Bonne année 2011

Si votre patronyme est Lagacé ou Mignier, votre ancêtre est André Mignier dit la gâchette… et votre année généalogique 2011 commence bien.

Attachez vos tuques, car vous allez apprendre des choses inédites sur votre ancêtre… comme son vrai prénom !

C’est sur le site Migrations de Bernard Quillivic et Jocelyne Nicol, ma petite… petite cousine.

La recherche généalogique est de Gilles Tremblay, pas l’ancien joueur du Canadien.

Cliquez ici

Ça c’est la fin… question de vous faire cliquer…

Reste que Pierre-André Mignier et Jacquette Michel étaient des forces de la nature, car pour un la vie militaire a certainement trempé l’individu alors que pour le couple qui s’est installé à trois reprises en autant d’endroits très éloignés malgré une grosse famille démontre une opiniâtreté et une énergie hors du commun.  La puissance de l’appel d’un avenir meilleur est à  mon point de vue ce qui caractérise le mieux ces ancêtres.

Descendance

André: Né et baptisé le 6 octobre 1669 au village Saint-Joseph, marié à Rivière-Ouelle d’abord à Marie Pelletier, le 10 novembre 1693 et puis, le 31 mai 1701, à Françoise Ouellet. Décédé et inhumé le 4 février 1729 à La-Pocatière. Familles établies à La-Pocatière, 11 enfants;

Marie: Née et baptisée le 14 octobre 1671 au village Saint-Joseph, mariée à Beaubassin d’abord à Joseph Gravois vers 1691 duquel est né un fils et puis, vers 1695, à René Martin.  Familles établies à Beaubassin, 11 enfants;

Françoise: Née le 20 juin 1674 et baptisée le 29 juin suivant au village Saint-Joseph, marié à Robert Morin vers 1690.  Décédée et inhumée à La-Pocatière le 29 septembre 1750. Famille établie à La Pocatière, 11 enfants;

Marie-Anne:  Née et baptisée le 18 janvier 1677 au village Saint-Joseph, mariée à Philippe Boucher à Kamouraska, le 10 novembre 1693.  Décédée et inhumée à Sainte-Anne-de-la-Pocatière le 27 janvier 1750.  Famille établie à La-Pocatière, 14 enfants.

Marie-Madeleine: Née et baptisée le 24 août 1679 au village Saint-Joseph, mariée à Rivière-Ouelle d’abord avec Nicolas-Claude Lizot, le 18 janvier 1701 et puis, le 25 novembre 1709, à Félix Aubert.  Familles établies à La-Pocatière, 9 enfants;

Michel[2]: Né le 18 avril 1682 et baptisé le lendemain au village Saint-Joseph, marié à Rivière-Ouelle d’abord avec Marie-Angélique Thibault, le 28 juillet 1705 à Cap-Saint-Ignace et puis avec Louise Pinel, le 6 août 1736, à Sainte-Anne-de-la-Pocatière.  Présumé décédé en 1738.  Familles établies à La-Pocatière, 10 enfants;

Joseph: Né vers 1683 au village Saint-Joseph.  Destin inconnu.

Jocelyne Nicol est ma 7e cousine à une génération.

Notre ancêtre Lagacé commun est Michel Mignier dit Lagacé…

Michel[2]: Né le 18 avril 1682 et baptisé le lendemain au village Saint-Joseph, marié à Rivière-Ouelle d’abord avec Marie-Angélique Thibault, le 28 juillet 1705 à Cap-Saint-Ignace et puis avec Louise Pinel, le 6 août 1736, à Sainte-Anne-de-la-Pocatière.  Présumé décédé en 1738.  Familles établies à La-Pocatière, 10 enfants;

 

Ce sont deux de ses enfants, Joseph Mignier dit Lagacé et Madeleine Mignier dit Lagacé, qui nous unissent généalogiquement Jocelyne et moi.

Jocelyne m’avait écrit un petit mot gentil. Je vous en reparle demain, car vous avez beaucoup de lecture à faire…

L’ancêtre Labatt de la semaine: Jacques Archambault

Enfin…

Un ancêtre Labatt dans ma lignée…

En fait, dans la lignée de ma femme itou…

Coudonc, y fais-tu autre chose que de la généalogie…?

En fait, je fais aussi du pain, comme mon ancêtre Édouard Métayer et comme son père Édouard-Elzéar qui étaient tous deux boulangers.

Je voulais justement vous parler un bon vendredi de ma machine à pain en prenant votre café et vos rôties…

On s’en reparlera sûrement…

Hier je vous parlais de fierté.

Je peux vous dire que je suis fier de tous mes ancêtres, et même de mon père… que j’ai redécouvert en faisant de la généalogie…

Léo Lagacé Junior

Mon père était pompier tout comme Édouard Métayer.

Il était même capitaine de pompier tout comme Édouard Métayer.

Édouard Métayer

Aujourd’hui, c’est la fête de ma fille Élise.

Jacques est doublement son ancêtre direct… De quoi être fier.

Je sais qu’elle est fière de tous ses ancêtres et de son père.

En tout cas, je fais de la généalogie pour que mes enfants sachent d’où ils viennent. Ainsi ils sauront où ils vont dans la vie…

Voici l’ancêtre Labatt de la semaine: Jacques Archambault

Cliquez ici, on parle de moi…

Jacques est mon ancêtre direct. Un grand-père à la 10e génération.

Je suis pas mal fier de lui en passant.

Tout comme ma femme.

Jacques est aussi son ancêtre direct. Un grand-père à la 10e génération.

Bon, je vais aller faire du pain…

Je suis pas mal fier de mon pain… et de mon pain baguette…


1910 Bristol, Hartford, Connecticut

Il s’en passe des choses en coulisses dans ce blogue sur la généalogie…

Je ne peux tout vous raconter en même temps et je dois finir ce que j’ai commencé.

Pour les mordus de ce blogue, je vous mets cette petite photo pour vous faire languir.

Photo de deux jeunes femmes à Bristol, Hartford au Connecticut

C’est que voyez-vous, ma cousine Sandy est aussi mordue que moi.

En plus j’ai une autre personne qui m’a écrit et qui avait des photos à partager.

On va s’en reparler…

Continuons notre histoire de Stanislas Lagacé devenu Dennis Lagasse.

Alyce m’avait demandé mon l’aide. On lui avait écrit. Une personne cherchait sa mère biologique et le nom d’Alice Lagasse était dans ses papiers d’adoption. Il a pris une chance de lui écrire, et Alyce s’est tournée vers moi.

Avec le peu d’indices que j’avais, je pense avoir trouvé.

C’est en fouillant que j’ai aussi retrouvé mon arrière-grand-père dans le recensement américain de 1910.

Je vous fais donc un petit retour en arrière pour vous situer un peu.

Mon arrière-grand-père Stanislas Lagacé est né en 1842.

Allô mon petit Pierre…

Il a été baptisé à l’église St-Georges-de-Henryville. Il est le fils légitime de Stanislas Lagacé (né en 1816) et d’Onésime Cadieux.

Stanislas Lagacé se retrouve aux États-Unis entre les années 1870 et 1880. Il revient au Québec par la suite, mais se réinstalle définitivement à Bristol au Connecticur en 1889.

Nous sommes maintenant en 1910.

Name:   Dennis Lagasse
Age in 1910:  58 [68]
Estimated birth year:  abt 1852 [abt 1842]
Birthplace:  Canada French
Relation to Head of House:  Father
Father’s Birth Place:  Canada French
Mother’s Birth Place:  Vermont
Home in 1910:  Bristol, Hartford, Connecticut
Marital Status:  Widowed
Race:  White
Gender:  Male
Year of Immigration:  1850
Neighbors:  View others on page
Household Members:
Name  Age
Melvina Dabe  31
Louis Dabe  11
Mary J Dabe  10
M Allie Dabe  8
Beatrice Dabe  6
Mary L Dabe  4
Dennis Lagasse  58 [68

Stanislas a 68 ans. Sa femme Henriette Alexandre est décédée.

Stanislas, maintenant veuf, demeure chez sa fille Malvina, qui elle aussi veuve de son mari. Elle avait épousé Joseph Dubé.

En 1912, Stanislas est toujours vivant quand son fils Léo Lagacé se marie avec Maria Landry le 16 septembre 1912 à St-Hyacinthe.

Stanislas n’assiste pas au mariage de Léo. On indique que Stanislas est contracteur à Bristol au Connecticut. C’est Eugène Dubé, le mari de Lillie Lagacé, qui sert de témoin à mon grand-père Philippe Léo Lagacé.


Mais cette histoire-là, vous la savez déjà…

Quant à toute mon histoire, ne croyez surtout pas qu’elle est terminée…

Maintenant que vous savez qu’elle se continue tous les lundis, vous n’avez qu’à revenir lundi prochain.

Un vrai téléroman. Quant à mon autre téléroman de la famille Bélisle, il est en ondes mercredi.

Une promesse est une promesse…

Je vous avais dit que je vous amenerais à Belle-Isle-en-Mer.

Je tiens parole…

Voici quelques photos trouvées sur Internet.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ron Depatie avait finalement trouvé en fin de compte ses racines…jusque là!

Il m’avait montré une photo du port de Belle-Isle-en-Mer quand il est venu à Sainte-Anne-des-Plaines et ça m’a donné la piqûre.

Moi chu même pas un Bélisle et ça m’a vraiment donné le goût d’y aller.

Photo truquée…

Le 10 août mil huit cent quarante-deux, nous prêtre soussigné…

N’ayez rien, je ne repars pas en peur… avec mes articles.

Je ne devais pas écrire d’article aujourd’hui, sauf que… on est le 10 août, et c’est une date fort importante pour moi.

Stanislas Lagacé 1842-1929?

Le petit Stanislas Lagacé a vu le jour le 9 août 1842 et il a été baptisé le 10 à la paroisse St-Georges à Henryville.

Ça fait déjà 168 ans !

Il s’en passe des choses en 168 ans… ça doit être pour ça que j’écris tant.

Stanislas Lagacé est le fils de Stanislas Lagacé et d’Onésime Cadieux, Lésime pour les intimes. Son parrain est Joseph Larochelle et sa marraine  Catherine Berthiaume.

Le petit Stanislas avait déjà une petite sœur. Elle s’appelait Philomène et elle était né en 1840.

Stanislas père devait être pas mal content d’avoir un fils. Il paraît que c’était comme ça dans ce temps-là.

Il fallait que la lignée paternelle se continue.

C’est donc grâce à lui que vous lisez cet article ce matin…

Pierre

Son père Stanislas (ou Stanislas 1816 comme je l’appelle pour ne pas me mêler) était un cultivateur et brillait par son absence lors du baptême…

On remarque ça souvent dans les registres paroissiaux.

On ne voit plus ça maintenant quand on baptise les enfants de nos jours… quand on les baptise bien sûr.

Stanislas Lagacé 10 août 1842

Stanislas 1842 commence bien sa nouvelle vie, car il est un fils légitime.

Tous n’ont pas eu cette chance dans leur vie et le fait d’être un enfant illégitime marque une vie à tout jamais…

On en retrouve un paquet dans les registres.

C’est probablement de là que vient l’expression…

« Apporte-moi pas de paquet… »

On retrouve la petite famille de Stanislas 1816 (le père de Stanislas 1842) dans le recensement canadien de 1851.

Lagasse, Dennis Farmer Canada F Roman Catholic 37 M
Lagasse, Elizabeth Canada F Roman Catholic 30 F
Lagasse, Philomel Canada F Roman Catholic 12 F
Lagasse, Dennis Canada F Roman Catholic 11 M
Lagasse, Peter Canada F Roman Catholic 7 M
Lagasse, Almira Canada F Roman Catholic 5 F
Lagasse, Joseph Canada F Roman Catholic 3 M
Lagasse, Agnes Canada F Roman Catholic 1 F
Lagasse, Antonina Canada F Roman Catholic 60 M
Lagasse, Aurilla Canada F Roman Catholic 63 F
Lagasse, Peter Farmer Canada F Roman Catholic 27 M
Lagasse, Melissa Canada F Roman Catholic 20 F
Lagasse, Adolph Canada F Roman Catholic 1 M

Élisabeth est bel et bien Onésime Cadieux

Allez donc savoir pourquoi elle a changé son prénom. Elle est pourtant bien vivante en 1852.

La preuve…

Onésime donne naissance au petit Antoine en 1856… On est donc certain que ce n’est pas une autre femme.

Antoine Lagacé 7 juin 1856

Stanislas 1842 devient Dennis dans le recensement de 1852 tout comme son père Stanislas 1816. Le recenseur est un anglophone… on est bien loin de la Loi 101 en 1852 dans le Bas-Canada.

Quand on regarde le recensement de 1852 de plus près, on se rend compte que mon arrière-arrière-grand-père Antoine Mignier dit Lagacé est un voisin.

Jean-Antoine est né en 1797 et il vit avec sa femme Ursule Cordeau dit Deslauriers (Aurilla).

Pierre Lagacé, un autre fils de Stanislas 1816, vit avec sa femme Marcelline David (Melissa) et le petit Adolphe qui deviendra plus tard entrepreneur de pompes funèbres à New Bedford au Massachusetts.

Pierre et Marcelline sont les parents aussi de notre Idala Lagasse, le grand-père d’Alyce LaGasse dont j’ai abondamment parlé dans la version anglaise de mon blogue.

Salut tout le monde…

Une prochaine fois on retrouvera la famille Lagacé dans le recensement de 1861.

En attendant mon prochain article, allez faire un tour sur cet autre blogue spécialement dédié à Henryville.


Il faut que ça soit important…

Pour vous déranger en plein milieu de semaine…

Stanislas Lagacé

C’est juste une partie d’une photo…

Celle-ci.

Quatre générations : Stanislas Lagacé, Stanislas Lagasse, Harry Lagasse et son fils

Sandy avait cette photo sans aucune indication. Elle faisait partie de la collection de Julien Wilfred Lagasse, le fils de Pierre Lagacé et Mathilde Leblanc.

On aurait quatre générations.

Je pense avoir identifié trois personnes sur quatre.

Stanislas Lagacé né en 1842. Son fils Stanislas (Dennis) né en 1864, son petit-fils Harry (Henri Lagasse) et son arrière-petit-fils dont j’ignore encore le nom.

Je sais que Harry a marié Anna Campbell.  Anna a des ancêtres écossais. J’ai retracé deux fils du couple dans le recensement américain de 1930: Gerald et Laurent.

La famille vit dans le comté de Queens dans l’État de New-York.

Sandy cherche encore de son bord si elle aurait d’autres photos pour valider tout ça.

Voici une photo de Harry et de sa belle Anna.

C’est mon autre cousine éloignée qui me l’avait envoyée le mois dernier.

Son grand-père est le petit Victor à gauche. Carol n’avait pas elle aussi de noms sur cette photo.

Je cherchais mon arrière-grand-père Lagacé…

Sandy Lagasse a plein de photos de sa famille et de ses ancêtres.

Elle m’a dit que certaines photos qu’elles possèdent datent des années 1880. Elle en sait des choses. Elle a même suivi des cours sur les vêtements que portaient les femmes à différentes époques.

Elle sait par exemple que ces photos ont été prises dans les années 1890.

Elle peut aussi identifier les époques grâce aux chapeaux…

En tout cas, je lui lève le mien.

Sandy a même des photos qui sont imprimées sur de l’étain.

Elle m’a envoyé lundi dernier cette photo sur étain juste pour le fun…

Elle ne connaît pas aucun de ces jeunes hommes. Elle cherche depuis un an.

La photo vient de la collection de son arrière-grand-père Julien Wilfrid Lagacé, le fils de Pierre Lagacé et Mathilde Leblanc.

La collection de photos a eu de la chance, car elles auraient pris le bord des vidanges n’eut été de la vigilance d’une cousine de Sandy… qui les lui a données.

Je vous avais mis la dernière fois une photo de sa collection …

Julien est assis à gauche et son frère Joseph Lagasse est à sa droite.

Ce sont les deux fils de Mathilde Leblanc.

Vous aviez deviné…?

Sandy a tellement de photos que je pourrais écrire des dizaines et des dizaines d’articles, peut-être même des centaines…

Pour calmer mes ardeurs, je m’amuse à lui faire des petits montages afin d’identifier les gens sur les photos.

Entre autres, celle de ma cousine Carol où on voit le vieux monsieur à gauche.

Qui suis-je…?

Voici mon petit montage… avec les photos de Carol et de Sandy.

Sandy m’avait envoyé trois photos de Pierre Lagacé né en 1844 et je les ai comparées à celle de la plage.

Sandy a montré mon montage à son cousin Andy qui a 81 ans. C’est Andy qui a donné la piqûre de la généalogie à Sandy.

Il croit qu’on a bien à deux frères Lagacé… Stanislas, le fameux Dennis, né en 1842 et Pierre né en 1844.

J’aurais finalement en main une photo de mon arrière-grand-père Stanislas Lagacé.

Sandy m’a envoyé deux autres photos en étain.



Elle a bien fait…

Je pense avoir trouvé son arrière-grand-père Julien Wilfred.

C’est là que l’expression « renvoyer l’ascenseur » prend tout son sens…

La semaine prochaine, on repart à neuf.



À la recherche de mon arrière-grand-père Stanislas Lagacé

Comme me disait Richard dernièrement dans un courriel, la généalogie ne prend pas de vacances…

En effet, ce petit garçon qui cherchait à faire revivre son arrière-grand-père Édouard Métayer en 2007, le beau-père de son grand-père Léo Lagacé Senior, est maintenant en train de faire revivre son arrière-grand-père Stanislas Lagacé, le grand-père du petit Victor de la semaine dernière…

Quelque part au Connecticut dans les années 20…?

Si vous avez lu cet article,  vous allez me dire pourquoi diantre ne demande-t-il pas plus d’informations sur cette photo à sa deuxième cousine à une génération des États-Unis…?

C’est que voyez-vous, elle a perdu son mari l’année dernière et que je ne veux pas remuer trop de souvenirs.

Je vais donc attendre et être patient…

Par contre, j’ai une autre cousine éloignée qui m’a écrit quand je suis revenu de mes petites vacances de quatre jours dans la région du Saguenay Lac-St-Jean.

Sandy Lagasse essayait depuis fort longtemps de retracer qui était ce fameux Dennis Lagasse qu’elle voyait partout dans les recensements américains…

Moi je le savais… J’avais découvert le pot aux roses en 2009.

Je ne savais rien par contre d’une de ses descendantes mordue de la généalogie.

Sandy fait la généalogie de ses ancêtres depuis 1985. Elle a eu la piqûre d’un de ses oncles.

Une belle histoire qui commence de deux descendants de Jean Antoine  Lagacé et d’Ursule Cordeau dit Deslauriers…

Revenez la prochaine fois pour en savoir plus sur mon arrière-grand-père Stanislas Lagacé, devenu ce fameux Dennis Lagasse en allant s’installer définitivement avec sa famille à Bristol, Hartford, Connecticut en 1889.

C’est là que son fils Léo Senior a dû avoir son dollar américain de 1888.

Je cherche encore…

900 000 Canadiens français se sont exilés aux États-Unis…

Je ne sais pas si je vous apprends des choses, mais moi je l’ai appris en faisant de la généalogie.

Rien d’extraordinaire vous me direz, sauf que…

J’ai étudié pour devenir enseignant en histoire à la fin des années 60 et mes professeurs ne m’ont jamais appris ça.

Comme je ne foxais pas mes cours d’histoire et que je n’étais pas gelé, je me demande quelle histoire on nous enseignait à cette époque.

Je me demande aussi quelle histoire on enseigne à nos jeunes maintenant.

Beaucoup de questions pour un gars en vacances et en manque de généalogie…

J’avais entendu dire que mon grand-père Lagacé était allé vivre aux États-Unis. Mon père avait une pièce d’argent d’un dollar américain daté de 1888. Cette pièce est disparue avec le décès de mon père.

Elle doit être quelque part.

Si vous la voyez, faites-moi signe… Sinon j’en ai trouvé une sur Internet quelque part en Australie…

On demande 28 $.

Je me demande bien qui sont ces gens…

C’est en voulant aider quelqu’un qui voulait aider quelqu’un à trouver sa mère, que j’ai retrouvé une partie de ma famille aux États-Unis…

C’est une deuxième cousine à une génération qui m’a envoyé cette photo.

Je me demande bien par contre qui sont ces gens…

Cette photo a été prise en même temps que celle que je vous ai mis la dernière fois sur mon blogue…

Ces deux photos font partie d’un album de photos que possède la petite fille de Germaine Lagasse.

On y indique un William Lagasse et aussi une Bertha Lagasse. On est probablement sur le bord de la mer.



Germaine est cette petite fille au centre de la photo.

La revoici…

Nous serions au printemps 1915, car Germaine est née le 29 juin 1914.

Nous sommes fort probablement à Bristol au Connecticut.

Son grand-père est celui qui a l’étiquette Pepère sur la photo de famille prise au printemps de 1916.

Pépère est Stanislas Lagasse, le frère de mon grand-père Léo Lagacé Senior.

Germaine est donc ma deuxième cousine et la personne qui m’a envoyé toutes photos est ma deuxième cousine à une génération. Elle s’appelle Carol et elle possède le sourire des Lagacé…

Elle m’a envoyé beaucoup de choses entre autres des avis de décès, une mine de renseignements qui m’ont servi dans l’autre dossier, mais celui-ci est top secret…

Des fois je me dis que je devrais écrire des téléromans.