Les frères Chasseurs

Qui sont les Frères Chasseurs?

Cliquez ici.

Un extrait…

L’insurrection de 1838 est la dernière action des loges de Chasseurs du Bas-Canada. L’Association disparaît pratiquement de la province, alors que ses chefs sont soit arrêtés, soit de nouveau en exil aux États-Unis, et que la répression du soulèvement décourage la population du Bas-Canada à prêter de nouveau l’oreille aux propos séditieux.

Vital Cardinal dénonce David Alexandre et mentionne dans sa déposition le nom du Docteur Nelson.

Un autre extrait…

La hiérarchie

Le chef suprême de l’organisation des Frères Chasseurs, le Grand Commandeur, est Robert Nelson, également président de la république du Bas-Canada. Deux Grands Aigles se partagent l’Amérique du Nord : le Grand Aigle du Nord, Édouard-Élisée Mailhot, étudiant en droit de Montréal et Charles G. Bryant, de Bangor dans le Maine, le Grand Aigle du Sud. Ces Grands Aigles sont secondés par les Aigles, équivalents de brigadiers généraux, commandant chacun une division de cent hommes. Ces divisions sont placées sous le commandement de deux Castors, ou capitaines, disposant chacun de cinquante hommes. Chaque Castor commande à cinq Raquettes (caporaux) ayant eux-mêmes sous leurs ordres neuf Chasseurs, ou simples soldats (CARDINAL, 1980 : 35).

Je vous fais grâce de la transcription de la déposition.

Je crois que le message est passé.

David Alexandre n’a, malgré tout, pas été emprisonné ni pendu. Une sacré chance. Henriette ne serait jamais venu au monde.

On ferme le dossier…

7 avril 1919

Vous aurez droit exceptionnellement à deux articles aujourd’hui.

Mes grands-parents maternels se sont mariés le 7 avril 1919 et je voulais souligner leur 93e anniversaire de mariage.

Cette photo existait déjà dans ma mémoire d’enfant. Un grand cadre ovale dans le salon de mes grands-parents. 

Rosina Quesnel et Euclide Sauvé
7 avril 1919 

Ma mémoire a été ravivée quand mon frère est venu me la montrer en même temps que beaucoup d’autres en juillet 2007.

Mon frère ne savait pas qu’il ferait revivre plein de choses en même temps.

Le mois d’avril sera maintenant un mois encore plus important avec la venue de la cigogne jeudi.

J’avais déjà janvier pour la naissance de mon frère, mars pour celle de ma soeur, mai pour les fleurs, juin…

Je vais aussi commencer à m’intéresser aux fleurs. Ma petite-fille aura comme prénom le nom d’une fleur. Je vous laisse deviner.

Fascinant comment la venue d’une cigogne nous ouvre des horizons nouveaux.


Il faut juste garder son esprit ouvert à l’émerveillement et aussi l’oeil ouvert.

C’est fou comme je m’émerveille depuis 2007. Il faudrait bien que je me contrôle un jour.

N’y comptez pas trop par contre.

Rosina avec la petite Aline âgée de trois mois
vers le mois de septembre 1921

Deuxième article sur Vital Cardinal en ligne à 14 h 22.