No 4

Petit préambule avant de poursuivre…

Peut-on vivre sans connaître nos origines? Sans connaître qui sont nos ancêtres? Sans posséder de leurs photos? Sans lire ce blogue sur eux et leurs descendants?

Honoré Sauvé et Julie Leroux

- Beaucoup de questions ce matin Honoré…
- On commence à y être un peu habitués ma belle Julie…

Pas besoin d’un petit sondage pour connaître votre réponse si vous lisez mon blogue sur la généalogie depuis janvier 2008 et que vous n’avez pas manqué un seul billet.

Si je vous écris ce petit préambule c’est que j’ai rejoint une descendante d’Honoré Sauvé et de Julie Leroux.

Facebook

Toujours un peu dangereux de faire des rencontres virtuelles sur Facebook avec de parfaits inconnus.

Je ne vais pas souvent sur Facebook, mais je m’en sers quelquefois. C’est le hasard de mes recherches qui m’a amené à écrire ce message personnel…

Bonjour,

Je suis le fils de la sœur de votre grand-mère. Depuis 2007, j’ai fait des recherches généalogiques sur ma famille. J’ai plusieurs photos de famille dont la photo de mariage de vos grands-parents que je vous joins à ce message.

mariage Frank Farmer et Claire Sauvé identification famille Brunet

Dans mon enfance, dans les années 50, ma mère visitait souvent vos grands-parents avec mon frère et ma sœur. Ils vivaient au début dans le rang de Ste-Julie à Ste-Marthe et ensuite à l’ïle Perrot. Je n’ai que de bons souvenirs de cette époque.

Si vous aimeriez avoir des photos de vos ancêtres, faites-moi signe ou simplement partager ce message avec votre tante et vos oncles que j’ai rencontrés en 2008 lors des funérailles de ma tante Simonne Paiement.

Je vous laisse mon courriel personnel.

Ma tante Claire c’est la sœur de ma mère, deux des quatre filles d’Euclide Sauvé et de Rosina Quesnel.

Rosina vers 1942

Rosina en 1942?

Claire et ma mère (elle est à gauche) étaient très près l’une de l’autre sans faire un jeu de mots facile.

Aline et Claire filles d'EuclideAline et Claire en 1942?

Cette photo-là me chavire toujours, car ma tante Claire est morte en 1960 quand j’avais 12 ans. Je la vois encore avec son turban sur la tête après son opération au cerveau. Je me rappelle avoir vu sa tête chauve avec une grande cicatrice. Elle avait habité chez nous pendant un certain temps sur la rue Chabot à Montréal lors de sa convalescence. On devait être en 1958 ou 1959. 

Ma mère Aline ne s’est jamais remise de la mort de sa petite sœur. Sa mort arrivait cinq ans après celle de sa mère Rosina et de sa demi-soeur Marie-Louise Paiement.

Marie-Louise n’est pas sur la photo de l’école de rang.

fratries 1915 école de rang

Je l’aurais «spotté» tout de suite.

Elle est par contre sur cette photo de famille prise en 1914…

famille de Venance Paiement

Marie-Louise c’est la petite fille de 4 ans debout à côté de son père. Elle aurait fait son entrée à l’école de rang de Ste-Julie seulement en 1916.

Dommage qu’on n’ait pas une photo… 

On peut se consoler avec celle de 1915.

identification des enfants

Bon, j’arrive avec le no 4 de la photo de l’école de rang.

Le no 4 c’est la petite Maria Lalonde selon mon cousin Yvon, le fils de Germain Quesnel et de Simonne Paiement.

Il devait savoir ce qu’il disait quand il avait écrit les noms de certains des enfants sous cette photo.

identification des enfants par Yvon

Vraiment aucune idée qui est Maria Lalonde au moment où j’écris ces lignes. Vous pouvez me croire sur papier. Maria aurait 6 ans ou 7 ans si je suis mon raisonnement depuis le début.

Comment le savoir? 

Le recensement de 1911 pour Ste-Marthe va nous renseigner. La famille Lalonde doit être voisine des familles des autres enfants sur la photo de la classe de mademoiselle Adéline Bourbonnais, car on n’avait pas de transport scolaire dans ce temps-là.

autobus scolaire

Grouille Maria, je vais en retard avec ma run d’autobus…!

Mon travail de recherche s’en trouve donc drôlement facilité!

Quelles sont les petites Lalonde de Ste-Marthe nées vers 1908 inscrites dans le recensement de 1911?

Il y en a trois.

Flore Lalonde née en 1907

Flory Anne née en 1909

Élise née en 1908

Je crois que c’est la petite Élise, la fille de Jules Lalonde, qui a dû simplement changer de prénom en cours de route dans sa vie.

On se revoit lundi pour la suite de cette histoire et de belles photos. Je suis vraiment excité…, car j’ai trouvé la maison du vieux Jules dans la collection de mon cousin Yvon!

z2701_archimede

Elise?
Maria?

En passant, une dernière tite question…

Peut-on vivre sans Facebook?

Facebook