Notes et textes pour une histoire de Pointe-Claire – Loyalistes à Pointe-Claire

Luc Lépine, historien militaire, partage ses recherches…

***

Notes et textes pour une histoire de Pointe-Claire

Juin 2014

Colligés par Luc Lépine, auteur de Le Québec et la guerre de 1812

couverture

Table des matières
1. L’émeute de Lachine (publié le 14 août)
2. Conflagration à la Pointe-Claire (La Presse 22 mai 1900) (publié le 21 août)
3. Le téléphone (sera publié le 28 août)
4. La carrière de Pointe-Claire (publié le 4 septembre)
5. Évolution de la population de la population de Pointe Claire (publié le 11 septembre)
6. Le régime seigneurial (publié le 18 septembre)
7. Potasse et le sel d’ammoniaque (publié le 25 septembre)
8. La milice à Pointe-Claire (publié le 2 octobre)
9. Inventaires des biens : Que retrouvait-on à Pointe-Claire au XIXe siècle? (publié le 9 octobre)
10. Loyalistes à Pointe-Claire (publié le 16 octobre)
11. Les « voyageurs » et la traite des fourrures (sera publié le 23 octobre)
12. La Voirie et le Voyer (sera publié le 30 octobre)
13. Les hôtels (sera publié le 6 novembre)
14. Le docteur John-Augustus-George Meyer (sera publié le 13 novembre)
15. Recensement de 1889 fait par le curé de Pointe Claire (sera publié le 20 novembre)

***

 10 Loyalistes à Pointe-Claire

Dans les années 1770, la majorité des habitants des colonies britanniques a voulu se séparer de l’Angleterre. Ces gens voulaient avoir leur propre pays. De son côté, l’Angleterre ne voulait pas. Elle voulait garder le contrôle des colonies américaines. C’est ainsi qu’a commencé la révolution américaine.

Beaucoup des gens qui vivaient dans les colonies américaines ne voulaient pas se séparer de l’Angleterre. Ces personnes ne voulaient pas la révolution. On les appelait les loyalistes, parce qu’ils étaient loyaux envers l’Angleterre. Pour plusieurs personnes, les Loyalistes avaient trop travaillé pour la Couronne anglaise et les patriotes américains les ont expulsés Quand les colonies américaines ont finalement gagné la guerre (la révolution), et qu’elles sont devenues un pays, les Loyalistes ne pouvaient plus rester là. Les américains disaient qu’ils étaient des traitres et ils ont commencé à prendre leurs terres.

Entre les années 1775 et 1783, environ 100 000 loyalistes ont quitté les Etats-Unis. Le Canada était encore une colonie de l’Angleterre et pour cette raison beaucoup deLoyalistes sont venus s’installer ici. Environ 10,000 sont venus s’établir au Québec. Beaucoup étaient venus d’Europe, principalement de l’Angleterre, d’Allemagne et de Hollande. La plupart d’entre eux étaient des fermiers, des artisans et des hommes de métier.

Plusieurs loyalistes se sont installés à Sorel et Montréal. Les anciens soldats du King Regiment de New York sous la direction de John Johnson sont venus à Lachine et Pointe-Claire. Pendant quelques années, de 1777 à 1783, Pointe-Claire a vu sa population doublée par l’arrivée de ces Loyalistes.

Comme Pointe-Claire est située le long du fleuve, il est facile de faire venir les Loyalistes par chaloupes ou par Canots. Il y avait des échanges fréquents entre Lachine, Pointe-Claire et Sainte-Anne de Bellevue pour le ravitaillement. Le gouverneur Haldimand s’assurait que les Loyalistes reçoivent des rations alimentaires suffisantes quand ils étaient logés chez les habitants de Pointe-Claire.

Les premiers Loyalistes sont arrivées à pointe-Claire durant l’hiver 1776-1777,. Parmi eux on retrouveait les McDonells de Johnston, New York. Parmi eux, il y avait plusieurs personnes d’origine allemande.

Les relations entre les Loyalistes et les habitants de Pointe-Claire ne sont pas toujours faciles En 1781, on émet un certificat de maladie pour soldat du Régiment Royal de New York, logé à Pointe-Claire. Il soutient qu’il a reçu de mauvais traitement de la part de quelques habitants du lieu. En 1782, Haldimand doit poursuivre Charlebois, un lieutenant de milice et son fils pour avoir battu un soldat. Il y a de fréquentes querelles avec les soldats et plusieurs insultes.

Nous savons qu’en 1779, il y avait 126 Loyalistes qui vivaient à Pointe-Claire. Dans le tableau suivant, on voit les familles logées ici. Nous avons le chef de la famille, son épouse ou sa veuve, les garçons et les filles de plus de 10 ans, ainsi que ceux de moins de 10 ans. On remarque la présence de cinq veuves dans le groupe.

Approvisionnement des Loyalistes de Pointe-Claire, 1er Juillet 1779.

10-1

Autres Loyalistes présents à Pointe-Claire

William Morrison, capitaine du deuxième bataillon du Royal Regiment de New-York,
il épouse Catherine Chénier fille de Jean-Baptiste Chénier, de Pointe-Claire. Celle-ci décède en 1783.

Christopher Van der Mouth, il fait baptiser son fils à la paroisse de Saint-Joachim.

Jacques Adams, petit officier dans les troupes de volontaires Anglais, Marie-Joseph Delonay, son épouse.

Lieutenant Peter Drummond et enseigne Neil Robertson.

Au printemps de 1781, 93 familles étaient encore hébergées à Pointe-Claire, soit plus qu’à Montréal, 66 familles ou à Saint-Jean 55 familles.

Suivons l’aventure de quelques Loyalistes ayant séjourné à Pointe-Claire.

Lambert Van Alstine a été baptisé le 30 avril 1710 (Reformed Dutch Church of Albany, New York). Il a grandi à Standing Stone sur le fleuve Susquehanna. Il est le fils de Isaac Van Alstine et Jannetje Van Valkenburg. En 1779, il est à Pointe-Claire avec son épouse, un garçon de plus de 10 ans et deux filles de plus de 10 ans. Avant la guerre, il vivait à Susquehanna. Il avait une ferme et six acres de terrain, trois chevaux, quelques vaches et de l’équipement de ferme.

Jacobus (James) Van Alstine, né en 1739 marié à Lydia Laraway, baptisée 11 Novembre 1745 à Schoharie, New York. En 1779, il est à Pointe-Claire avec son épouse, un garçon de plus de 10 ans, trois fils de moins de 10 ans et une fille de moins de 10 ans.

ISAAC VAN VALKENBURG, aka VOLLICK, né en 1732 à Schoharie, New York, fils illégitime de Van Valkenburg et Maria Bradt. En 1777, il s’enrôle dans la brigade de volontaires de Sir John Johnston’s Brigade. En 1779, il est présent à Pointe-Claire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s