Jean Gagnon

Publicités

3 réflexions sur “Jean Gagnon

  1. Oups… 4 finalement

    Les pionniers
    Les Gagnon descendent de quatre pionniers dont trois frères venus en Nouvelle-France avec leur mère, Renée Roger. On ignore la date exacte de leur arrivée, mais ils sont au pays dès 1640, établis sur la Côte de Beaupré. Les deux aînés, Mathurin et Jean, ont été baptisés dans l’église St-Aubin de Tourouvre en 1606 et en 1610. La famille habitait alors La Gaignonnière, un petit hameau situé à environ deux kilomètres du bourg de Tourouvre. En 1612, ils se retrouvent tout près, à La Ventrouze, où ils habiteront jusqu’à leur départ pour la Nouvelle-France. Le plus jeune des frères, Pierre, y est baptisé en 1612. Le quatrième ancêtre, Robert Gagnon, arrivé une quinzaine d’années plus tard, naît en 1628 à La Ventrouze. Plusieurs affirment qu’il était le cousin des trois autres, mais la chose n’a jamais été prouvée hors de tout doute.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s