8 mars 2011 vers 15 heures…

Beaucoup de tristesse ce matin.

Et aussi beaucoup de colère…


Cliquez ici pour comprendre.

Ça va aller pour passer pour la colère, mais pas pour la tristesse.

Quand je passerai à cet endroit dorénavant, ce ne sera jamais plus pareil.

Cliquez ici…

À demain.

Publicités