Les recensements canadiens et les registres paroissiaux

J’espère seulement qu’on n’aura pas cité mon commentaire d’hier hors contexte. Ce serait dommage, car ça ajouterait de l’huile sur le feu.

Aujourd’hui, je vous mets un article pour vous rappeler que vous trouverez sur ce blogue une liste de liens fort utiles pour vous aider à retracer vos ancêtres si jamais vous avez perdu le Nord!

J’avais mis cette liste dans la colonne de droite sur mon blogue afin d’aider mes élèves du jeudi qui sont des membres du Cercle des Fermières de  Sainte-Anne-des-Plaines.

Notre dernière rencontre a eu lieu jeudi dernier. Pour terminer sur une bonne note, j’en ai profité pour faire une petite révision en retraçant les ancêtres de Claudine, leur ancienne présidente.

Fière descendante de Macé Gravel, je l’avais un peu mis de côté dans mes cours. J’avais donc décidé de me servir d’elle comme cobaye et retracer en quelques minutes les liens entre elle et son ancêtre Macé Gravel.

Tout le monde sait que tous les Gravel ou les Gravelle sont des descendants de Macé Gravel.

On en parle sur ce site.

Je me suis plutôt attardé dans mes recherches à Siméon Gravel, l’arrière-arrière-grand-père de Claudine.

Le plus intéressant c’est qu’elle ignorait totalement tout sur lui, même son nom.

Voici son acte de naissance… pris sur le site Family Search des mormons.

Une vue rapprochée…

Siméon Gravel est né le 10 octobre 1837 et il a été baptisé le 12 en paroisse de St-Charles-de-Lachenaie, à Lachenaie. Son père est François Gravel, cultivateur, et sa mère est Angélique Marié…

Sauf que selon le recensement canadien de 1852, on retrouve le nom d’Angelique Mayé. Quant à François Gravelle (sic), il aurait 38 ans (sic) et il aurait enfanté un enfant à 1 an!

François aurait plutôt 58 ans.

Angélique est sa 2e femme. Sa première était Angélique Lagarde avec qui il a eu une bonne demi-douzaine d’enfants dont plusieurs sont morts à bas âge. Leur fils François a vécu très longtemps puisqu’on le retrouve dans le recensement canadien de 1891.

En 1852…

Siméon a 14 ans et il est déjà identifié comme étant un cultivateur tout comme son demi-frère François.

On retrouve les noms Mayé et Maillé dans les actes de baptême des autres enfants… Angélique, Aurée (Aurélie), Delphine, Paul Adolphe, et l’acte de sépulture d’un autre Siméon mort en 1824.

Siméon portait donc le prénom d’un enfant décédé en 1824.

Si je peux trouver facilement les descendants de Siméon sans problème, je ne peux être certain de l’identité de ses ancêtres.

Aucun acte de mariage de François Gravel et d’Angélique Maillé, Mayé ou Marier dans les registres sauf dans un index sur Family Search.

Faute d’acte de mariage, je suis allé voir sur Internet… et j’ai trouvé ça.

218. SIMEON7 GRAVEL (FRANCOIS6, GUILLAUME5, ATHANASE ARCHANGE4, CHARLES3, MASSE-JOSEPH2, ELOI JOSEPH1) was born Abt. 1824, and died Deceased. He married VITALINE DESNOYERS 25 July 1861 in St-Francois-de-Sales, Ile de Jesus. She was born Abt. 1841, and died Deceased.
     
Child of S
IMEON GRAVEL and VITALINE DESNOYERS is:

i. JOSEPH8 GRAVEL, b. Abt. 1862; d. Deceased; m. ROSE-ANNA MARTEL, 11 February 1890, Sacre-Coeur; b. Abt. 1870; d. Deceased.

On se revoit demain ou après-demain… On ne sait jamais notre premier min* pourrait remettre de l’huile sur le feu.

La numérologie

Je ne suis pas un sceptique de nature.

J’aime explorer et ensuite me faire ma petite idée.

La naissance de mes petits-enfants a ravivé plein de choses en moi dont l’intérêt pour l’astrologie, la chiromancie et la numérologie.

J’en sais moins sur la chiromancie et la numérologie, mais je peux me faire une petite idée et séparer le vrai du faux…

Voici l’analyse numérologique d’Henriette Alexandre à partir de sa date de naissance du 6 avril 1845.

Intéressant à lire quand on cherche à en savoir plus sur le caractère d’un ancêtre ou d’une ancêtre.

En passant, il n’y aura pas de punch à la fin… 

Source : http://www.numerologie.ch/Main.asp

Analyse

Personnalité d’Henriette Alexandre (6 avril 1845)

Votre nombre d’expression, le 8, synthèse de votre prénom et de votre nom, détermine votre caractère entier et votre sens aigu de la justice. Votre forte énergie demande tout de même à être canalisée. Vous refusez la demi-mesure, et êtes intransigeante. Une vraie tornade! Vous avez toujours besoin d’une activité soutenue et d’un environnement qui vous permette d’exercer votre sens de l’initiative; vous ne supportez pas la dépendance à autrui et vous êtes en perpétuelle quête d’équilibre. À surveiller: Votre sens de l’autorité et votre tendance à l’entêtement. Vous êtes de nature combative et concrète et vous aimez le risque… Mais c’est cela qui vous permet de faire face à l’adversité. Bref: Evitez les réactions butées et agressives et mettez votre énergie au service d’une cause juste… Vous ne pourrez pas trouver meilleur équilibre!

Votre prénom, Henriette, caractérisé par le chiffre 5, indique un incontestable charisme. On vous écoute et on vous admire, car vous parvenez à vous adapter au niveau de chacun. Vous avez l’air sûre de vous. Mais ne négligez pas votre besoin de nouvelles expériences… C’est écrit dans votre tempérament!

Le nom dont vous avez hérité, Alexandre, caractérisé quant à lui par le chiffre 3, est sans nul doute à l’origine de votre maîtrise certaine, de votre habileté incontestée et de votre sens créatif et/ou inventif…

Votre nombre intime, le 9, issu des voyelles de votre prénom et de votre nom, renseigne sur la personnalité vécue de l’«intérieur», sur vos aspirations, vos motivations… Dans votre cas, vous aspirez clairement à vous réaliser de façon entière et absolue. Vous êtes de nature émotive et sensible et douée d’un tempérament idéaliste, parfois éloigné des réalités et fatalement exposée aux désillusions… Vous voulez être utile à autrui et au monde en général, et vous aimez probablement enseigner, transmettre, partager. Vous recherchez l’amour total et vrai et vous êtes capable d’une grand investissement affectif. Votre vie affective, souvent fragile, se consolide et se stabilise avec la maturité.

Issu des consonnes de votre prénom et de votre nom, votre nombre de réalisation, le 8 révèle vos talents sur un plan matériel et/ou professionnel. Chez vous, il révèle le sens de l’initiative concrète et pratique. Vous êtes efficace et déterminée sur le terrain et vous êtes douée de bonnes vibrations pour les affaires ou les transactions de toute nature.

Votre nombre psychique, le 6, révèle que, chez vous, les sentiments dominent! D’où votre perpétuelle quête d’harmonie affective et votre sensibilité aux critiques. Vous craignez l’isolement et l’abandon et avez besoin d’une vie sociale. Vous êtes certainement douée de talents artistiques et avez une fâcheuse tendance à culpabiliser pour un oui ou pour un non.

Vous avancez dans la vie grâce à vos activités et à vos ambitions. C’est ce que révèle en tous cas votre nombre d’évolution, le 1. Il confirme aussi votre cérébralité, votre logique, votre indépendance, votre maîtrise de soi et votre créativité. Dans tous les cas, votre 1 vous permet de vous réaliser et de réussir, mais vous devez avant tout compter sur vous-même.

Votre table d’inclusion:
Nombre manquant: 7.

7: Votre manque de 7 pourrait également se dire «Manque de confiance en soi»… Voici l’origine de vos peurs, de vos angoisses et de votre pessimisme. Vous souffrez souvent d’isolement car vous éprouvez des difficultés à comprendre autrui et parfois même à aimer la vie… Si vous n’avez déjà entamé un tel processus, il est grand temps de trouver un moyen de dépasser vos problèmes.

Nombre dominant: 5.
5: Vos qualités d’adaptation, votre indépendance, votre mobilité, votre amour du voyage et de la nouveauté ainsi que votre charme, votre talent de persuasion et votre don de la parole suggèrent une brillante carrière en tant qu’avocate, actrice, politique ou éventuellement militaire. Ou un métier à forte mobilité.

Cycle de vie:

Votre chemin de vie, le 1, issu de votre date de naissance, donne de précieuses indications sur votre destin, de manière plutôt détachée de tout contexte. Le 1 est un chemin qui ne cesse de monter et qui mène très loin. En bref, il s’agit du chemin des meneuses, résolues et endurantes. Il explique en grande partie votre enthousiasme et votre volontarisme. Plus vous avancez dans votre chemin et plus toute tendance à la timidité ou à l’indécision tend à disparaître. Les obstacles présents sur votre chemin sont une tendance à l’autoritarisme à l’égard de vos proches, tendance que vous devez absolument maîtriser, tout en vous efforçant d’être un modèle.

Votre cycle de vie, le 9, caractérise votre ouverture au monde et votre besoin de lui être utile. Vous êtes depuis le 6 avril 1899 dans votre troisième et dernier cycle, le cycle de la moisson. Après une adolescence torturée, à la recherche d’une cause juste, d’une vie active plus ou moins trépidante faite de rencontres et de surinvestissement personnel, vous découvrez aujourd’hui de nouvelles aspirations… Cette époque est celle de votre grande cause, pour laquelle, si ce n’est déjà le cas, vous lutterez avec brio!

Votre cycle de vie compte au total 4 réalisations majeures. Depuis le 5 avril 1898, vous accomplissez votre 4e et dernière réalisation (en 4), et pas des plus agréables: vous réaliser dans le travail, la discipline, l’organisation. Ceci dit, même si votre chemin de vie vous pousse à l’autonomie, vous avez certainement compris, avec votre grande expérience, que l’épanouissement personnel exige une certaine rigueur et qu’il est illusoire de penser qu’on peut y arriver sans travailler… Bref, vous savez tirer parti de cette dernière réalisation.

Cycles temporels:

En numérologie, il existe 9 années personnelles. Chacune d’entre elles indique la tendance générale de l’année en cours. En ce qui vous concerne, vous êtes en année 6, symbole de la cohérence. Cette année, vous avez besoin de vous sentir bien dans votre environnement. Bien avec vos proches. Bien au travail… Vous saurez vous adapter en toutes circonstances car vous avez besoin cette année d’un environnement qui vous paraisse logique, cohérent, compréhensible. Déménagement ou changement d’emploi dans ce contexte, ne sont pas exclus s’ils vous apportent un sentiment de stabilité.

Votre maison astrologique (ou secteur) donne un complément d’information intéressant à votre année personnelle. Si la première est valable du 1er au 31 décembre, la seconde en revanche, change à chacun de vos anniversaires. Vous êtes actuellement en maison 4, symbole des racines et du logis. Vous investirez davantage votre doux foyer cette année (ou vous déménagerez carrément) pour vous sentir mieux ancrée dans la réalité.

Votre mois personnel, le 1, indique la tonalité générale du mois en cours: pendant ce mois, l’initiative personnelle est encouragée.

Vous êtes en jour personnel 8, journée favorisant l’action et l’efficacité.

(Analyse réalisée le 7 avril 2012 à 14h20)

À essayer à votre tour… avec un ou une de vos ancêtres.

Tiens mon grand-père Léo Lagacé, né le 6 juin 1888, le gars de party… le fils d’Henriette, son petit dernier.

Analyse

Personnalité de Léo Lagacé (6 juin 1888)

Votre nombre d’expression, le 7, synthèse de votre prénom et de votre nom, détermine votre vie intérieure franchement prédominante (réflexion, sens de l’analyse et du diagnostic, etc.) Vous êtes capable de grande finesse et de subtilité, sous une apparence assez réservée… D’ailleurs, votre humour, souvent sarcastique, n’est-il pas en fait la défense d’une nature plutôt introvertie? Votre nombre est à l’origine de votre sens de l’amitié vraie et votre besoin d’évasion (grands espaces, nature, mer…), votre besoin ponctuel d’isolement, votre imagination très développée et votre sens du rêve… À surveiller: Votre franche tendance au pessimisme! Bref: À trop vouloir vous préserver, à vous satisfaire des acquis, vous risquez de vous marginaliser… Sachez faire le premier pas! Démontrez qu’il n’y a pas de raison de craindre les introvertis, et vous vivrez alors en profonde harmonie avec vous-même et votre entourage…

Votre prénom, Léo, caractérisé par le chiffre 5, indique un incontestable charisme. On vous écoute et on vous admire, car vous parvenez à vous adapter au niveau de chacun. Vous avez l’air sûr de vous. Mais ne négligez pas votre besoin de nouvelles expériences… C’est écrit dans votre tempérament!

Le nom dont vous avez hérité, Lagacé, quant à lui caractérisé par le chiffre 2, est le principal responsable de votre affabilité, de votre tact et de votre légendaire sens de la mesure. Il est également à l’origine de votre goût pour le travail en collaboration.

Votre nombre intime, le 9, issu des voyelles de votre prénom et de votre nom, renseigne sur la personnalité vécue de l’«intérieur», sur vos aspirations, vos motivations… Dans votre cas, vous aspirez clairement à vous réaliser de façon entière et absolue. Vous êtes de nature émotive et sensible et doué d’un tempérament idéaliste, parfois éloigné des réalités et fatalement exposé aux désillusions… Vous voulez être utile à autrui et au monde en général, et vous aimez probablement enseigner, transmettre, partager. Vous recherchez l’amour total et vrai et vous êtes capable d’une grand investissement affectif. Votre vie affective, souvent fragile, se consolide et se stabilise avec la maturité.

Issu des consonnes de votre prénom et de votre nom, votre nombre de réalisation, le 7 révèle vos talents sur un plan matériel et/ou professionnel. Chez vous, il révèle une capacité à analyser, diagnostiquer, conseiller. Vous avez besoin d’autonomie. Vous avez le sens de la recherche, de l’étude. Les domaines hautement spécialisés vous sont conseillés.

Votre nombre psychique, le 6, révèle que, chez vous, les sentiments dominent! D’où votre perpétuelle quête d’harmonie affective et votre sensibilité aux critiques. Vous craignez l’isolement et l’abandon et avez besoin d’une vie sociale. Vous êtes certainement doué de talents artistiques et avez une fâcheuse tendance à culpabiliser pour un oui ou pour un non.

C’est dans la communication que vous avancez dans la vie, grâce à vos qualités de sociabilité et à votre extraversion. C’est ce que révèle en tout cas votre nombre d’évolution, le 3. Il confirme aussi votre spontanéité, votre enthousiasme, votre facilité d’expression et votre dynamisme. Vous devez, si cela est encore possible, développer vos moyens d’expression et de créativité dans toutes les formes de communication possibles, sans vous disperser exagérément.

Votre table d’inclusion:
Nombres manquants: 2, 4, 8, 9.

2: Le 2 en manque est à l’origine de vos difficultés relationnelles avec les proches (aussi bien dans votre vie privée que dans votre vie professionnelle). Peut-être souffrez-vous (ou avez-vous souffert) également de problèmes dans votre couple? Vous manquiez de confiance en votre partenaire? Votre susceptibilité, votre manque de patience et votre nervosité trouvent leur origine ici… Mais pas de panique: ça se travaille!

4: Un 4 en manque signifie clairement de votre part un refus de cadres et de hiérarchie. Vous ne supportez pas de remplir un rôle purement exécutif et souffrez parfois de manque de concentration, de paresse et de manque d’organisation.

8: Manque de 8 ou manque de jugeotte à l’égard des choses matérielles et de l’argent? Ce manque de 8 est clairement la cause de votre peur de saisir les opportunités, de votre désintéressement pour l’argent et le pouvoir. Les conséquences du manque de 8 se révèlent parfois très violentes, il convient donc pour vous de rechercher rapidement à vous accomplir en misant sur votre sens de l’équité.

9: Vous l’avez sans doute déjà remarqué par vous même: vous avez une prédisposition naturelle à compenser par l’argent ou le matériel tout problème émotif. Vous présentez le risque, par ailleurs, d’être d’une jalousie ou d’une possessivité excessive et que vous manquiez de maturité. Ça se soigne! Mais cela, vous le savez aussi…

Cycle de vie:

Votre chemin de vie, le 1, issu de votre date de naissance, donne de précieuses indications sur votre destin, de manière plutôt détachée de tout contexte. Le 1 est un chemin qui ne cesse de monter et qui mène très loin. En bref, il s’agit du chemin des meneurs, résolus et endurants. Il explique en grande partie votre enthousiasme et votre volontarisme. Plus vous avancez dans votre chemin et plus toute tendance à la timidité ou à l’indécision tend à disparaître. Les obstacles présents sur votre chemin sont une tendance à l’autoritarisme à l’égard de vos proches, tendance que vous devez absolument maîtriser, tout en vous efforçant d’être un modèle.

Votre cycle de vie, le 7, caractérise notamment vos capacités de réflexion. Vous êtes depuis le 6 juin 1942 dans votre troisième et dernier cycle, le cycle de la moisson, qui se déroule en principe dans un climat assez paisible… Si vous avez toujours rêvé d’écrire un livre, de composer ou de peindre un chef-d’œuvre, c’est le moment! Vos jeunes années ont été assez déprimées en raison de votre analyse un peu trop pertinente d’un monde plutôt affligeant. Plus tard, l’incompatibilité entre vos pulsions et votre intellect vous ont souvent mis en porte-à-faux. Aujourd’hui, vous avez les moyens d’éprouver une plénitude longtemps recherchée, de vous sentir en paix et de profiter de l’existence… Profitez-en bien!

Votre cycle de vie compte au total 4 réalisations majeures. Depuis le 5 juin 1941, vous accomplissez votre 4e et dernière réalisation (en 4), et pas des plus agréables: vous réaliser dans le travail, la discipline, l’organisation. Ceci dit, même si votre chemin de vie vous pousse à l’autonomie, vous avez certainement compris, avec votre grande expérience, que l’épanouissement personnel exige une certaine rigueur et qu’il est illusoire de penser qu’on peut y arriver sans travailler… Bref, vous savez tirer parti de cette dernière réalisation.

On se repogne.

Vous êtes-vous amusé hier…?

Eh bien moi oui.

Je suis allé fouiner dans les registres de 1900 de la paroisse de Notre-Dame-des-Anges à Notre-Dame-de-Stanbridge.

J’étais déjà allé faire un tour là en 2008 quand je soupçonnais trouver des indices sur ma famille.

Tel un prophète, je suis passé totalement inaperçu par la population du coin.

Et pour cause, les Lagacé brillent par leur absence depuis 1889.

Il devait bien se demander qui était cet étrange qui prenait des photos de l’église.

Il ne savait pas que je ne savais pas à l’époque que mon grand-père Léo Senior, le gars de party, y avait été baptisé en 1888 puis était parti avec Stanislas 1842 au Connecticut.

Je l’ai appris par la suite.

J’avais été voir le centre de généalogie à Stanbridge-East situé dans le vieux moulin du coin.

La responsable n’avait aucune idée de ma branche…

Étrange…

Fascinant voyage dans le temps et dans le lieu de mes ancêtres Lagacé disparus.

Ça aurait été plus fascinant si j’avais su… qu’ils avaient réellement habité cette région.

Tout ça pour dire que j’ai trouvé un membre de ma famille éloignée.

C’est la famille de Joseph Lord et de Mathilde Duquette.

Fascinant.

Les Lord et les Lagacé étaient tricotés serrés.

Les Alexandre itou…

Une famille ne va pas sans l’autre.

Stanislas Lagacé, le fameux Dennis 1842, a marié Henriette Alexandre, soeur de Philomène Alexandre qui est la mère de…

Joseph Lord, le père du petit Émile… dont j’ai trouvé le baptême sur le site des Archives nationales.

Joseph Lord était professeur de musique.

C’est écrit en toutes lettres dans le baptistère.

Donc, vous êtes-vous amusé hier…?

En tout cas, il est toujours temps de vous arrêter.

Un autre outil intéressant…

Cliquez ici…

Les Archives nationales sont en train de numériser les registres des paroisses de 1900 à 1907.

Registres de l’état civil du Québec

Dès la fondation de la Nouvelle-France, le gouvernement de la colonie s’est assuré de l’identité des sujets canadiens du roi en faisant enregistrer les naissances (baptêmes) ainsi que les mariages et les décès (sépultures). Suivant la pratique courante en France, les prêtres catholiques tenaient deux copies de chacun des registres d’état civil : la copie religieuse, conservée à la paroisse, et la copie de l’État, déposée chaque année au tribunal desservant le territoire.

Après la Conquête et surtout au XIXe siècle, le droit  de tenir des registres d’état civil a été graduellement étendu aux représentants d’une vingtaine de confessions protestantes ainsi qu’aux Juifs. Le Code civil du Bas-Canada de 1866 consignait l’extension de ce droit  à tout « fonctionnaire autorisé par la loi ».

Les principales confessions représentées dans les registres d’état civil à la fin du XIXe siècle sont les suivantes : catholique, anglicane, presbytérienne, méthodiste, baptiste, évangélique, juive et luthérienne. L’immigration ne fera qu’accroître ce pluralisme religieux tout au long du XXe siècle. 

Ces archives  sont des sources inestimables pour la recherche généalogique et historique. La Direction de l’état civil du Québec les verse à BAnQ après 100 ans, permettant ainsi à l’institution de les numériser et de les diffuser dans la Collection numérique, au rythme de leur arrivée.

Nous n’avons actuellement que quelques paroisses dont…

Ste-Anne-des-Plaines!

Cliquez ici et amusez-vous.

Les recensements…

Les recensements…?

Une bonne idée…?

En généalogie…?

Des outils utiles, mais bien imparfaits.

Mon psy me disait qu’il n’y avait pas de parents parfaits.

Ça avait changé toute ma façon de voir ma vie…  

Passée, présente et future.

J’en ai conclu que personne  n’est parfait, même saint Parfait.

Cliquez ici…

Parlons maintenant des recensements aussi imparfaits soient-ils…

Cliquez sur les hyperliens suivants.

Recensement canadien de 1851 fait en 1852 

Excusez le lien en anglais, je n’arrive pas à trouver leur site en français!

Voici les autres accessibles sur Internet…

Recensement canadien de 1881 

Recensement canadien de 1891 

Recensement canadien de 1901

Recensement canadien de 1911  

Pour le recensement canadien de 1921, il faudra attendre…

Il sera disponible seulement en 2013.

J’ai pas mal hâte d’y retrouver mon grand-père Léo Senior et plein d’autres ancêtres.

On aurait aussi les recensements américains quand on a des ancêtres qui sont allés aux États-Unis dans les années 1800, mais ça c’est une autre histoire…

 

Demain, un petit exemple de l’utilisation prudente des recensements dans nos recherches…

Outils utiles pour commencer son arbre généalogique

Jeudi dernier, lors de mon premier cours à la Maison Chaumont, j’avais promis à mes élèves de leur donner des liens vers des sites intéressants en généalogie.

Une promesse est une promesse…

Voici le 4e site qui apparaît quand on tape nos ancêtres dans Google…

Le Centre de généalogie francophone d’Amérique 

C’est un des meilleurs…, mais il n’est pas parfait.

Sur ce site, on retrouve entre autres l’ancêtre de plusieurs familles dont celui de la famille Allard.

J’avais déjà parlé de cet ancêtre dans mes chroniques sur les ancêtres Labatt. 

J’ai une petite Allard comme élève dans la salle à dîner de la Maison Chaumont.

J’en profite donc pour parler de son ancêtre.

À la blague, je lui avait dit jeudi dernier que ça me prenait environ 30 minutes pour trouver les ancêtres de quelqu’un quand j’ai un peu chance.

Ça m’a pris 15 minutes… pour faire le lien entre Louise et son ancêtre François Allard, l’ancêtre des Allard d’Amérique.

François Allard est originaire de Notre-Dame de Blacquerville,  il est le fils de Jacques et de Jacqueline Frérot.  Il arrive au Canada en 1666 avec son frère Julien. (5) François Allard aurait été baptisé vers 1637.

Il épouse le 1er novembre 1671 à Québec Jeanne Anguille ou Languille; fille de Michel et (E)Tiennette Touchereau
(1).  Contrat devant le notaire Becquet le 18 octobre 1671 (3).

De cette union est née huit enfants (1) :
1. André; baptisé le 12 septembre 1672 et inhumé le 6 décembre 1735
2. Jean-François; baptisé le 1er août 1674 et inhumé le 6 décembre 1735
3. Jean; baptisé le 22 février 1676 et inhumé le 23 décembre 1748
4. Marie; baptisé le 11 janvier 1678 et inhumé le 9 octobre 1684
5. Georges; baptisé le 10 février 1680 et inhumé le 14 septembre 1755
6. Marie-Renée; baptisé le 18 mai 1683 et inhumé le 9 octobre 1684
7. Anne; baptisé vers 1685 et inhumé le 2 décembre 1758
8. Thomas; baptisé le 19 mars 1687 et inhumé le 28 décembre 1742

François Allard fut inhumé le 25 octobre 1726 à Charlesbourg.  Quant à son épouse, elle fut inhumée bien avant lui, soit le 12 mars 1711 à Charlesbourg.

Au recensement de 1681 on le retrouve installé à Bourg Royal et on y lit comme suit :

François Allard            44 ans

Jeanne Languille           34 ans

André                            9 ans

Jean                             7 ans

Jean-Baptiste               6 ans

François                       3 ans

2 bêtes à cornes

13 arpents en valeur

«Le nom Allard est d’origine germanique.  Le nom Allard, Athal-Hard, s’interprête comme Noble et Aguerri et, par déduction : noble   guerrier.» (4)

_____________________________________

(1) Tanguay, Vol. 1, page 3

(2) Tanguay, Vol. 2, page 17

(3) Mémoires SGCF, Anais Allard-Rousseau, Vol. 25, N°1, Janvier-Février-Mars   1974, p. 39

(4) idem, page 38

(5) idem, page 40

Source: Le Centre de généalogie francophone d’Amérique

C’est le petit André Allard, 9 ans en 1681, qui est son ancêtre!

On trouve de tout sur ce site…, mais comme tout site de généalogie, il contient son lot d’erreurs.

Je dirai ça à mes élèves jeudi soir prochain.

Demain, d’autres outils utiles…

Les recensements!

Les recensements, c’est son talon d’Achille vous savez…