Bon… par où commencer ce matin?

Bon… par où commencer ce matin?

Je n’ai pas encore eu le temps de décider comment j’allais poursuivre mon histoire d’hier avec notre héro attaché à la voie ferrée.

Ce que je sais par contre, c’est que je vais aller déjeuner avant et prendre un bon café. Si j’ai appris quelque chose avec toutes mes recherches d’arboriculture généalogique, c’est qu’il n’y pas le feu. Vous connaissez tous mes antécédents pompiers ancestraux.

Mon père

Édouard Métayer, père de la mère de mon père

Cordélia Monette, femme de Joseph Renaud, capitaine de pompier à Montréal, belle-mère d’Édouard Métayer, capitaine de pompier

Bon je sais je devais aller déjeuner, mais je n’ai pas pu résister d’écrire ces quelques lignes…

Bon… Où en étais-je?

Comment poursuivre mon article de ce matin…

Ce ne sont pas les idées qui manquent.

À force d’écrire, on pogne la twiste…

Il s’agit par contre de ne pas déraper en cours de route et de dire n’importe quoi pour froisser le monde. J’évite donc certains sujets comme la religion, le sexe et le PQ.

Ce n’est pas le goût qui manque par contre de parler PQ surtout que la généalogie et la politique ont un point commun… la passion.

On se repogne.

Pendant que la cafétière prépare le café… je poursuis…

Si votre nom est Lagacé, nous sommes cousins.

C’est le cas de mes petits voisins. La mère de leur grand-mère maternelle est une Lagacé. J’étais pas mal excité de l’apprendre, mais j’ai essayé de le cacher pour ne pas effrayer mes voisins. Car c’est là le hic en généalogie.

Effrayer le monde et surtout ses voisins… C’est suffisant d’effrayer sa famille avec notre passion dévorante pour la généalogie, alors on doit se calmer le pompon avec le voisinage.

Je suis donc low profile et je passe inaperçu aux yeux de mes voisins. Je ne fais pas de bruit et, surtout,  je ne fais pas de party jusqu’à trois heures du matin.

En fait, je ne suis pas un gars de party.

Pour en revenir à mes petits voisins qui sont des cousins lointains…

Deux enfants complètement adorables.

C’est bien certain. ce sont des petits huitièmes de Lagacé.

Leur arrière-grand-mère était Claire Lagacé.

Leur grand-mère ne connaissait que le prénom de la mère de sa mère, une certaine Rose-de-Lima qui avait marié bien entendu un monsieur Lagacé.

J’en avais trouvé une en 2007 dans les banques BMS 2000!

Rose-de-Lima Duval marié à Hubert Lagacé, fils d’Hubert, fils d’Albert…, fils de ?

Je n’ai pas encore trouvé fils de ?, mais je sais que tous les Lagacé descendent tous d’André Mignier dit La Gâchette.

Si je vous raconte cette anecdote, c’est qu’il faut parfois garder nos distances avec nos voisins de peur de leur faire peur. On ne choisit nos voisins tout comme on ne choisit pas sa famille. Je me suis bien rendu compte que ça n’intéressait pas mes voisins d’aller plus loin dans leur arbre.

Cépasgrave…

Un jour, peut-être, ça pourra intéresser mes petits voisins…

On se repogne.

Ah oui… notre héro d’hier sur la voie ferrée?

Je vais au cinéma demain voir l’escadron Red Tails.

On s’en reparle.