Oster/Ost’ra, une autre histoire de Pâques

Toujours intéressant

Elsasser Wurtzle

Ostra-2En informatique, un easter egg (« œuf de Pâques » en anglais), désigne une fonction ou un programme caché dans un autre. Le concept me plait assez et en guise « d’egg », j’ai pensé vous offrir la face cachée de l’ Osterfest .., la fête de Pâques. Pour l’occasion, je m’écarte de mes habitudes rédactionnelles pour une abstraction, qui je l’espère, sera plus divertissante.

Que cela soit bien clair en Alsace ou en Lorraine, le lapin de Pâques n’existe pas!

A sa place, c’est le Osterhàs  qui dépose des œufs colorés dans les jardins pour le bonheur des  enfants (de »Oster »=Pâques et  « hase »=lièvre).  Le lapin de Pâques (Oster kengala en alsacien) n’en serait, de toute évidence,  qu’une mauvaise traduction. On le sait, le lapin de Pâques n’existait pas dans la culture française qui avait ses « Kirichturmglocka » (cloches de Pâques) comme on le dit dans notre dialecte.  On raconte que ce « Osterhàs » serait une transposition d’anciens  sacrifices ruraux…

View original post 577 mots de plus

2 réflexions sur “Oster/Ost’ra, une autre histoire de Pâques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s