La généalogie, c’est un peu comme faire du bungee…

La généalogie, c’est un ti-peu comme faire du bungee…

Vous ne me verrez jamais essayer ça. Pourtant, la généalogie, c’est un peu comme faire du bungee… C’est sauter dans l’inconnu de la vie de nos ancêtres. Tenez, prenez cette photo par exemple. Elle est prise au coin de Davidson et Ontario lors de la procession de la Fête-Dieu.

Gilles 003-1Ou celle-ci… où on voit mon père qui devait être très attaché à son petit frère Marcel qui était demeuré handicapé à partir de l’âge de neuf fois. 

Gilles 001-1

où on voit mon père qui devait être très attaché à son petit frère Marcel qui était demeuré handicapé à partir de l’âge de neuf fois.

Celle-ci prise vers 1933.

leo lagace 1933

Léo Senior, Léo Junior et Marcel Lagacé

Ou bien celle-la que j’avais déjà mise la semaine dernière…

Gilles 001-2

En la regardant attentivement, je me suis rendu compte que mon grand-père à droite n’était pas si grand que ça finalement. Je pensais qu’il faisait un bon 6 pieds 1. Mon père, au centre, faisait un bon 5 pieds 10 avec ses souliers.

C’est drôle des fois quand on fait du bungee généalogique en regardant des photos.

Qui est l’homme à gauche de mon père?

Bonne question! Je pense le savoir.

Si j’en crois une de mes tantes, c’était l’homme qui était le locataire du logement de la rue Mentana. Mes grand-parents, trop pauvres, habitaient là comme pensionnaires. Je ne le savais pas. Ma tante m’a raconté, avec une certaine impudence, que ma grand-mère "s’occupait de lui payer le loyer"… 

Ma tante impudente n’aurait jamais dû me dire ça. Elle m’en a dit des choses sur le compte de mes grand-parents, assez pour me faire regretter un peu mon petit tour de bungee quand j’avais décidé de tisser des liens avec elle en 2011.

La généalogie, c’est un peu comme faire du bungee…

Pierre 046

Tu me tiendras fort Papa quand je ferai du bungee…?

Bungee!!!!

Il faut être sûr d’être bien attaché quand on fait de la généalogie!

Demain, je commence l’histoire d’Aglaé avec l’aide de tous les documents que j’ai trouvés.

Je me demande si Denise a encore le goût de faire du bungee…