Je ne crois pas au hasard

J’écoute de moins en moins les nouvelles par les temps qui courent.

Vraiment trop déprimant.

Sauf que ce matin j’ai écouté RDI. On faisait allusion à cet écrit de Pierre Foglia sur la fêtes des Mères.

Et vous, Thérèse, la fête des Mères?

Ma puce Rebecca m’a dit qu’elle me préparait quelque chose dans son cours d’art plastique.

Rebecca a 10 ans. Autiste. Syndrome de la Tourette. Trouble du déficit de l’attention (TDAH). Asthme. Crises d’épilepsie.

Thérèse, sa mère, c’est Thérèse Pelletier, 47 ans, de Sainte-Anne-des-Plaines (près de Saint-Jérôme). Elle a six enfants. Sortis de son ventre, je veux dire qu’elle ne tient pas un foyer d’accueil pour enfants handicapés, même si on pourrait s’y tromper. En 50 ans de journalisme, je ne me souviens pas d’avoir écrit un paragraphe aussi lourd que celui qui suit.

Cliquez ici.

Quand je lis ça, je me dis que ma mère a eu une vie vraiment facile…

About these ads

6 réflexions sur “Je ne crois pas au hasard

  1. Quant à Thérèse… que dire? Sauf que, quand le mauvais sort s’acharne sur quelqu’un. Très émouvant comme billet, et j’ai l’impression que Foglia avait comme une petite boule dans la gorge quand il l’a écrit.

  2. Bonne fête à toutes les mères: celles qui nous ont précédés, celles qui nous ont élevés et celles qui assureront l’avenir de la race dans les générations futures

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s