Mon Oncle et ma Tante des États

L’émigration des Canadiens français

Nos ancêtres II

Mon Oncle et Ma Tante des États, texte de Lise-Andrée  Morin

Il paraît qu’au 19ième et 20ième siècle, près de 900 000 Canadiens français partirent pour les États-Unis pour trouver du travail. J’avais de la famille à Lowell Massachusetts. Elle travaillait dans les usines de textiles. À un moment donné, il y avait 24 000 Canadiens français qui vivaient dans la ville de Lowell. On appelait cette ville: Le petit Canada.

Mon père qui était musicien avait composé une chansonnette pour ma mère dans laquelle il disait qu’elle était partie pour Lowell et qu’il devait partir à sa recherche. Je me souviens qu’à presque tous les étés, le frère de mon grand-père qui était établi à Lowell, venait au Québec et visitait la famille: Les Morissette. Ils venaient de loin. Nous, les enfants, étions impressionnés par ces personnes extraordinaires qui arrivaient par train.

Je me demande ce qui a poussé…

View original post 342 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s