La belle Rosalie

Je me demande si Diane a lu mes articles sur ses ancêtres.

Je lui demanderai la prochaine fois…

Non.

Je le saurai.

Si elle me parle de température quand j’irai remplir mon 18 litres, alors je comprendrai qu’elle n’a pas encore eu le temps…

J’espère seulement qu’elle ne sera pas gênée.

En fait, si je fais des recherches sur ses ancêtres, c’est plus pour assouvir ma passion.

Je suis comme un alpiniste en quête de nouveaux sommets.

Le problème c’est que j’ai encore plus de montagnes qu’un alpiniste a à gravir.

Ce qui m’amènerait à vous parler de la belle Rosalie.

C’est une des arrière-arrière-grands-mères de Diane.

Elle est ici dans l’arbre encore incomplet de Diane.

Je ne vais pas tout trouver, car maintenant je sais mieux me contrôler.

C’est mon grand-père Léo Senior qui me l’a appris.

Il ne me l’a jamais dit directement…

Disons que je l’ai découvert tout seul en gravissant une montagne.

Rosalie est Rosalie Amireau.

On voit aussi le patronyme Amiraut, Amireault, etc…

Son ancêtre est Louis Mirau ou Miro. En tout cas c’est comme ça qu’on le voit dans BMS 2000.

Louis Miro a marié Louise Richard dans l’église de la paroisse L’Assomption à L’Assomption, dans le comté de l’Assomption.

À son mariage en 1767, deux cents ans avant l’Exposition universelle de Montréal, on voit qu’il est sans parents dans l’acte de mariage.

Étrange…

Assez étrange pour que je poursuive cette piste puisque j’ai déjà trouvé tous les ancêtres Deveau-Jolicoeur de Diane.

C’est ce que je pensais du moins… Sauf que j’ai des lectrices qui ont mis la main à la pâte.

Demain, Claude Deveau dit Jolicoeur soldat de la compagnie de Mr. de Bienville!