Thérèse Léveillé 1925-2011

Des fois, ça m’arrive d’oublier…

1938

J’avais promis à Marie-Paule que je lui apporterais cette photo.

Je n’avais pas eu la chance de la revoir depuis deux mois. Il arrivait toujours quelque chose pour reporter nos rencontres du mardi matin.

La semaine dernière, je suis allé revoir Marie-Paule et son mari Louis-Joseph.

Des gens charmants et accueillants.

En fait, j’avais revu Marie-Paule il y  a trois semaines.

C’était au salon funéraire.

J’avais appris que sa sœur Thérèse était décédée. Je n’ai jamais eu la chance de la rencontrer sauf sur cette photo.


Le temps d’une paix…

Elle porte le grand chapeau.

Je tenais à rencontrer la famille de Marie-Paule. Je les connais tellement grâce aux photos du vicaire que maintenant je me sens comme un enfant adopté par une grande famille de Sainte-Anne-des-Plaines.

Au salon funéraire, j’ai fait la connaissance de Clarence, d’Alice, de Claire et du petit Jean-Jacques… J’ai aussi rencontré Héléna, la doyenne de la famille.

J’ai tout de suite reconnu le petit Jean-Jacques.

1938

C’est le petit garçon charmant assis dans la brouette à gauche près d’Alice.

Je me dis que même en vieillissant, on demeure toujours un petit garçon en dedans…

Ce matin, je rencontre de nouveau Marie-Paule. Cette fois, on ne parlera pas d’école de rang. Elle me parlera du couvent des sœurs de Sainte-Anne à Sainte-Anne-des-Plaines.

17 mai 1938

En après-midi, on rencontrera Héléna, l’aînée de la famille de Zotique Léveillé et de Marie-Josephe Léveillé. Elle a enseigné pendant 34 ans, tout comme moi.

Mardi dernier, Marie-Paule m’a confié d’autres photos à numériser et à partager avec vous…


J’ai bien fait d’aller lui rendre visite.

Demain, on s’en va trotter à St-Eustache…