Jean Adolphe Hogue et Wilfrid Bélisle

Je tenais à vous reparler de Jean Adolphe Hogue.

Il n’est pas sur cette célèbre photo.

Il est par contre relié à cette famille qui vivait à Marlborough au Massachusetts en 1909.

C’est la photo de mariage de Bernadette Levasseur et de Joseph Phaneuf. Elle avait fait couler beaucoup d’encre sur ce blogue depuis que je l’avais numérisée…

Jean-Adolphe Hogue, c’est lui… avec sa première femme Emma Thérien.

Noella, je l’écris comme ça pour me simplifier la vie, est sa petite-fille.

Elle avait cette photo qu’elle a partagée avec nous la dernière fois.

Noella m’a raconté dans un courriel que Wilfrid Bélisle avait été le témoin au premier mariage de Jean-Adolphe et aussi lors de son deuxième.

On indiquait dans l’acte de mariage Wilfrid Bélisle, oncle de l’époux. On indiquait aussi… forgeron!

J’ai alors fait le lien.

Joseph Hogue, le père de Jean-Adolphe, était le frère de Jean-Marie, de Clémentine, de Mélodie, et de Napoléon.

Clémentine était la femme de Wilfrid.

Clémentine Hogue

Jean-Adolphe était donc le neveu de Jean-Marie Hogue que l’on voit ici avec sa deuxième femme Hermine Léveillé.

Jean-Marie Hogue avait émigré aux États-Unis dans les années 1860.

Je l’avais retrouvé dans une maison de pension pour travailleurs de manufactures de chaussures en 1870.

En 2009, Wilfrid Bélisle, comme tous les gens sur la photo, sauf un, était un pur inconnu. Un homme d’un certain âge, avec son fils la main posée sur son épaule en geste d’affection.

WIlfrid est rapidement devenu célèbre, du moins sur ce blogue, tout comme son fils Joseph, celui qui a sa main sur son épaule.

Joseph s’était retrouvé, comme par hasard, sur la photo de groupe du pique-nique annuel de la Montreal Tramway en 1933, C’est ma tante qui avait cette photo précieusement conservée dans ses fameux sacs d’épicerie!

Joseph Bélisle était sur la photo avec mon grand-oncle Aldama Sauvé…

Joseph Bélisle

Le monde est petit.

Cliquez sur l’image…

Non seulement on a retrouvé l’identité de Wilfrid Bélisle, mais Wilfrid a retrouvé un arrière-petit-fils, Jean-Guy Bélisle qui a découvert mon blogue par un heureux hasard en 2010.

Je rapproche les gens…

Ancêtres ou descendants.

Dernièrement, Noella a aussi retrouvé ses ancêtres par hasard en tombant sur mon blogue, et moi, j’en ai finalement appris plus sur Wilfrid Bélisle.

Il était  forgeron…

28 juin 1898

J’aime ça quand on m’écrit des commentaires sur mon blogue… surtout sur la  famille Hogue.

Bonjour M. Pierre Lagacé,

Il y a 2 ans j’avais communiqué avec vous au sujet de Jean-Marie Hogue et de Rosalie Léveillé, mais mon ordi avait planté, et c’est pour ça que j’ai perdu la communication avec vous ainsi que votre site. Par contre, je pensais que c’était le site My Heritage. Ma cousine Noëlla communique avec vous au sujet de Joseph Albert Hogue. C’est mon grand-père. Je vais vous donner la lignée de Jean-Marie Hogue et de Rosalie Léveillé = Joseph Hogue et Philomène Neveu = Joseph Albert et Marie-Anne Bernard = Joseph-Roméo-Rolland Hogue mon père = Joseph-René-Roméo Hogue c’est moi.

Joseph-Albert s’est marié aux USA à Gilbertville au Massachusetts le 28 juin 1898 en l’église St-Aloysius. (Joseph Jean-Adolph Hogue est le frère de mon grand-père), le grand-père de Noëlla Hogue. Aussi, il y a 2 ans vous cherchiez où se trouvait Mme Bernadette Hogue, sa soeur Marie Hogue, ce sont les soeurs de mon grand-père Albert et de Jean-Adolph et ils vivaient à Gilbertville aux USA Massachusetts.

Vos commentaires ouvrent des horizons nouveaux et me font découvrir de nouvelles choses. Ça me rappelle aussi de beaux souvenirs.

Toute cette histoire a commencé avec cette photo, celle de la famille de Jean-Marie Hogue. L’histoire de cette photo est tout à fait fascinante, tellement que même moi j’ai un peu de misère à tout me rappeler.

Je m’imagine quelqu’un qui arrive sur mon blogue comme par hasard…

Il doit être perdu pas à peu près.

La prochaine fois, je vous fais un petit résumé rapide, mais pas tout de suite, car je m’en vais faire d’autres petits nowhere… comme au site historique de la bataille de Châteauguay avec mon demi-cousin Venance.

Où il y a des gènes, il y a du plaisir…

Ne vous gênez surtout pas pour m’écrire…

Je suis gentil et surtout rapide à vous répondre.

Noëlla Hogue a osé il y a deux semaines et elle a même répondu à mon invitation d’aller voir mon site Ancestry et retrouver ses ancêtres.

Elle aura beaucoup de plaisir à naviguer dans l’arbre de plus de 25000 personnes, et ce, tout à fait gratuitement et avec des photos en bonus en plus…

Sauf que… elle n’arrive pas à accéder au site Ancestry.

Je m’en occupe!

Dans le même ordre d’idées, Michel Lauzon lui ne s’était pas gêné pour m’écrire en 2010.

Il m’a recontacté la semaine dernière par courriel et il a ajouté une petite information dont je veux vous faire part…

Bonsoir Pierre

J’ai vu que vous mentionniez le nom de Philomène Neveu sur votre blogue. Elle était la cousine de ma chère Edwidge Neveu. Théophile Neveu est le frère jumeau de Maxime Neveu. Théophile est le père de Philomène.

Je ne sais pas si vous saviez ?

Je corresponds avec une certaine Janie des États-Unis.  Son mari a aussi Maxime Neveu comme ancêtre.

Bonjour et à la prochaine…

Michel Lauzon

Si je vous parle de Michel, c’est que c’est lui qui nous a fait découvrir l’histoire de la famille de Maxime Neveu et de Scholastique Lauzon originaires de Sainte-Anne-des-Plaines.

La famille Neveu a émigré au Michigan.

J’avais écrit plein d’articles.

J’écris pour partager et partager ce qu’on partage avec moi.

Donc, où il y a des gènes, il y a du plaisir…

Retour aux sources

Retour aux sources sur ce blogue avec ce commentaire de Noëlla.

Moi je  recherche  mon  grand-père, John (Jean Adolph) Hogue. Il  est  né  vers  1880 marié  à Emma Therrien. Son  père  Joseph, sa mère  Philomène Neveu. J’ai  beau  chercher,  je  ne  le  trouve  à  nulle  part. Je  crois  qu’il  a  fait  un  séjour  aux  États-Unis. Je voudrais  savoir  où  il  était  dans  sa  jeunesse.
Merci

J’ai répondu à Noëlla dans la section commentaires suite au sien en lien avec cet article…

J’ai aussi invité Noëlla sur mon site Ancestry.

Elle pourra découvrir plein de choses sur ses ancêtres et ce, tout à fait gratuitement sans compter les belles photos de quelques-uns de ses ancêtres.

Parlant de retour aux sources…

L’acte de baptême de Joseph Adolph Jean-Marie Hogue né le 16 septembre 1881 à Ste-Anne-des-Plaines.

L’horloge grand-père de l’arrière-grand-père

Je vois que vous êtes à l’heure.

Ça tombe bien. Vous verrez pourquoi dans quelques minutes.

Je publie toujours mes articles à 2 h 22.

Il paraîtrait que 222 porte chance. En tout cas, c’est ce que les Chinois croient du moins…

WordPress permet de publier les articles quand on veut.

On peut même les faire d’avance et les garder en réserve. J’en ai déjà une bonne trentaine, mais je ne les publierai probablement jamais.

En voici un par contre que je vais publier…

Il s’intitule L’horloge grand-père de l’arrière-grand-père.

Le courriel suivant me vient d’un descendant de Wilfrid Bélisle, père de Joseph Bélisle, père d’Eugène Bélisle…

Wilfrid et son fils Joseph


Il avait vu la fameuse photo de 1909 sur mon blogue.



Bonjour

Encore moi,

En relisant votre texte, je me suis attardé sur la photo de Marlborough. De quelle année date cette photo?

Je possède la vieille horloge de mon grand-père Bélisle (Joseph) qui l’avait donné à mon père (Eugène) et que j’ai reçu de mon père. Cette horloge a été acheté dans le Massachusetts.

Vous m’avez peut-être fourni une réponse à mon interrogation. Pourquoi sur le papier à l’endos de l’horloge on peut y lire une inscription américaine.

Mon père m’a toujours dit que l’horloge était relié à un mariage.

Est-ce Wilfrid qui l’a acheté?

Joseph était-il à ces noces?

Était-il marié à Blanche à ce moment-là?

Tout compte fait, je la possède et elle fonctionne encore.

Aucune modification, parfait état.

Bonne fin de journée

J.-G. Bélisle

Beaucoup de questions…

Une chose que j’avais oubliée de vous dire concernant toute cette histoire des Brière, des Hogue et des Levasseur… c’est que

Mon arrière-grand-père Stanislas Lagacé avait travaillé pour la compagnie E. Ingraham de Bristol au Connecticut au début du XXe siècle.

Ingraham Case Shop

C’est ma petite cousine Sandy, qui est la descendante de Pierre Lagasse, mon arrière-grand-oncle, qui me l’avait appris .

Stanislas travaillait à faire des boîtiers pour les horloges.

Pour la source, cliquez sur l’image

Joseph Brière travaillait pour la même compagnie.

Ça c’est la descendante de Mélodie Hogue qui me l’a dit.

Maintenant revenons aux réponses aux questions du descendant de Wilfrid Bélisle…

De quelle année date cette photo?

Réponse : fort probablement le 14 avril 1909

Est-ce Wilfrid qui l’a acheté?

Réponse : fort probablement

Joseph était-il à ces noces?

Réponse : presque certain à 100 %

Était-il marié à Blanche à ce moment-là?

Joseph s’est marié sept mois plus tard avec Blanche Arbic soit le 23 novembre 1909 à l’église St-Hugues, à Sarsfield dans le comté d’Ottawa-Carleton en Ontario.

La prochaine fois, on va aller faire un nowhere à St-Thomas d’Alfred en Ontario.


Une autre belle histoire qui commence… à moins que je reçoive d’autres questions.

Mais où sont donc les mariés diantre…?

La vraie question devrait plutôt être…

Est-ce que cette photo a été prise à l’occasion des noces de Bernadette Levasseur et de Joseph Phaneuf le 14 avril 1909 ?

Bonne question.

Maman… Il fait froid.

Quels sont les indices ?

Je ne penserais pas qu’on soit en avril…surtout avec l’expression En avril ne te découvre pas d’un fil.

À voir les enfants habillés comme ça, je dirais qu’on serait plus en été.

Mais passons, je peux me tromper sur toute la ligne côté température comme Météomédia.

Une chose est claire…

On a bel et bien Jean-Marie Hogue au centre et sa deuxième femme Hermine Léveillé.


Yvette Hogue est sur les genoux de sa mère. Corinne Hogue, 9 ans, est près d’elle.

Quant à la famille Brière, l’affaire est classée depuis hier, du moins j’espère.

Reste maintenant les nouveaux mariés. Je n’en vois pas d’autres que ce couple.

- Bernadette ma tendre moitié… Crois-tu que notre amour sera éternel ?

- J’aimerais mieux attendre avant de consommer quoi que ce soit…

Joseph Phaneuf, si c’est lui, est pas mal sérieux. On lui donne 28 ans à son mariage. Bernadette en aurait 20. À moins que ce ne soit pas une photo de mariage, et là j’en perdrais mon latin.

- Tu vois, il présume encore…

- Diantre Bernadette, mon amour pour toi me consume…

- On se calme mon « peut-être pas » mon mari…

En tout cas, ça c’est Arthur Hogue, le fils de Jean-Marie. Sûr et certain. Sérieux comme un pape.

Arthur Hogue 1879

Et je gagerais que cette femme est sa femme avec la petite Geneviève Hogue. Elle porterait le prénom d’Ellen.

Ce serait long à vous expliquer pourquoi j’arrive à cette hypothèse.

Ellen Gately ou Ellen Elizabeth Doucette

Il resterait encore bien des gens à identifier, mais je me dis que la quête a assez duré.

Toute belle histoire a une fin…

À moins bien sûr qu’on écrive encore sur mon Facebook.

Je croyais que j’avais finalement la réponse à l’énigme

Et dire que toute cette histoire a commencé la semaine dernière par un petit message sur…

Facebook !

I saw in a blog a post about Bernadette Phaneuf. That would be my great grandmother’s sister (Ida Levasseur Briere) from Bristol CT. She lived with my great grandparents for a while until she was married. Do you have any information that would help me with my family tree?

Crois-tu Joseph que notre amour sera éternel ?

Eh bien non…!

Cet amour ne fut pas éternel.

L’homme sur cette photo n’est pas le marié dans toute cette histoire de la fameuse photo de la collection de Cécile mise sur Internet sur la version anglaise de mon blogue le 29 octobre 2009.

Cliquez ici pour aller sur l’article…



Je m’en doutais… J’aurais dû gager un p’tit 2 $…
Mon père est toujours trop vite sur la gâchette.

Une lectrice assidue de mon blogue, celle qui m’avait encouragé à continuer d’écrire ce  blogue parce que ça accompagnait bien son café matinal, m’a envoyé une autre photo de la famille Brière qui fout en l’air toutes mes hypothèses sur l’identité des jeunes mariés.

Et moi qui avait déjà écrit quatre super beaux articles sur la famille Brière et la ressemblance frappante entre Joseph Brière et Joseph Phaneuf.

Ça m’apprendra à présumer la prochaine fois.

J’aimerais bien vous montrer cette photo, mais elle n’appartient pas à ma lectrice. Elle l’a trouvée sur un site d’Ancestry lors de ses fouilles généalogiques.

C’est dommage.

J’ai donc un méchant problème sur la conscience.

Mettre ou ne pas mettre, là est la question Papa…

Devrait-on mettre la photo de la famille de Joseph Brière et d’Ida Levasseur prise vers 1909 sans la permission de la personne qui l’a mise sur son site d’Ancestry?

Je vais tout tenter pour obtenir l’autorisation.

Donc, on devra attendre avant de répondre aux questions que me posait Yvon.

Salut Pierre,

Bernadette Levasseur adoptée par M. Jean-Marie Hogue, est-ce une présomption ou une affirmation?

Y aurait-il eu démembrement de cette famille et où les autres enfants…? auraient-ils trouvé refuge?

Merci

M’enfin mon père, tu le fais exprès quoi…!


Cure de désintox

J’ai mis deux articles aujourd’hui par erreur…

Si vous avez lu attentivement mon article de dimanche au complet même si vous aviez une infiltration d’eau au sous-sol…

Mon blogue est donc une vraie drogue aussi dans votre cas, pas seulement dans le cas de Cécile.

Vous êtes donc mûr pour une petite cure de désintox.

Voici une photo prise vers 1901.

C’est encore une présomption de ma part.

C’est Ida Levasseur avec son mari Joseph Brière.

Ida, toujours sous présomption, serait la soeur de Bernadette, celle qui se serait mariée le 14 avril 1909.

- J’espère que sa cure de désintox va fonctionner Joseph…

- Bouge pas Bernadette, regarde le petit oiseau…

À demain.

J’espère que ça marche.

Quant à moi, je vais aller prendre la mienne.