu’à écrire avec son coeur. J’ai déjà une petite idée de ce qu’il va écrire. Je vous le dirai si j’avais vu juste.

avis de recherche

Il ne savait pas dans quoi il s’embarquait…

Quand j’ai commencé à écrire un blog en janvier 2008, j’savais pas dans quoi je m’embarquais…

On ne sait jamais dans quoi on s’embarque dans la vie et qui on rencontre sur notre chemin.

petit nowhere

Pufffh… puffh..

Pour les sceptiques

970e billet

Pour les sceptiques et les gars de chars…

olds29

1929 Oldsmobile, model F-29

avis de rechercheLes petites filles, sûrement des petites cousines nées vers 1933, 1934. On pourrait avoir Madeleine et Suzanne Savoie, les filles d’Anita, la soeur d’Irène.

Diantre que j’aimerais être certain de leurs noms.

Jusqu’où nous mène cette histoire?

Bonne question…

o-LUCILLE-570Cliquez