Ovide Bossé

Joseph Simard, le propriétaire de la Maison Bossé, m’a écrit un petit courriel la semaine dernière pour me remercier de mon intérêt pour l’histoire derrière la maison Bossé, maintenant l’Auberge Racine…

Le site de l’Auberge Racine nous fait découvrir l’historique de la maison.

Construite il y a plus de 150 ans pour l’un des premiers notaires de la ville, Maître Ovide Bossé (d’où son appellation: La maison Bossé), cette maison cossue de ville Chicoutimi est restée la propriété de la famille Bossé jusqu’en 1991 pour ensuite être vendue pour devenir une maison de chambres. Ce n’est qu’en 2006 que les nouveaux propriétaires en ont modifié la  vocation pour en faire un gîte du passant. Au bas de cette page, vous verrez quelques photos montrant la maison au 19e siècle et son évolution jusqu’à aujourd’hui.

Photos prises sur le site de Joseph Simard

Joseph Simard a tout le mérite d’avoir sauvé la maison des pics des démolisseurs.

Comme je le mentionnais la semaine dernière, les ancêtres d’Ovide Bossé, notaire et shérif de Chicoutimi, étaient  Pierre Bossé et Jeanne Caiolle originaires des Biards, diocèse d’Avranche, en Normandie. 

Mes recherches m’ont amené à découvrir qu’Ovide était mon 5e cousin à trois générations. Un de ses lointains ancêtres maternels était André Mignier dit La Gâchette. André Mignier était le grand-père de Marie-Anne Mignier dit Lagacé, fille d’André Mignier et de Françoise Ouellet.

Étrange…

Je me sentais donc un peu comme chez moi à l’Auberge Racine sans trop savoir pourquoi. Marie-Anne Mignier dit Lagacé est née et baptisée le 1 novembre 1720 à La Pocatière. Elle marie, le 15 janvier 1742, à St-Thomas, Jean-Hilaire Prou, puis en secondes noces, Jean Pelletier, le 24 janvier 1752 à St-Thomas.

C’est leur fille, Madeleine Pelletier, qui constitue le fil d’Ariane de notre histoire.

La belle Madeleine a marié Louis Bossé. Leur fils Maurice est le père d’Ovide. Maurice était huissier selon le recensement de 1852. Son fils Ovide devient notaire et shérif. Son fils Thomas suivra les traces de son père.

Qu’en est-il des descendants d’Ovide Bossé ou de Pierre Bossé? Je laisse ça à d’autres maintenant que le fil d’Ariane est trouvé.

Pour en connaître plus sur l’histoire de Chicoutimi, cliquez ici. Pour le Saguenay, ici.