J’ai hâte à l’été…

C’est ce que mon épouse m’a dit cette semaine…

Net frette sec de même!

Jeanne

J’ai hâte à l’été…

Moi qui ait hâte au printemps depuis un mois. On avait donc un sacré problème de couple sur les bras.

gaston lagaffe 3

Ouin mettons…

On écoutait religieusement Les rois de la patate en reprise à Historia. On y parlait du restaurant Dic Ann’s sur la rue Pie-IX à Montréal-Nord, et c’est là qu’elle a lâché le morceau.

J’ai hâte à l’été…

Je suis resté totalement bouche bée et estomaqué. Je n’allais sûrement pas rester planté comme un coq d’inde dans le salon à attendre bêtement l’arrivée de l’été. Nous sommes donc allés jeudi dernier faire un petit nowhere à St-Cuthbert même par un froid de foie gras de canard.

Vous ne croyez pas à mon histoire…

Photo3688

St-Cuthbert, le 24 janvier 2013

Ils ont même un cimetière juste à côté…

Photo3690

Mais je me suis retenu d’aller le visiter.

Ce fut facile de résister à la tentation… Très froid, plein de neige et ce petit écriteau.

Photo3689

Je respecte toujours, ou presque, les consignes…

défense de jouer

Nous sommes donc revenus, pas penauds pantoute, à la maison en prenant le chemin le plus long de St-Cuthbert à Ste-Anne-des-Plaines. Par le Chemin du Roy, ma chère, par la vieille 138, qui longe le fleuve St-Laurent, découvert par Jacques Cartier le jour de la fête de St-Laurent. Un jour plus tard et le St-Laurent aurait été baptisé Ste-Claire. Bon, tout ça pour dire que mon épouse et moi nous nous sommes réconciliés chemin faisant sur le bord du St-Laurent.

Comme le dit la chanson… 

C’est sur les bords du St-Laurent

É pi pan pan c’est l’amour qui la prend
C’est sur les bords du St-Laurent
Y’avait trois jolie filles
Y’avait trois jolie filles

La plus jeune passe par devant
É pi pan pan c’est l’amour qui la prend
Le plus jeune passe par devant
Les autres par derrière
Les autres par derrière

N’avez-vous pas vu mon amant
É pi pan pan c’est l’amour qui la prend
N’avez-vous pas vu mon amant
Par delà de ces îles
Par delà de ces îles

Oui je l’ai vu lui ai parlé
É pi pan pan c’est l’amour qui la prend
Oui je l’ai vu lui ai parlé
Ne sais quand il reviendra
Ne sais quand il reviendra

Quand la petite entend cela
É pi pan pan c’est l’amour qui la prend
Quand la petite entend cela
Tomba au lit malade
Tomba au lit malade

Faut faire venir le médecin
É pi pan pan c’est l’amour qui la prend
Faut faire venir le médecin
Le meilleur de la ville
Le meilleur de la ville

Le médecin en la voyant
É pi pan pan c’est l’amour qui la prend
Le médecin en la voyant
Connu sa maladie
Connu sa maladie

Mariez-la car il est temps
É pi pan pan c’est l’amour qui la prend
Mariez-la car il est temps
Son mal sera guéri
Son mal sera guéri

Quand la petite entend cela
É pi pan pan c’est l’amour qui la prend
Quand la petite entend cela
Elle se mit a rire
Elle se mit a rire

Excusez-la !

Winner comme toune… Elle me trottait dans la tête.

Donc de St-Cuthbert, en passant par Berthier, (je vous fais grâce de la toune), Lanoraie, Lavaltrie, St-Sulpice et finalement Repentigny, toujours avec le majestueux fleuve Ste-Claire à gauche, pour finalement arrêter au Dic Ann’s sur la rue Notre-Dame. Le buffet Kirin est juste en face. Pas tellement fort pour les buffets chinois.

Dic Ann’s!

J’en rêvais depuis longtemps…

Ça faisait 43 ans que je voulais aller manger un bon hamburger de chez Dic Ann’s. 43 ans! Ma femme, depuis 48 ans. Depuis qu’elle avait 15 ans.

gaston_1

Baptême… Je viens de dire son âge!

Bon, mais on doit se faire vieux… puisqu’on s’est mis d’accord que ce serait notre première et dernière fois. Comme quoi après une petite chicane de couple… c’est maintenant rendu au beau fixe dans notre ménage.

mademoiselle Jeanne

Ouin mettons…