Généalogie de Télesphore-Damien Bouchard

Bon midi.

Si tout le monde se garroche maintenant pour savoir s’ils ont des liens de parenté avec Télesphore-Damien Bouchard, on ne peut en dire autant des gens qui se chercheraient des liens avec les différents témoins de la Commission Charbonneau.

Ti-Luc Leclerc…

Luc Leclerc

grand-papa Luc…

Monsieur 3 % Gilles Surprenant…

Gilles Surprenant

grand-papa Gilles…

Rosaire "as-tu du cœur?" Sauriol et son frère Jean-Pierre qui était au courant…

Rosaire Sauriol

grand-papa Rosaire…

Bon je ne passerai pas toute la liste… juste un autre si vous le voulez bien. Mon grand ami Bernard.

bernard-trepanier

grand-papa Bernard…

Il y a aussi Monsieur Trottoir, mais ça me fait un peu peur de parler de lui et risquer de me retrouver dans ses fondations…

Ça me fait un peu de bien de parler un peu de la Commission Charbonneau…

Télesphore-Damien Bouchard était à des années-lumière de certains politiciens des années 2000, 1990, 1980, 1970…

Étonnant qu’on n’ait pas encore baptisé encore un pont ou une autoroute, ou même un aéroport en son nom.

Je me souviens de quoi au juste quand je prends l’avion à l’aéroport en passant par l’échangeur de Dorval?

Ah oui je me souviens maintenant!

Télesphore-Damien Bouchard nous a laissé un précieux héritage tout comme Marcel Trudel, un de nos plus grands historiens. T.-D. Bouchard était un politicien hors du commun. Je vous laisse lire le livre pour ne pas gâcher votre plaisir.

Bouchard

Fils de Damien Bouchard et de Julie Rivard, ce petit-fils du «porteur d’eau» Basile Bouchard, a marqué l’histoire du Québec comme plusieurs dont on ne retrouve pas la trace dans nos livres d’histoire.

Donc pas étonnant que je ne savais rien sur lui. Par contre, j’en connaissais beaucoup sur nos vrais héros et vos héroïnes comme Dollard des Ormeaux et Madeleine de Verchères.

Dollard

Madeleine de Verchères

grand-papa!

Basile Bouchard, ce célèbre porteur d’eau, né le 8 avril 1820, avait marié Julie Lavallée le 23 mai 1843. Il était le fils de Jean-Ignace Bouchard et Angélique Zoste.

L’ancêtre de cette lignée de Bouchard est Nicolas Bouchard, né vers 1637 dans la paroisse d’Antilly-les-Marais, La Rochelle, Aunis, France.

Nicolas a de quoi être fier de ses descendants porteurs d’eau… Ne cliquez pas sur ce lien.

Extrait…

L’écrivain anglais Anthony Trollope est le premier à avoir employé l’expression « hewers of wood and drawers of water » (« scieurs de bois et porteurs d’eau »), en parlant des Canadiens français, auxquels il prédisait un avenir peu reluisant lors de son passage à Québec en 1861.

Les Canadiens français, niant leur infériorité par rapport aux anglophones et refusant la résignation qu’on leur attribuait, ont repris cette expression en français. Cette expression évoquait un état de misère et de soumission, ce dont on ne voulait pas. Par exemple : « Les nôtres ont généralement les petits emplois dans les grandes entreprises. On les considère comme les porteurs d’eau[1]. »

En terminant, quelque chose qui est venu me chercher cette semaine. Un grand-père qui jure sur la tête de ses petits-enfants.

Jean Gauthier

source Le Devoir

Je ne ferais jamais ça!

Jamais.

Je ne parlerai plus de politique sur ce blogue. Plus jamais. Je le jure sur la tête de mes petits-enfants.

Je me souviens…

Vous aurez deux billets aujourd’hui.

Le premier, je voulais le mettre dimanche dernier.

Pas tellement une bonne idée, car c’était la fête des pères et que j’avais rencontré sur mon chemin un Buick Century 1958.

Photo4392

Voici donc le billet de dimanche dernier qui était à l’origine beaucoup plus mordant. Je l’ai un peu disons un peu édulcoré.

Je vois vieillir… ou m’assagir.

On utilise la devise Je me souviens dans la préface du livre Le diable de Saint-Hyacinthe.

Bouchard

Ces mots sortent directement de la bouche de Jean Chrétien qui a préfacé Le Diable de Saint-Hyacinthe

Jean Chrétien!

Disons que j’étais un ti-peu sous le choc.

Jean Chrétien n’est pas dans mon top 10 de mes politiciens préférés ni dans le top 100 d’ailleurs. Il était le bras droit et aussi le bras gauche de Pierre Elliot Trudeau, mon petit… petit cousin qui lui avait le mépris facile et qui aurait qualifié les Canadiens français de porteurs d’eau si je me souviens bien, mais je ne suis pas sûr.

Ma femme m’a plutôt parlé de mangeurs de hot dogs… Vraiment édifiant de la bouche d’un premier ministre.

Peu importe s’il l’avait dit ou non, Télesphore-Damien Bouchard l’avait dit en parlant de lui.

« Petit-fils d’un porteur d’eau », comme il aime le dire, fils d’un ouvrier, Bouchard, journaliste issu du milieu rouge de Saint-Hyacinthe, est maire de la ville pendant un quart de siècle. Il incarne les mots clés des débats de son époque : instruction obligatoire et gratuite, nationalisation de l’électricité, modernisation des lois du travail, suffrage féminin, lutte contre l’influence indue du clergé… Mais il n’ose s’affranchir de la politique partisane.

Fils ou petit-fils… c’est peut-être moins pire…

Télesphore devait savoir ce qu’il disait parce qu’il l’avait dit… et il n’avait pas la langue dans sa poche ni la langue de bois.

Revenu de mon choc vagal après la lecture de la préface de Jean Chrétien, j’ai poursuivi ma lecture.

Dans son introduction, le docteur Guttman situe son livre dans la foulée d’autres écrits d’historiens qui soulignent que le Québec d’avant 1960 n’était pas ce qu’on croit, à tort, dans une période de Grande Noirceur.

Ce qui amène le lecteur à se demander…

Coudonc, je me souviens de quoi au juste dans mon histoire!

Comme se souvenir que ce blogue est surtout et avant tout à propos de nos ancêtres et de généalogie, d’un peu d’histoire, et quoiqu’on en pense, toujours un peu de politique.

On se revoit à midi pour le deuxième billet.