Décès du détective Farah Lajoie [Montréal, 1941]

Pierre Lagacé:

En lien avec mes articles sur l’affaire Delorme…

Originally posted on Patrimoine, Histoire et Multimédia:

Le détective Georges Farah Lajoie a enquêté sur certaines des affaires les plus célèbres de l’histoire du crime au Québec: l’Affaire Delorme (un prêtre accusé d’avoir tué son frère pour toucher l’héritage), le meurtre de l’éditeur J. Antonio Beaudry, pour ne nommer que ceux-là. Voici ce qui a été écrit à son sujet dans La Patrie lors de son décès.

La Patrie, 3 mars 1941

MORT SOUDAINE DE L’ANCIEN DÉTECTIVE GEORGES FARAH LAJOIE
__
M. Georges Farah Lajoie, ancien membre de la Sûreté municipale et autrefois attaché au bureau du procureur-général, est mort subitement dimanche matin à l’âge de 65 ans. Il habitait au numéro 1569, rue Saint-Denis.

Peu avant 11 heures, samedi soir, M.Lajoie se sentit soudainement malade dans un restaurant situé au numéro 218 est, rue Ste-Catherine. Il fut atteint de paralysie et fut immédiatement transporté à l’hôpital Saint-Luc où les médecins tentèrent en vain de lui sauver…

Voir l'original 292 mots de plus

Une réflexion sur “Décès du détective Farah Lajoie [Montréal, 1941]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s