Avis de recherche – Une descendante d’André Mignier dit La Gâchette

Dans la catégorie Écrivez-moi je suis vite sur la gâchette…

Bonjour M. Lagacé, je suis Danielle Lagacé originaire de la Gaspésie au Québec. Votre nom m’intrigue car mon grand-père paternel s’appelait Pierre Lagacé. Comme j’organise présentement un voyage vers le nord ouest de la France en septembre prochain, Paris, la Normandie, la Bretagne, je serais vraiment intéressée de savoir si mes origines sont bien de ces régions.

Pourquoi ne pas ajouter un peu plus d’intérêt à ce voyage???

J’aimerais entrer en contact avec vous, je laisse mon adresse courriel.

carignansoldier

André Mignier, originaire de l’Île de Ré

À suivre?

L’église de Ste-Justine-de-Newton… Un petit rappel

Les deux documents d’hier me viennent d’Alain Théorêt qui me permet d’identifier ma source.

 img405

img404

Il m’a écrit me disant qu’on avait dû jouer ensemble dans les années 50 …

Salut Pierre
 Je me présente, je suis Alain Théorêt né à Ste-Justine-de-Newton. Fils d’Olivier et petit-fils de Joseph. Mon grand-père Joseph s’est installé au village vers 1957 ou 1958, la même année qu’Euclide Sauvé se construisait. Ils étaient voisins. Je suis sûr que nous avons joués ensemble pendant tes séjours à Ste Justine. Je pense que je peux répondre à certaine de tes questions, comme où se trouve la sépulture d’Honoré. Et te donner des renseignements sur Léon et Honoré. 
Alain

Ces deux listes en disent long sur Honoré Sauvé et son fils Léon Sauvé qui sans aucun doute avaient mérité la confiance des électeurs…

Voici, en rappel, un texte écrit en 2013 à  propos de l’église de mes ancêtres Sauvé…

***

L’église était remplie de gens venus rendre un dernier hommage à ma cousine Linda hier matin.

Un peu comme il y a 24 ans lors des funérailles de ma mère.

Linda n’avait que 52 ans. Son père Florent nous avait quitté en août 2012. Il allait avoir ses 88 ans le premier septembre.

J’ai revu plein de gens de ma famille depuis le décès de ma mère en 1989, et depuis l’an dernier lors du décès de Florent. Florent était le frère de ma mère Aline qui avait conservé cette photo dans son petit album vert.

Euclide Sauvé, Rosina Quesnel et Florent en 1941

Son frère Florent est avec son père Euclide et sa mère Rosina,
ramassant du lin durant la guerre pour confectionner des vêtements militaires.

Le petit album vert est la seule chose que j’ai pu conserver quand ma mère est morte le 3 octobre 1989.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai revu ma tante Evelyne, la mère de Linda. Elle a tout perdu depuis 2012: son mari, sa maison, sa mémoire…

J’ai revu ses frères Michel et Alain. Alain c’est mon cousin qui a une cabane à sucre.

J’ai revu ses enfants, Eric et Anick, et Zachary, un petit-fils, mais lui pour la première fois.

J’ai revu ma cousine Huguette que je mélange tout le temps avec sa sœur Jeannine ou Louise, et son frère Ronald que je mélange aussi tout le temps avec son frère Richard. Tous deux accompagnaient leur père Hervé que je reconnaîtrais tout de suite dans une foule dans les gradins du Stade Olympique en plein hiver.

Voici d’ailleurs en exclusivité une photo de la famille d’Hervé prise dans les années 50. Toute la marmaille y est avec ma mère, son frère Florent, celui qui porte les bretelles, sa soeur Lucille avec les boucles d’oreille, et sa soeur Helena, la mère des enfants cordés sur la table de cuisine.

Vous reconnaîtrez facilement Hervé même si on n’est pas au Stade olympique.

famille Meloche

Maintenant, grâce à cette photo, je peux faire de l’ordre dans mes cousins et mes cousines.

J’ai vu pour la première fois depuis 64 ans mes demi-cousines Nicole, Diane et leur frère Marcel qui accompagnaient leur mère Rhéa, la femme d’Armand que l’on voit dans les bras de sa maman en 1914.

famille de Venance Paiement

Je pourrais vous mettre la belle photo de noces d’Armand et Rhéa, mais je pense que vous avez compris le message.

Il y avait Venance et sa femme Lucille (pas la Lucille avec les boucles d’oreille) avec leur fils Éric. Je vois Venance et Lucille tout le temps à la cabane à sucre de mon cousin Alain.

Venance est le fils de Benjamin qui jouait du violon aux noces de mes parents en 1948.

joueurs de violon

Quand j’ai jasé avec Marcel, je pensais que je parlais au petit gars sur la galerie le 20 mars 1948.

1948 20 mars

J’avais l’air tout excité.

Ce n’était pas lui sur la photo, mais Roland son cousin. Tout un joueur de violon y parait!

20 mars 1948

Roland était le fils unique de Donat, l’autre joueur de violon.

J’ai revu et salué ma demi-cousine Réjeanne Besner, la fille de ma demi-tante Ida Paiement, à qui j’avais donné la photo de sa mère quand j’ai appris qu’elle n’en avait aucune. Elle était toute gênée de m’appeler pour me remercier en 2008.

Ida Paiement

Elle m’a tout de suite reconnu et m’a fait un beau sourire…

Ida est la petite fille avec un œil qui louche sur la photo de l’école de rang.

fratries 1915 école de rang

J’ai revu ma cousine Jocelyne après les funérailles qui partait en coup de vent. Il faut dire qu’il faisait un froid de canard au sortir de l’église. J’avais des photos pour elle dont ma sœur avait retrouvées des négatifs…

J’en ai fait des positifs.

Je ne les mettrai pas ici.

Jocelyne, toujours aussi souriante et discrète, est la sœur de Jean-Maurice et Normand.

Frères_Farmer

J’ai revu mes cousins Jean-Claude et Yvon dont le père Germain élevait des poules dans la maison du vieux Jules Lalonde dans le rang de Ste-Julie…

maison du vieux Jules Lalonde

Ah ce bon vieux Jules!

J’ai revu mon demi-cousin Urgel dont le parrain était Germain Quesnel.

maison du vieux Jules Lalonde Germain et Urgel

Urgel a dû avoir peur des poules.

Je m’en serais voulu de ne pas aller lui dire bonjour et lui dire en même temps que j’avais de belles photos pour lui.

Urgel m’a dit qu’il avait aussi des vieilles photos où il ne reconnaissait personne.

Je me suis invité à lui faire une petite visite ce printemps.

J’ai revu ma demi-cousine Thérèse qui fait tous les printemps la soupe aux pois lors de nos repas de famille à la cabane à sucre d’Alain. Je lui avais promis le printemps dernier un exemplaire du livre de ma fille.

Hurtubise

C’est fait.

J’ai beaucoup de racines à Ste-Justine-de-Newton, cette petite municipalité près de la frontière de l’Ontario et du Québec. Si vous ne prêtez pas attention, vous passerez tout droit devant l’église et ne remarquerez pas le cimetière en arrière.

cimetière de Ste-Justine-de-Newton

Je me sens comme chez nous quand je vais à des funérailles à Ste-Justine-de-Newton. Mes arrière-arrière-grands-parents y ont sans doute été enterrés.

Honoré Sauvé et Julie Leroux

Sans doute, car je n’ai pas trouvé de pierre tombale.

Honoré Sauvé et Julie Leroux y ont vécu en 1871.

1871 Honoré Sauvé

En 1881.

 1881 famille Honoré Sauvé

En 1891.

1891 Honoré Sauvé

Honoré est décédé le 11 décembre 1899. J’aurais dû souligner son décès sur ce blogue.

Un oubli impardonnable…

Julie est décédée le 20 janvier 1907. Je vais me mettre une petite note.

Je n’ai vu ma cousine Linda qu’une ou deux fois dans ma vie. La vie est ainsi faite.

Mon père avait coupé les ponts avec la famille de ma mère après le 29 novembre 1963, la même date que l’écrasement du DC-8 à Ste-Thérèse.

Cette nouvelle avait causé un choc émotif terrible chez elle. Pour ma mère, le 29 novembre 1963 fut le début de sa descente aux enfers.

C’était donc un peu à Noël de la même année que mon subconscient a dû commencer à vouloir retracer mes racines et à vouloir renouer avec la famille de ma mère.

Une petite partie de la vie d’Aline est enfouie ici depuis 24 hivers dans le cimetière de Ste-Justine-de-Newton, la terre de ses ancêtres. Elle a trouvé la paix du repos de la vie éternelle.

image Aline 2

C’est au printemps, dans le même cimetière, que les cendres de Linda iront reposer pour l’éternité dans le lot de son grand-père Euclide.

cimetières 018

***

Me semblait itou que je me sentais comme chez nous en revisitant Ste-Justine-de-Newton.

 

Une chance que je prends une pause…

Pierre Lagacé:

Un dernier billet pour toi Jocelyne.

Originally posted on Nos ancêtres:

Je vous parlais de mariages lundi dernier….

Ma mère adorait aller aux mariages.

Voici une photo de noces.

C’est le mariage de ma tante Jeannette Paiement, la demi-soeur de ma mère, donc la soeur de Benjamin, le père de Venance Paiement. En fait ma tante serait ma demi-tante si on suit la logique…

Toutes ces personnes auraient une histoire à raconter et elles auraient toutes des secrets de famille.

J’ai vu Jeannette trois ou quatre fois dans ma vie. La première fois dans les années 50.

La dernière fois c’était en 2008.

Elle avait alors 91 ans.

Elle en a maintenant 94.

Elle les a eu le 7 juillet.

Si on compte bien, elle est née le 7 juillet 1917.

C’est mon cousin Yvon Quesnel qui avait cette photo. Son père Germain et sa mère Simonne sont sur la photo.

Jeannette est une personne très gentille et elle est dotée…

Voir l'original 641 mots de plus

Des patates et de la sauce…

Pierre Lagacé:

Juste pour toi Jocelyne…

Originally posted on Nos ancêtres:

C’est ça le secret de famille auquel je faisais allusion la dernière fois…

Non, ce n’est pas une recette.

C’est ce que les petits Paiement mangeaient dans les années 20.

Sauf ma mère…

Elle était la première enfant d’Euclide Sauvé et de Rosina Quesnel.

Rosina et sa petite Aline

On a dû la gâter pas à peu près…

Les adultes allaient même la chercher pour qu’elle mange à leur table.

Sauf que…

Elle en mangeait toute une quand elle revenait de manger. À quatre ans la petite Aline ne devait pas comprendre ce qui se passait.

Ses demi-frères et ses demi-soeurs lui faisaient payer cher. Eux ils devaient se contenter uniquement des patates et de la sauce. C’est ma demi-tante Jeannette qui me l’a dit en 2008.

Cela a dû la marquer pour m’en parler ainsi 63 ans plus tard. Il y a des souvenirs d’enfance qui marquent. 

Maintenant je…

Voir l'original 46 mots de plus