Prairie Soileau

Vous avez sûrement lu mon article sur Doris Chaumont dans le Cyberjournal SADP

Doris m’a écrit jeudi de la semaine dernière…

Je suis certain que vous ne savez pas d’où j’ai pris le titre de mon article Prairie Soileau, et encore moins où ça se trouve.

Écoutez ça…


Prairie Soileau

Doris m’avait envoyé un avis de décès. On y parlait d’un homme décédé à Prairie Soileau.

Si vous êtes un ou une Chaumont, ce que vous allez lire va vous intéresser.

Cliquez ici… pour commencer.

Pas mal fort.

Doris a trouvé un descendant de Narcisse Chaumont, le fils de Joseph Chaumont et Marie-Louise Lemay.

Narcisse est le demi-frère de Joseph Chaumont, le père de Calixte Chaumont, l’ancêtre de Doris.

2009-09-15 cimetiere 3

Elle est entrée en contact avec Seeburn Chaumont, un des descendants de Narcisse Chaumont. Seeburn lui a envoyé un colis contenant plein d’informations sur sa famille vivant en Louisiane.

Narcisse a émigré aux États-Unis et s’est installé à Prairie Soileau.

Voici l’avis de décès de Narcisse Chaumont envoyé par Seeburn Chaumont.

chaumont_2724593

Cet avis a paru en 1896 !

Voici ce que l’avis de décès dit…

Est décédé

CHAUMONT – À son domicile à Prairie Soileau, lundi le 16 novembre 1896, Joseph Chaumont, âgé de 81 ans.

Le défunt était natif du Canada. Il a vécu en laissant sa marque à New York et en Nouvelle Orléans jusqu’à ce qu’il s’établisse à Prairie Soileau près de Bayon Nez Piqués bien avant la guerre. Il était une personne noble, un bon citoyen et un vrai chrétien, fort estimé de tous ceux qui le connaissaient. Il est le père de Joseph Chaumont, membre du jury de la police. Les funérailles ont été célébrées jeudi par le Père Van de Ven.

Seeburn a envoyé aussi une photo du monument de Narcisse Chaumont…

chaumont_2724597

Si vous regardez bien l’année de naissance, elle est inexacte. Narcisse est né en 1815. Doris a retrouvé l’acte de naissance dans les registres de la paroisse.

En généalogie, il faut toujours se fier à plus d’une source… et surtout vérifier leur crédibilité…

Je vous reparlerai de la famille Chaumont quand Doris m’aura réécrit… comme demain mettons.