Élisabeth Tassé

Tel que promis on tourne la page sur les ancêtres de Michel.

Faute de photos, qu’il aimerait bien avoir de ses ancêtres, voici la signature d’Élisabeth Tassé, l’épouse de Zéphirin Hotte dit Lafeuillade.

1834 Élisabeth Tassé

Je sais que mon ami Michel sera content.

Une autre personne a été bien contente de me trouver sur son chemin le mois dernier. Michelle, une petite Américaine, est une descendante de George Landry et d’Appolline Poissant.

Appolline Poissant et Georges Landry

Landry?

Oui, George Landry et Appolline Poissant sont les grands-parents de Maria Landry, la première femme de mon grand-père, le gars de party.

famille Landry

Maria, à gauche, première rangée… Omer, en médaillon à la gauche de Maria

Michelle a bien connu Omer, le beau-frère de mon grand-père… celui qui l’a sacré dehors dans les années 20.

Toute une histoire drôle et triste finalement, racontée sur mon ancien blogue.

RIP Branchez-vous

Si ça vous intéresse que je vous la ressuscite, laissez-moi un petit commentaire ou répondez à ce mini-sondage.

Il faut dire que mon mini-sondage d’hier n’a pas été une réussite.

Pour revenir à Michelle, notre petite Américaine, elle avait une petite parcelle de la suite de l’histoire…

So, Maria and Elizabeth were cousins?  My Uncle Omer (Omar) was born in 1895.  I think that’s Maria’s brother?  He and many other aunts and uncles got together regularly to lay a card game called scat.  They were all so jolly!  They played for pennies and spoke French.  Gosh, I wish I had been wise enough to ask for information!

Je ne veux surtout pas vous ennuyer avec mes histoires de famille.

On se repogne…la balle est dans votre camp.

Ah oui avant que j’oublie…

Élisabeth Tassé, la femme de Zéphirin Hotte, des ancêtres de Michel, était la nièce d’Augustin Tassé, aubergiste à Ste-Rose.

auberge Tassé

source

Augustin Tassé, son oncle, était témoin à son mariage en 1834, juste avant les troubles de 1837.

1834 28 janvier mariage Hotte-Tassé zoom

De quoi être fière…

About these ads

2 réflexions sur “Élisabeth Tassé

  1. Ouin. Pis mon feu d’artifice, yé où?

    Moi qui avais pris la peine de me coucher de bonne heure pour passer une bonne nuit et être 100 % d’attaque en ce matin qui promettait de lever tant de voiles encore à demi accrochés aux toiles de mon existence.

    L’apothéose, quoi. Rien de moins.

    Et je retrouve…

    Une tite signature, comme dirait l’autre.

    (… qui m’a fait néanmois sourire, malgré l’heure matinale. mais là n’est pas le propos)

    Quelque peu… déçu.

    (Mon stratagème marche-tu? :-D Je suis en train de te chercher là, mine de rien. Hé hé hé. Autre façon détournée de dire : Un gars s’essaye. À te lire depuis un bout, j’ai pu constater que toi et moi étions passés maîtres dans l’art de l’utilisation judicieuse du point de suspension…)

    Allez! Il est temps d’essuyer la larme, de tourner la page et de souhaiter la meilleure des chances à la p’tite Américaine Michelle, dont Pierre semble maintenant s’être pris d’affection.

    Et de remercier à nouveau mon vieil ami pour toutes ses recherches à mon sujet. En fait, vieux, c’est bien relatif: il est d’une semaine mon cadet.

    (P.S.: S’il était encore parmi nous, je m’empresserait d’aller serrer la pince à l’abbé Brunet qui, lui, semblait avoir maîtrisé l’art d’ÉCRIRE LISIBLEMENT. Une bonne main d’applaudissements pour l’abbé Brunet.

    PP. S.: Ton second mini-sondage est quelque peu tendancieux et ne laisse qu’un mince choix au/à la sondé(e), Chichille. Cépasgrave. Je me démarquerai et y répondrai en choisissant la réponse en espagnol. On se repogne.)

    • Salut Michel,

      Je ne voulais pas te décevoir.
      Il faut tourner la page tu sais…
      J’ai trouvé la famille de Zéphirin Hotte et de la très belle Isabelle à St-Jean-Baptiste.
      Tout est sur mon site Ancestry dont je t’ai mis en garde de t’abonner.

      J’ai eu tellement de plaisir à retracer tes ancêtres Hotte. J’ai eu de l’aide précieuse de Lise, une lectrice accroc de mon blogue aussi.

      Tout le plaisir est dans le partage.

      J’espère qu’un jour une descendante de Zéphirin et d’Isabelle me trouvera sur Google et qu’elle voudra partager sa passion pour les vieilles photos.

      On se repogne devant une grosse poutine.

      Pierre Poutine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s