À la recherche de mon arrière-grand-père Stanislas Lagacé

Comme me disait Richard dernièrement dans un courriel, la généalogie ne prend pas de vacances…

En effet, ce petit garçon qui cherchait à faire revivre son arrière-grand-père Édouard Métayer en 2007, le beau-père de son grand-père Léo Lagacé Senior, est maintenant en train de faire revivre son arrière-grand-père Stanislas Lagacé, le grand-père du petit Victor de la semaine dernière…

Quelque part au Connecticut dans les années 20…?

Si vous avez lu cet article,  vous allez me dire pourquoi diantre ne demande-t-il pas plus d’informations sur cette photo à sa deuxième cousine à une génération des États-Unis…?

C’est que voyez-vous, elle a perdu son mari l’année dernière et que je ne veux pas remuer trop de souvenirs.

Je vais donc attendre et être patient…

Par contre, j’ai une autre cousine éloignée qui m’a écrit quand je suis revenu de mes petites vacances de quatre jours dans la région du Saguenay Lac-St-Jean.

Sandy Lagasse essayait depuis fort longtemps de retracer qui était ce fameux Dennis Lagasse qu’elle voyait partout dans les recensements américains…

Moi je le savais… J’avais découvert le pot aux roses en 2009.

Je ne savais rien par contre d’une de ses descendantes mordue de la généalogie.

Sandy fait la généalogie de ses ancêtres depuis 1985. Elle a eu la piqûre d’un de ses oncles.

Une belle histoire qui commence de deux descendants de Jean Antoine  Lagacé et d’Ursule Cordeau dit Deslauriers…

Revenez la prochaine fois pour en savoir plus sur mon arrière-grand-père Stanislas Lagacé, devenu ce fameux Dennis Lagasse en allant s’installer définitivement avec sa famille à Bristol, Hartford, Connecticut en 1889.

C’est là que son fils Léo Senior a dû avoir son dollar américain de 1888.

Je cherche encore…