L’ancêtre Labatt de la semaine: René de la Voye

Une petite bière en se levant un lundi matin…?

Il commençait à être temps que l’ancêtre Labatt de la semaine se manifeste de nouveau.

Il fallait juste sauter sur la bonne occasion.

Eh quelle occasion !

Ma nouvelle deuxième cousine à une génération qui a des ancêtres maternels Jodoin est bien mieux d’être assise quand elle va lire tout ce que j’ai trouvé sur ses ancêtres paternels.

En fait je l’ai déjà avertie et je peux vous en parler…

Je ne la connais que virtuellement, mais je sais déjà beaucoup de choses sur elle juste par sa façon de m’écrire.

Je sens en elle toute la fierté de ses ancêtres et sa passion pour l’histoire.

Bon… sa passion pour l’histoire, ça elle me l’a dit.

Elle ne se doute pas que la passion pour la généalogie va la dévorer bientôt.

J’ai pris la peine de l’avertir tout comme mon fils l’avait fait dans mon cas en 2008.

Tu sais papa, il n’existe pas assez d’ancêtres pour assouvir ta passion…

Comme elle compte se rendre visiter le pays de ses ancêtres en France, je ne veux surtout pas me tromper et l’envoyer dans un coin de la France qui n’a pas de rapport.

Mon grand sens des responsabilités est mon point fort, mais aussi mon talon d’Achille…

Bien le bonjour cousine québécoise…

Bienvenue à Rouen le pays de votre ancêtre

En tout cas, si elle se rend à Rouen inutilement, ce sera la faute de la brasserie Labatt.

Je continuerai cette histoire tous les lundis matins.

Voici ce qu’elle m’a écrit qui a piqué ma curiosité.

Bonjour Pierre,

Je serai peut-être muette dans les deux prochains jours: il y a d’autres obligations dans la vie, n’est-ce pas et je ne peux y échapper. Mais je suis impatiente de continuer.

Question: Pierre,  comment fait-on son arbre généalogique, est-ce qu’il y a un gabarit à suivre? Si oui, pouvez-vous m’indiquer le meilleur site? Pour ce qui est de la famille Lavoie, vous avez vu juste… mon grand-père est Félix Lavoie, du bas du fleuve Rivière-Ouelle, je crois. C’est tout ce que je sais car mon grand-père a été orphelin très jeune.

Croyez-vous que, puisqu’il a été orphelin, je ne puisse faire ma généalogie du côté des Lavoie?

J’espère que ce sera possible. Ça fait beaucoup de questions!

Merci encore et à bientôt.

Beaucoup de questions et quelques indices dont celui où elle me parlait de son grand-père qui s’était enrôlé en 14-18.

Mon grand-père Félix a fait la guerre 1914-1918 et a épousé ma grand-mère à son retour. Ils ont vécu quelques années en Nouvelle-Écosse puis à Disraeli. Il avait une soeur plus jeune, Marie, qui est morte en bas âge. Mon grand-père a été orphelin vers 10 ou 11 ans, je crois. Sa mère se serait remariée avec un M. Gosselin, je crois. Et je pense qu’il a quitté Rivière-Ouelle assez tôt pour travailler dans des camps de bûcherons. Après son mariage, quand il s’est installé à Disraeli avec ma grand-mère, ils avaient le magasin général. Mon grand-père est décédé vers 1964 ou 1965. J’ai la date exacte dans mes archives, je vais la retrouver.

J’espère que je ne vous donne pas ces informations de façon trop décousue.

À bientôt

J’ai suivi cette piste.

Je sens que je vais découvrir quelque chose…

On se revoit seulement lundi prochain.

J’ai un petit contrat à faire pour une maison d’édition.

J’espère pouvoir me contrôler d’ici.

Pour m’aider à me contrôler, je vais penser à mon grand-père paternel…