Vous êtes-vous amusé hier…?

Eh bien moi oui.

Je suis allé fouiner dans les registres de 1900 de la paroisse de Notre-Dame-des-Anges à Notre-Dame-de-Stanbridge.

J’étais déjà allé faire un tour là en 2008 quand je soupçonnais trouver des indices sur ma famille.

Tel un prophète, je suis passé totalement inaperçu par la population du coin.

Et pour cause, les Lagacé brillent par leur absence depuis 1889.

Il devait bien se demander qui était cet étrange qui prenait des photos de l’église.

Il ne savait pas que je ne savais pas à l’époque que mon grand-père Léo Senior, le gars de party, y avait été baptisé en 1888 puis était parti avec Stanislas 1842 au Connecticut.

Je l’ai appris par la suite.

J’avais été voir le centre de généalogie à Stanbridge-East situé dans le vieux moulin du coin.

La responsable n’avait aucune idée de ma branche…

Étrange…

Fascinant voyage dans le temps et dans le lieu de mes ancêtres Lagacé disparus.

Ça aurait été plus fascinant si j’avais su… qu’ils avaient réellement habité cette région.

Tout ça pour dire que j’ai trouvé un membre de ma famille éloignée.

C’est la famille de Joseph Lord et de Mathilde Duquette.

Fascinant.

Les Lord et les Lagacé étaient tricotés serrés.

Les Alexandre itou…

Une famille ne va pas sans l’autre.

Stanislas Lagacé, le fameux Dennis 1842, a marié Henriette Alexandre, soeur de Philomène Alexandre qui est la mère de…

Joseph Lord, le père du petit Émile… dont j’ai trouvé le baptême sur le site des Archives nationales.

Joseph Lord était professeur de musique.

C’est écrit en toutes lettres dans le baptistère.

Donc, vous êtes-vous amusé hier…?

En tout cas, il est toujours temps de vous arrêter.

Un autre outil intéressant…

Cliquez ici…

Les Archives nationales sont en train de numériser les registres des paroisses de 1900 à 1907.

Registres de l’état civil du Québec

Dès la fondation de la Nouvelle-France, le gouvernement de la colonie s’est assuré de l’identité des sujets canadiens du roi en faisant enregistrer les naissances (baptêmes) ainsi que les mariages et les décès (sépultures). Suivant la pratique courante en France, les prêtres catholiques tenaient deux copies de chacun des registres d’état civil : la copie religieuse, conservée à la paroisse, et la copie de l’État, déposée chaque année au tribunal desservant le territoire.

Après la Conquête et surtout au XIXe siècle, le droit  de tenir des registres d’état civil a été graduellement étendu aux représentants d’une vingtaine de confessions protestantes ainsi qu’aux Juifs. Le Code civil du Bas-Canada de 1866 consignait l’extension de ce droit  à tout « fonctionnaire autorisé par la loi ».

Les principales confessions représentées dans les registres d’état civil à la fin du XIXe siècle sont les suivantes : catholique, anglicane, presbytérienne, méthodiste, baptiste, évangélique, juive et luthérienne. L’immigration ne fera qu’accroître ce pluralisme religieux tout au long du XXe siècle. 

Ces archives  sont des sources inestimables pour la recherche généalogique et historique. La Direction de l’état civil du Québec les verse à BAnQ après 100 ans, permettant ainsi à l’institution de les numériser et de les diffuser dans la Collection numérique, au rythme de leur arrivée.

Nous n’avons actuellement que quelques paroisses dont…

Ste-Anne-des-Plaines!

Cliquez ici et amusez-vous.

Jean Maillet, briquetier

Ne vous inquiétez pas. Je n’irai pas jusqu’en France pour trouver les ancêtres d’Alfred…

Voici le recensement de 1881 pris sur le site des mormons…

J’ai la petite famille de Jean Maillet et de Basilisse St-Hilaire.

Esther, probablement la soeur de Jean, réside avec eux.

Célina, leur fille, est une institutrice.

Ernestine Maillet est bien là. Elle a 10 ans.

Quand à Alfred…?

Household:

 Name  Marital Status Gender Ethnic Origin Age Birthplace Occupation Religion
 Jean MAILLET  M  Male  French  56  Q <Quebec>  Briquetier  Catholique
 Basilise MAILLET  M  Female  French  42  Q <Quebec>  Catholique
 Esther MAILLET  Female  French  58  Q <Quebec>  Catholique
 Celina MAILLET  Female  French  24  Q <Quebec>  Institutrice  Catholique
 Alphonsine MAILLET  Female  French  22  Q <Quebec>  Catholique
 Celanire MAILLET  Female  French  20  Q <Quebec>  Catholique
 Virginie MAILLET  Female  French  18  Q <Quebec>  Catholique
 Georgina MAILLET  Female  French  14  Q <Quebec>  Catholique
 Camille MAILLET  Female  French  13  Q <Quebec>  Catholique
 Ernestine MAILLET  Female  French  10  Q <Quebec>  Catholique
 Maria MAILLET  Female  French  9  Quebec  Catholique
 Jules MAILLET  Male  French  6  Q <Quebec>  Catholique
 Joseph MAILLET  Male  French  3  Q <Quebec>  Catholique
 Laurentia MAILLET  Female  French  2  Q <Quebec>  Catholique
 Maurice MAILLET  Male  French  <1 Born: Mar; 1/12  Q <Quebec>  Catholique

Source Information:

Census Place Ste-Marie, Beauce, Quebec
Family History Library Film 1375829
NA Film Number C-13193
District 48
Sub-district A
Division 1
Page Number 24
Household Number 109+

On a la même petite famille qu’en 1891 sauf que notre petit Alfred porterait le prénom de Maurice!

Maurice…!

Bizarre quand même le monde qui change de nom comme ça pour tout nous mêler 130 ans plus tard. Voici l’image de cette page de recensement…

Je persiste à dire que ce petit Maurice, âgé d’un mois seulement, est notre Alfred Maillet de 1891, de 1901 et de 1911.

Il me reste plus qu’à chercher son acte de baptême dans les registres paroissiaux qui sont accessibles ici… 

On se revoit demain et on valide tout ça…

Louis-Napoléon-Alfred Lasalle Sanschagrin

C’est le monsieur qui a marié Marie-Laura-Ernestine Maillet, fille de Jean Maillet et de Basilisse Saint-Hilaire le 3 février 1896 à Ste-Marie en Beauce.

Alfred Maillet demeurerait donc en 1901 avec sa soeur Ernestine et son beau-frère Alfred De Lasalle.

Et vlan pour les recensements imparfaits…

Ils sont imparfaits, je vous l’avais dit.

Le problème réside avec les transcripteurs bénévoles.

Pas facile de transcrire ce qu’on voit quand l’image est floue.

Selon moi, on aurait autant le nom Delasall que Desbailles dans cette page de recensement.

Et puis le patronyme Desbailles…?

Connais pas.

Pour être encore plus certain, on ira donc voir le recensement de 1891.

Albert devrait y être et être âgé de 10 ans environ.

On situe sa naissance le 31 mars 1881.

On ne se fie pas aux dates de naissance dans les recensements.

Me semble que je suis clair sur ce point…

Dans le recensement de 1891, sur deux pages, on voit la famille de Jean Maillet avec ses enfants.

Jean Maillet est veuf. 

Plusieurs de ses filles sont des institutrices.

Notre petit Albert est sur l’autre page avec ses frères Jules et Raoul.

BMS 2000 nous confirme le mariage de ces derniers.

On peut dès lors s’avancer le cou et présumer que cet Alfred Maillet est bel et bien l’Alfred Maillet que cherchait mon ex-confrère Michel…

Sauf que, j’irais voir le recensement de 1881.

On regarde ça la prochaine fois.

En passant, j’ai oublié de vous donner le lien vers le recensement canadien de 1871.

Cliquez ici…

Ça parle au diable…!

Je me demandais bien comment j’allais faire pour illustrer l’utilisation prudente des recensements…

Eh bien…

Ça parle au diable…!

J’ai justement reçu un petit courriel d’un ancien confrère de travail cette semaine.

Il a lui aussi la piqûre et il est un ex-généalogiste amateur sur My Heritage.

Il a également changé de site de généalogie…

Deux larrons en foire quoi!

Il était comme jammé sur un ancêtre.

Autre recherche que je suis bloqué, pas rapport avec l’autre Paquette : Amanda Paquette, mariée vers 1910 probablement à Ottawa à un Albert Maillet ?

Merci
Michel

Il était à la recherche d’un certain Albert Maillet et m’a demandé mon aide just in case.

Je ne refuse jamais mon aide, encore moins à quelqu’un que je connais.

La dopamine aidant, je suis donc allé fouiner sur les banques BMS 2000.

J’ai encore un bon 600 bons de consultation à écouler.

J’en ai donc encore en masse pour dépanner.

Je n’ai pas eu de chance…

Pas de mariage d’un Albert Maillet avec sa belle Amanda dans BMS 2000.

Je suis donc allé fouiner sur les recensements canadiens.

On s’en va où comme ça?

Mon ex-confrère m’avait parlé d’Ottawa dans son courriel.

BMS 2000 m’indiquait en plus que le couple Albert Maillet et Amanda Paquette avait marié leur fille Aline en 1944 à la paroisse Ste-Anne, à Ottawa.

J’avais donc une piste sérieuse dans le coin d’Ottawa…

J’ai trouvé un Albert Maillet en 1901… à Ottawa.

Cliquez…

Il est le beau-frère d’un monsieur Alfred dela Salle marié à une Ernestine.

Je présume donc qu’Ernestine serait une petite Maillet.

BMS 2000 me confirme ce mariage. Ernestine est la fille de Jean Maillet et de Basilisse St-Hilaire.

Deuxième piste…

En 1901, notre Albert est ici.

Cliquez ici…

Il est chambreur dans le domicile d’un Alfred Desbailles… marié avec une Ernestine!

Tiens, tiens…

Là j’ai la puce à l’oreille…, car je sais me méfier des recensements…

Je vais aller vérifier l’image…

On se repogne.

Les recensements…

Les recensements…?

Une bonne idée…?

En généalogie…?

Des outils utiles, mais bien imparfaits.

Mon psy me disait qu’il n’y avait pas de parents parfaits.

Ça avait changé toute ma façon de voir ma vie…  

Passée, présente et future.

J’en ai conclu que personne  n’est parfait, même saint Parfait.

Cliquez ici…

Parlons maintenant des recensements aussi imparfaits soient-ils…

Cliquez sur les hyperliens suivants.

Recensement canadien de 1851 fait en 1852 

Excusez le lien en anglais, je n’arrive pas à trouver leur site en français!

Voici les autres accessibles sur Internet…

Recensement canadien de 1881 

Recensement canadien de 1891 

Recensement canadien de 1901

Recensement canadien de 1911  

Pour le recensement canadien de 1921, il faudra attendre…

Il sera disponible seulement en 2013.

J’ai pas mal hâte d’y retrouver mon grand-père Léo Senior et plein d’autres ancêtres.

On aurait aussi les recensements américains quand on a des ancêtres qui sont allés aux États-Unis dans les années 1800, mais ça c’est une autre histoire…

 

Demain, un petit exemple de l’utilisation prudente des recensements dans nos recherches…