Je ne veux surtout pas…

Je ne veux surtout pas vous ennuyer avec les Patriotes, sauf que le père d’Henriette Alexandre (mon arrière-grand-mère) aurait été mêlé dans la révolte de 1838 à St-Cyprien.

Comme il aurait pu être tué, je ne serais pas ici en train de vous écrire.

David Alexandre mérite donc de petits articles afin de tirer tout ça au clair surtout que je ne sais pas grand-chose de l’histoire des Patriotes même si j’ai fait mes études en histoire.

J’ai donc décidé d’en parler les week-ends.

Comme ça, si ça ne vous intéresse pas, pas de problème. Vous n’avez qu’à revenir lundi.

 

 

Moi je sais que mon ami Michel va venir les lire.

‘…dont on viendrait peut-être à bout si sa méchante femme ne le gâtait pas par ses mauvais conseils.’

Sexiste à souhait, le p’tit Izzy… mais quand même respectueux des règles de grammaire les plus élémentaires (j’admire notamment sa maîtrise de l’utilisation du subjonctif imparfait)

Tu nous fais redécouvrir les Patriotes par ton maniement tout autant habile que judicieux du microscope anneplainois.

Good job.

Qui sait, je pourrais peut-être lui en trouver aussi des Patriotes dans ses ancêtres.

On se revoit dimanche pour enterrer l’histoire des Patriotes de Sainte-Anne-des-Plaines. Ensuite, on s’en va à Napierville.