Fromagiers de la Table ronde, allons voir si le fromage est bon…

Bon ok !

Je vous l’accorde, j’aurais pu trouver un meilleur titre comme Dégustation généalogie et fromage, mais encore là, tout le monde m’aurait quand même vu venir avec mes grands sabots… et mon fromage

Pierre et ses sabots

Parlons donc des ancêtres de Ronald Alary notre fromagier de Sainte-Sophie.

Premièrement Ronald semble en savoir autant côté ancêtres que côté fromage.

En tout cas, il en savait pas mal plus sur ses ancêtres que je le pensais, tout comme sa nièce Caroline d’ailleurs.

Bonjour Pierre,

Merci pour la pub!

Je travaille maintenant avec Caroline sur notre généalogie.

Après avoir fait une recherche sur Rootsweb, j’ai remarqué une différence de
noms et de date de naissance avec ton site de l’arrière grand-père de ma
grand-mère Marie-Joseph Latour: les parents d’Isidore Therrien.

J’ai aussi remarqué que, comme mon épouse, France Dion, j’ai Conrad Milker
comme ancêtre du côté encore de ma grand-mère Marie-Joseph Latour.

À bientôt!

Ronald Alary
Fromagiers de la Table Ronde

Ronald a donc des ancêtres allemands tout comme Julie.

Pis moi qui me disait que mon histoire de l’invention de la poutine et de Monsieur Burger était uniquement le fruit de mon imagination délirante…

Laissons le passé de côté… à moins que cette histoire vous intéresse…

Les Belles histoires d’un petit village
au sud des Pays d’en Haut
épisode 1

Imaginez-vous que j’avais fait une erreur, pas dans le choix des fromages que j’ai achetés, mais une erreur que tout généalogiste amateur fait à ses débuts…

Celle d’aller trop vite et de sauter aux conclusions.

J’avais trouvé comme parents d’Isidore Therrien, François Therrien et Judith Archambault au lieu de François-Xavier Therrien et Marie Archambault.

Pire encore, je me suis rendu compte que j’avais aussi les mauvais parents de Mathilde Therrien, la femme de Calixte Chaumont, les ancêtres de Doris Chaumont qui nous a rendu visite l’été dernier.

No ancestors in there?

Encore plus pire… (sic)

J’ai des gens qui se sont fiés sur moi pour établir leur arbre généalogique.

Tout un micmac !

Mais comme je suis une personne humble de nature, je n’ai aucun mal à reconnaître mes erreurs et mes défauts, même s’ils sont génétiques.

Que voulez-vous, je suis comme mon ancêtre André Mignier… vite sur la gâchette.

On se revoit plus vite que vous ne le pensez, car j’ai encore plein d’articles qui attendent à être mis en ligne.

Pour ceux qui se seront laissés tenter par mon histoire de l’invention de la poutine, voici le 2e article…

Les Belles histoires d’un petit village
au sud des Pays d’en Haut
épisode 2

Les Belles histoires d’un petit village
au sud des Pays d’en Haut
épisode 3

Les Belles histoires d’un petit village
au sud des Pays d’en Haut
épisode 4

Parlant d’humilité, si vous tapez exactement l’expression l’invention de la poutine  sans mettre de guillements sur Google, vous trouverez mon histoire en 7e position. Mettez-y des guillemets et je passe en 4e position.

Je me dis toujours, en autant qu’un élève ne prenne pas mon histoire pour faire sa recherche sur la poutine et présente ça à sa classe…