Je vous laisse avec ce petit montage photo…

Vous vous rappelez…


vers 1916

Eh bien, j’ai fait ce petit montage pour m’amuser…

Il faut bien s’amuser un peu dans la vie. Comme disait mon ami Paul en Caroline du Nord…

Life is too short, start with the dessert.

Je n’ai pas à vous traduire ça.

Je vous reviendrai avec ma famille en mars seulement.

À partir de la semaine prochaine, je vais vous reparler d’un vieil ami.

Il s’appelait Paul, mais il ne vivait pas en Caroline du Nord.

On s’appelait beaucoup en 2008.

Je veux lui consacrer tout le mois de février, du moins une bonne partie.

Vous comprendrez pourquoi en lisant mon article de lundi prochain.

La photo de vendredi dernier

Mon petit côté Scorpion ressuscite ce beau lundi matin du 5 décembre 2011.

Ma grand-mère Rosina Quesnel aurait eu 129 ans aujourd’hui.

Elle était née sous le signe du Sagittaire. 

Les Sagittaires aiment voyager, mais je pense que Rosina n’est pas allée bien bien plus loin de Ste-Marthe dans le comté de Vaudreuil.

Elle y repose encore d’ailleurs.

On ne peut pas mettre de côté une trentaine d’années de mon "intérêt" pour l’astrologie si facilement vous savez. 

J’ai commencé à m’intéresser à l’astrologie à 18 ans… `

Je me cherchais… Je me cherche toujours en cherchant mes ancêtres et ceux des autres.

Revenons à mon petit côté Scorpion…

Comment se fier aux informations fournies à partir d’une photo quand on a si peu d’indices?

Facile…!

On utilise la présomption comme un détective.

Tenez, prenez la photo de vendredi dernier par exemple.

Elle fait partie de la collection de Lionel Lagasse, le père de Dennis Lagasse IV, mon petit cousin qui ne savait rien de ses racines canadiennes-françaises.

Sur cette photocopie nous voyons un homme avec deux petits enfants.

Lionel nous indique qu’on avait cette note écrite au verso.

Granpa Lagassy

Mary " "

Aucune information sur le petit garçon.

Dommage, car on aurait eu tout de suite la clé de l’énigme.

Lionel a bien tenté d’identifier les personnes.

Lionel Lagasse est le fils de Lévi Lagasse qui était le fils de Stanislas Lagasse 1864 qui est le fils de Stanislas 1842, le père de Léo Senior, le gars de … party.
Mon grand-père Léo Senior était un Gémeaux. Je ne veux pas dire par là que tous les Gémeaux sont des gars de party.
Faut quand même pas sauter aux conclusions même si ça m’arrive à l’occasion.
Stanislas Lagacé 1842, né le 9 août sous le signe du Lion, était le fils de Stanislas 1816, né le 16 février sous le signe du Verseau, fils d’Antoine Lagacé, fils de Nicolas-Antoine Lagacé…. et j’en passe.

Je présume que le Granpa sur la photo en question serait mon arrière-grand-père Stanislas Lagacé 1842 avec deux de ses petits-enfants.

Je présume que, puisque que cette photo fait partie de la collection de Lionel Lagasse, on aurait des enfants de Stanislas 1864 avec leur Granpa Stanislas 1842.

Vous me suivez toujours…?

Bon, je présume que vous êtes capable de me suivre… et que vous avez sûrement un petit peu de Scorpion dans votre carte du ciel.

Qui sont les enfants de Stanislas 1864…? Il en a eu 11 avec Amanda Ménard.

Les deux premiers furent Harry, né en 1887 et Rose Elmira, née en 1889. Je vous fais grâce des signes astrologiques.

On voit Harry ici sur une autre photo avec son père Stanislas 1864 et son Granpa Stanislas 1842.

Harry tient son fils Gérard. La photo est prise vers 1916.

-

Harry est le frère de Lévi, mais je ne m’embarque pas avec cette branche, pour le moment du moins… Je vous ai déjà assez mêlé comme ça.

On élimine donc Harry et sa grande soeur Rose Elmira, car la petite fille sur la photo est plus vieille que le petit garçon. Il me semble que c’est évident et que ça ne prend pas de loupe…

Les autres enfants qui suivent sont Victor (1890), Harvey (1892)  et Edna (1893).

On pourrait donc avoir sur la photo Harvey 1892 avec sa grande soeur Rose Elmira 1889…

On serait en 1895 ou 1896 selon l’âge apparent des enfants.

Ça aurait ben de l’allure!

Stanislas 1842 aurait donc sur la photo 53-54 ans…

Ah shit…!

L’homme a l’air bien plus jeune… sauf que nous les Lagacé on a l’air plus jeune que notre âge…

Ça doit être génétique.

Je continue à présumer…

Le petit garçon avec son Granpa a un petit air qui ressemble à cet homme.

C’est Harvey William Lagasse… né le 27 avril 1892. Il est un Taureau.

Je peux être complètement dans le champ de patates et je peux commencer à avoir un peu l’air fou avec toutes mes présomptions, sauf que je sais pertinemment que mes élèves du jeudi soir comprennent très bien maintenant c’est quoi la piqûre pour la généalogie, le plaisir de découvrir  et de porter un petit toast à nos ancêtres où qu’ils soient.  (63 mots)

Ça aurait été donc plus facile si on avait mis le nom petit garçon au verso de la photo…

Peu importe qui sont ces gens, l’important dans la vie, c’est l’importance d’un Granpa pour ses petits-enfants…

On se repogne.

Pur plaisir égoïste

Voici les photos de Pascale Ouvrard, un des mes lectrices françaises.


Voici une partie de son message…

Bonjour Pierre

Je vous avais écrit en juin que j’irai me promener en Charente-Maritime pendant l’été. Voici donc quelques photos de l’île de Ré.

J’ai appris en vous lisant que  votre ancêtre André MIGNIER était originaire de cette île. Je ne sais pas si vous l’avez visitée. Pour ma part j’y ai séjourné plusieurs fois et j’y retourne toujours avec plaisir. Malgré le pont à péage construit  en 1987, et un afflux de touristes, elle garde tout son charme.

On peut se perdre sur les pistes cyclables  au milieu des marais salants, déambuler sur le petit port de Saint-Martin ou dans les ruelles étroites bordées de maisons blanches aux volets verts et de grandes roses trémières (des  passeroses), ou se prélasser sur une des belles plages de sable.

Il y fait plus chaud et plus sec que sur le continent, une belle lumière  inspire les artistes-peintres.

Appréciée par des gens connus (artistes et hommes politiques), l’immobilier a connu une hausse des prix spectaculaire. Où sont les anciens Rétais ? Vous devez bien avoir des cousins qui y habitent car on trouve bien des MIGNE, et des MINIER tout près, à La Rochelle et l’île d’Oléron.

Il est loin le temps où les habitants y vivaient pauvrement de leurs petits lopins de terre. Avant cela, au 18ème et 19ème  il y avait eu une certaine  prospérité grâce au sel et à la vigne. Le sel a été victime de la concurrence des salins du midi et la vigne emportée par la maladie (il reste quand même quelques vignobles servant à fabriquer le délicieux apéritif « pineau des Charentes »)

Ci-jointes des photos de Bois-plage-en-Ré, de Saint-Martin depuis le haut du clocher de l’église (on y voit des pans de mur de l’ancienne église du 17ème qui ont été curieusement intégrés à la nouvelle bâtisse), et les restes de l’Abbaye des Châteliers qui était déjà en ruine en 1620, car incendiée plusieurs fois (dont une, par les Anglais). Seule subsistent les murs de la Chapelle Saint-Laurent. Difficile de se mettre à la place de ses ancêtres, mais on peut être ému de savoir qu’ils ont été baptisés dans cette église, qu’ils ont connus les ruines de cette abbaye et qu’ils ont  parcouru ces côtes sablonneuses ….

Cordialement

Pascale OUVRARD

Pur plaisir égoïste… me direz-vous…

C’est le pays de mon ancêtre Pierre André Mignier dit La Gâchette que je découvrirai bien un jour.

En attendant, je savoure pleinement mon petit nowhere dans un autre pays de mes ancêtres.