3358, rue Ontario à Montréal

Je suis retourné 50 ans en arrière l’année dernière en allant sur la rue Ontario de mon adolescence.

J’ai plein de souvenirs quand je demeurais dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve. J’habitais avec mes parents au 3e étage  juste en haut de la pharmacie au coin sud-ouest de Davidson et Ontario.


Un grand 7 et demi. La famille est demeurée là de 1960 à 1966 environ. Les dates précises n’ont pas tellement d’importance finalement. On n’avait pas de fleurs dans le tapis du salon. En fait, pas de tapis. La photo suivante a été prise du balcon. Mon frère Gilles l’avait apportée au début janvier avec celles que je vous ai montrées de mon père en 1950 quand il est rentré au Service Incendie de Montréal.

Gilles 003-1On aurait une photo de la parade de la Fête-Dieu, mais je ne suis pas certain. Je me rappelle par contre d’une procession dans les rues du quartier et des premiers vendredis du mois. 

J’ai été servant de messe vous savez. Pas une étape importante dans ma vie par contre. Pourtant, j’étais peut-être destiné tout comme mon frère à la prêtrise.

Photos de famille 018

Fascinant n’est-ce pas…

Photos de famille 037

Imaginez juste les sermons fort intéressants que j’aurais prononcés. Je me serais sûrement fait taper sur les doigts par l’évèque, mais les paroissiens ne seraient pas tombés endormis d’ennui pendant mes sermons.

Faut dire que je n’aurais pas eu de deux beaux petits-enfants et que je n’écrirais pas cette petite tranche de vie de ma petite vie. Bon, j’ai une autre photo à vous montrer…

Celle de la petite Pauline. Deux de ses filles m’ont trouvé sur Our Ancestors.

Wow! These photos are my family! My mother, Pauline Kaminski and her brother, Peter are with my Nana (Freida Kaminski Bleau) and their cousin, Joanie. I would like to know more about your search and our connection.

Comme d’habitude, je vous en reparle lundi prochain, question de ne pas prendre trop de votre temps.

Georges Dubé, cultivateur, 45 ans

J’étais vraiment excité en décembre dernier.

Enfin j’avais trouvé d’autres cousines et d’autres cousins aux États. Ils étaient reliés à ma grand-tante Lillie Lagacé et à son mari Eugène Dubé qui seraient peut-être sur cette photo.

Who's Who Dennis Lagasse II

C’était leurs grand-parents!

J’ai un attachement sentimental pour Eugène qui était le témoin au mariage de mon grand-père Léo et de Maria Landry le 16 septembre 1912 à  St-Hyacinthe.

Judy Giguere, tout aussi excitée que moi par ses ancêtres, m’avait mis sur une piste avec la famille d’Eugène, et c’est grâce à elle que j’avais retracé la lignée de Georges Dubé, le père de Pierre Dubé que l’on voit ici avec sa femme Emma Sévigny.

Pierre Dubé et Emma Sévigny (collection Dennis Lagasse IV)

Voici ce qu’on trouve dans le recensement de 1871 à Trois-Pistoles. Georges Dubé est là avec son petit Pierre et le reste de la famille.

1871 famille George Dubé 1

Georges Dubé est l’ancêtre de la lignée des Dubé reliée à la famille Lagacé. Ça faisait longtemps que je cherchais le chaînon manquant.

J’avais déjà trouvé ses descendants: Napoléon, Eugène et Joseph. Eugène et Joseph avaient marié des petites Lagacé, des filles de Stanislas Lagacé et d’Henriette Alexandre. 

La famille Dubé était très proche de la famille Lagacé.

On en aurait donc certainement sur cette photo, prise dans les années 1920, et sur la centaine d’autres de mon petit cousin Dennis, mais je n’en suis pas certain.

Who's Who Dennis Lagasse II

Stanislas Lagacé (Dennis Lagasse II) dans le rectangle

Tout excité, j’avais cherché dans le recensement américain de 1940 des traces de cette lignée de Dubé. Un indice m’a amené sur Facebook. J’avais pu retracer deux cousines et un cousin que j’ai contactés. Une cousine m’avait dit que son frère s’intéressait à la généalogie et que je pouvais le contacter.

Ray Dubé, un 2e cousin,  semblait fort intéressé au départ par ses ancêtres. 

Ouin mettons…

Il m’a écrit une fois, puis plus rien.

Pourtant j’avais été prudent et je n’avais pas mentionné la pointe de l’iceberg de mes recherches et mon interminable blogue Nos ancêtres ni sa version anglaise Our Ancestors.

Dommage que son karma, ou le mien, n’ait pas été au rendez-vous, j’aurais pu lui parler du bon roi Dagobert et partager les photos de mon petit cousin Dennis.

Le père de mon 2e cousin s’appelait George tout comme son arrière-grand-père Georges Dubé, cultivateur, 45 ans, résidant à Trois-Pistoles en 1871.

C’était son épouse, Angèle Miville dit Deschênes, qui était la descendante directe de Catherine de Baillon.

Comme on dit en anglais…

Win some, lose some.

Ou comme on dit en français…

La vie continue.

13 janvier 2013… Koji Kanemoto

Voici la traduction promise…

J’avais mentionné à Koji que je publierais ce billet seulement le 31 décembre, mais je me suis rappelé ce que mon bon ami Paul Dauphin m’avait dit une fois en Caroline du Nord

La vie est trop courte, commence par le dessert.

Eh bien Koji, voici ce que tu aurais lu la veille du Jour de l’An..

La vie est trop courte, commence par le dessert.

À mes lecteurs:

Vous n’avez pas à cliquer sur chaque hyperlien si ça ne vous tente pas.

Par contre, vous allez manquez beaucoup de choses surtout si vous n’avez pas cliqué sur chacun de noms dans ce billet. 

C’est bien correct aussi si vous ne cliquez pas sur chacun des hyperliens dans celui-ci.

Qui est Koji?

C’est quelqu’un dont le karma a cliqué sur le bouton "I Like" de ce blogue ou est-ce sur un des neuf autres?

Koji avait l’habitude de m’appeler Monsieur, mais ça ne me dérangeait pas. Maintenant on s’appelle par nos prénoms…

Voyez-vous Koji et moi avons plein de choses en commun bien que pas tout en commun…

J’aime vraiment son sens de l’humour.

Je suis plus âgé de quelques années et mon père n’a jamais servi dans les forces armées à moins qu’on considère qu’un pompier est un soldat qui combat les incendies.

Léo Lagacé

1950

Koji possède une Mustang…

Beau bolide…

Je conduis une Camry hybride 2012.

Belle voiture japonaise…

Koji aiment les avions de guerre, surtout le P-47.

Gros avion puissant

Je n’ai pas de préférences, mais disons que j’ai un petit penchant pour le De Havilland Mosquito chasseur de nuit de l’escadrille  23 Squadron de la RAF durant la Deuxième Guerre mondiale.

Koji a un blogue…

J’en ai 10 jusqu’à maintenant!

Koji dit qu’il n’est pas un écrivain. Moi aussi.

Koji s’intéresse à ses ancêtres…, pas surprenant, il est de descendance japonaise.

Je suis un Canadien français qui est intéressé par les ancêtres de tout le monde depuis 2008, mais ça ne me dérangerais pas d’être japonais.

Koji a rencontré des vétérans de la Deuxième Guerre mondiale,  s’est lié d’amitié avec eux, et a écrit à leur sujet d’une manière que vous pouvez à peine imaginer. 

Je l’ai aussi fait, mais à ma façon, en premier en français et ensuite en anglais.

Cliquez ici.

Koji aime regarder les vieilles photos et aussi les retoucher…

Sans commentaires…

Koji essaie de trouver des informations dans certaines photos dans l’album de sa grand-mère.

Des gens qui lisent son blogue diraient qu’il est fou d’écrire comme il le fait. J’aime m’appeler ainsi à l’occasion.

Je dirais seulement que Koji est juste un petit peu curieux de nature.

Cliquez ici en premier, puis ici pour comprendre comment le cerveau humain fonctionne.

Je pourrais continuer longtemps à vous parler de ce que Koji Kanemoto et Pierre Lagacé ont en commun, mais vous manqueriez de temps pour dévorer son blogue comment je l’ai fait la semaine dernière, en lisant tous ses billets en une seule journée, pour découvrir son grand sens de l’humour.

Des gens diraient que je suis fou.

Je dirais que je suis juste un petit peu curieux de nature.

Un peu de gyoza?

Cliquez ici. 

Je fête mes 64 ans aujourd’hui.

Cliquez ici.

Demain une nouvelle année. C’est un bon départ pour renouveler encore ces résolutions oubliées comme de cliquer sur tous mes liens sur ce blogue.

Il n’est jamais trop tard.

Pour finir, Koji Kanemoto vit à Hawaii.

Pas moi!

DSC05844

Demain on attend une autre grosse tempête au Québec.

Ciel que j’aimerais avoir le sens de l’humour de Koji et vivre quelque part ailleurs.

13 janvier 2013… Koji

J’ai fait la connaissance à Noël de Koji Kanemoto, mon jumeau virtuel, sur un de mes blogues en anglais.

Koji avait aimé un billet et il avait cliqué sur le bouton I Like sur le blogue.

J’avais été curieux, car souvent des blogueurs font ça juste pour se faire remarquer par d’autres et attirer leurs lecteurs.

J’ai découvert en lui un frère jumeau virtuel et je l’ai immortalisé dans un billet sur mon blogue Our Ancestors.

J’aimais son sens de l’humour et l’occasion était trop belle de le faire rire. Il a beaucoup apprécié.

Voici l’original.

Je vais le traduire un peu plus tard pour mes amis francophones en Belgique, en Algérie, au Maroc, en France, au Québec et dans le reste du Canada.

I know I told Koji I was going to post this only on December 31st, but then I remembered what my good friend Paul once told me …

Life is too short, start with the dessert.

Well Koji, here is what I was supposed to post on New Year’s Eve.

Life is too short, start with the dessert.

To my readers:

You don’t have to click on every hyperlink on this post if you don’t want to.

Of course you will miss a lot especially if last time you did not click on every name on that post. 

But that’s okay if you don’t click on every hyperlink on this one also.

Who is Koji?

He is someone whose karma clicked on the "I Like Button" on this blog or was it on one of my nine other blogs?

Koji used to call me Sir, but I didn’t mind that. Now we are on a first name basis…

You see Koji and I have a lot in common although not everything.

I really like Koji’s sense of humor. I am older by a few years, and my father never served in the military unless you consider being a fireman as a kind of soldier who fights fire.

Léo Lagacé

1950

Koji owns a Mustang…

Nice car…

I drive a 2012 Camry Hybrid.

Nice Japanese car…

Koji likes warplanes especially the P-47.

Big powerful plane.

I don’t have any preference, but let’s say I have a little keen interest in De Havilland Mosquito Night Intruder flown by RAF 23 Squadron in WWII.

Koji has a blog…

Well, I have 10 up to now!

Koji says that he is not a writer. I am not a professional writer either…

Koji is interested in his ancestors…, but then he’s of Japanese descent.

I am a French Canadian that has been interested in everybody’s ancestors since 2008, but I then would not mind being Japanese.

Koji met WWII veterans and he befriended some, and he wrote about them in a way you can’t start to imagine. 

So did I, in my own way, first in French, my mother tongue, then in English.

Click here.

Koji loves to look at old pictures and then he loves retouching them…

I will pass in this one (pun intended).

Koji tries to find the whos and the whys of some pictures in his grandmother’s album.

Some people reading  his blog would call him crazy to write the way he does. I like to call myself crazy sometimes.

I would call Koji just a tad curious.

Click here first and then here to fully understand how the human brain functions.

I could go on and on… with what Koji Kanemoto and Pierre Lagacé have in common, but then you would not find the time to devour his blog like I did last week, reading all his posts in just one day, and discovering his great sense of humor. Some people would call me crazy.

I would call mysekf just a tad curious.

Gyoza Anyone?

Click here. 

It’s my 64th birthday today (remember you were supposed to read this on December 31st).

Click here.

Tomorrow is a brand new year. It’s a good  start to renew all over again on those forgotten resolutions like clicking on all my hyperlinks on this blog.

It’s never too late.

As a footnote to all this, Koji Kanemoto lives in Hawaii.

I don’t!

DSC05844

Tomorrow we are expecting another big snowstorm here in Quebec.

Boy I sure wish I had Koji’s sense of humor and live somewhere else.

Diantre…

Pierre Lagacé:

Diantre, on peut rebloguer!

Je viens de vous rebloguer il y a quelques secondes mon article sur l’avis de décès d’Agnes Alexandre.

Cet article a été écrit cette semaine sur mon blogue Our Ancestors que j’ai continué durant ma retraite fermée dans mon bureau de travail à cause de mon petit contrat.

Toute une histoire de vieilles photos.

Si vous savez lire l’anglais, alors vous pouvez aller lire mes articles en rafales en commençant par l’avis de décès.

C’est Fran qui me l’a envoyé. Pas Fran Larose, une autre Fran chépasqui. Je ne lui ai pas demandé.

On se repogne.

Originally posted on Our Ancestors:

Agnes Alexandre is not a mystery woman.

But she was back in 2007 when I began searching for my Lagacé ancestors and all those who were related to them.

Agnes in fact did not even existed.

The Alexandre family was related to me in two ways. This is why I found Agnes along the way. Her mother was my great-grandaunt Philomène Lagacé who had married Jean-Baptiste Alexandre. My great-grandmother Henriette Alexandre was Jean-Baptiste’s sister. 

So when Fran found an obituary last month and wrote this comment, I just had to write something about it.

"This is an obituary in the May 31, 1927 (p.5c.4) issue of The Bristol Press…:"

“MRS. DAVID BLEAU

Mrs. Agnes Bleau, aged 56 years, wife of David Bleau, motorman for The Bristol and Plainville Electric Company, died this morning at her home in Wolcott, following an illness since Friday. She had not enjoyed good health for…

Voir l'original 440 mots de plus