Mon ami Sylvain: deuxième partie

Sylvain, qui s’intéresse beaucoup aux Patriotes, et moi, qui s’intéresse beaucoup aux Patriotes, avons fait connaissance lors de ma conférence à la Maison Chaumont l’année dernière.

Je ne savais pas qu’on avait probablement élevé des cochons ensemble dans une vie antérieure.

J’en avais parlé dans cet article.

Pas d’élever des cochons dans une vie antérieure, de la Maison Chaumont!

Ma passion pour l’histoire et le patrimoine avait pris un sérieux coup lors du changement de vocation de la Maison Chaumont.

J’aimerais mieux aimé qu’elle conserve sa vocation première de centre d’interprétation d’histoire de Ste-Anne-des-Plaines.

 Archives de la Ville

  Archives de la Ville

 Archives de la Ville


 Archives de la Ville

Je pense que les enfants des écoles de Sainte-Anne devaient aimer ça.

Du moins, je pense.

Mais ça maintenant, c’est de l’eau sous le pont qui enjambe le ruisseau Lacorne.

Puis je me voyais mal déguisé en Don Quichotte sur le boulevard Ste-Anne et commencer à ruer dans les brancards pour contester la décision de l’ancien Conseil municipal.

Ce sont les aléas de la démocratie.

Tiens, la Maison Chaumont… Allez hue!

Il y a des choses beaucoup plus importantes dans la vie que l’histoire.

C’est pour ça que je me concentre sur nos ancêtres.

Tout ça pour vous dire que, par hasard,  j’ai trouvé une belle photo sur le site Ancestry de mon ami Sylvain.

Pouf…!

Sylvain a trouvé une boîte de vieilles photos. D’une vieille tante en plus. Je ne veux pas dire qu’elle est vieille vieille, juste plus vieille que Sylvain.

Bon… Je vais aller me laver la bouche avec du savon.

Voici cette belle photo.

Julie Desfossés
collection de la tante de Sylvain

Je suis tombé en amour avec cette photo…

Je voulais en savoir plus.

Je me disais :

Cé ça, elle a dû mourir comme ma petite-petite-cousine Lucienne Quesnel de la grippe espagnole en 1918.

Lucienne Quesnel
collection de mon cousin Yvon Quesnel

J’ai fait une petite recherche sur la belle Julie pour en savoir plus.

Julie n’est pas morte jeune fille comme Lucienne.

Mais non!

Elle s’est mariée le 12 janvier 1909 en la paroisse St-Barthélémy à St-Barthélémy, dans le beau comté de Berthier dans la belle province avec le beau Louis-Philippe Comtois et elle a eu au moins deux beaux garçons, Robert et Philippe.

La vie s’annonçait belle pour la belle Julie.

Mais le malheur a frappé. Louis-Philippe est décédé à 28 ans. En 1917, mais pas de la grippe espagnole.

On ne connaît pas la cause du moins pour le moment. J’ai annoncé la mauvaise nouvelle à Sylvain qui m’a écrit et m’a envoyé ceci…

Acte de sépulture Louis-Philippe Comtois
collection de Sylvain Houde

C’est surtout son message qui est touchant…

Quelle tristesse. Je viens à peine de faire leur connaissance qu’ils meurent déjà. Mon arrière-grand-père Nicodème Doyle a signé.

Touchant aussi que cet autre message…

Ça valait la peine d’attendre cette boîte de ma tante.

Mais je crois que c’est pas mal fini maintenant. Mon père et ma tante n’ont plus rien… As-tu vu comme je ressemble à Jessie ? Je croyais que j’avais du Doyle, mais je comprends maintenant pourquoi je suis le seul de la famille à avoir des cheveux ! »

Des cheveux…!!!

Diantre!


Pierre Lagacé à Kittyhawk en Caroline du Nord en septembre 2011

« Mais je crois que c’est pas mal fini maintenant. » 

Sylvain, tu peux me croire,  ce n’est jamais fini…

On se repogne, car l’histoire des Patriotes se continue une prochaine fois, et justement à la Maison Chaumont.

Pas que je manque de sujets…

Ça ne me prend pas grand-chose pour dériver sur mon blogue.

J’en parlais justement à ma femme…

La marmotte, ça fait déjà une semaine qu’elle est sortie…

Sage femme…

Sauf que les commentaires ou vos questions concernant vos ancêtres ne pleuvaient pas beaucoup, en tout cas pas autant que la pluie reçue durant le mois de janvier…

Du moins au Québec.

Je sais que j’ai reçu une kyrielle de commentaires de mon ancien copain de collège terré dans la région de la Capitale nationale, mais je ne les compte pas comme tel.

Sauf que, comme la misère sur le pauvre monde, j’ai sauté dessus comme un vorace carcajou.

Cliquez sur l’image pour la source

Difficile à étudier en raison de sa nature solitaire et de l’étendue de son aire de répartition, le carcajou compte parmi les espèces canadiennes les moins bien comprises et les moins connues. Ces carnivores charognards que l’on trouvait auparavant presque partout dans la partie continentale du Canada, sont aujourd’hui si peu nombreux que l’espèce est en voie de disparition dans l’Est canadien et préoccupante dans l’Ouest.

Pour de plus amples renseignements sur le carcajou, visitez les sites Web suivants :

Fascinant et triste en même temps.

aujourd’hui si peu nombreux que l’espèce est en voie de disparition dans l’Est canadien et préoccupante dans l’Ouest.

Un autre de mes animaux fétiches…

Tournons la page sur les mammifères canadiens…

Voici maintenant un commentaire « intéressant » laissé lundi matin concernant la famille Desfossés.

On connaissait tous J.A. Desfossés, le célèbre guérisseur.

La lignée a continué c’est sûr, mais est-ce que vous pourriez remonter la lignée et aussi d’où viennent les Desfossés et d’où vient le don familial???

Bonne question.

En fait trois.

Est-ce que vous pourriez remonter la lignée?

D’où viennent les Desfossés?

D’où vient le don familial?

Qui sont les ancêtres de J.A. Desfossés?

J’en avais glissé un mot dans cette série d’articles.

Ils sont là.

http://sadp.wordpress.com/2011/08/26/urbain-desfosses/

http://sadp.wordpress.com/2011/08/30/jessie-desfosses/

http://sadp.wordpress.com/2011/09/01/etes-vous-bien-assis-sur-votre-chaise/

http://sadp.wordpress.com/2011/09/03/tu-es-plus-que-sympa/

Tout est là avec photos en plus.

Joseph Anatole Desfossés est le fier descendant de Jean Laspron dit Lacharité.

Je vous le présente…

Plutôt je vous renvoie sur le site de ma petite cousine en France.

Cliquez…

Fort beau texte sur l’ancêtre d’Anatole.

D’où vient le don familial?

Aucune idée.

Mais vous pouvez toujours m’écrire si vous avez votre petite idée.

En attendant je vous remets la photo d’Anatole.

On se repogne lundi, car j’ai un petit Cloutier qui m’a laissé un commentaire…

J’aimerais avoir plus de renseignements si possible sur les Cloutier parce que je fais mon arbre généalogique et j’aimerais avoir photos, renseignements si possible merci.

Tu es plus que sympa!

Je pensais que l’affaire Desfossés était close…

Sylvain m’avait déjà écrit ce que je lui avais déjà écrit…

En généalogie, ce n’est jamais fini.

La preuve c’est ceci…

Cliquez.

Je ne pensais pas faire réagir autant ma petite cousine Jocelyne Nicol…

Bonjour mon cher petit cousin !

Merci beaucoup d’avoir annoncé le site pour les LAMPRON-DESFOSSÉS et LACHARITÉ. Tu es plus que sympa !

ADORABLE !!!

Et pour ceux qui sont intéressés il y a les actes concernant leurs ancêtres ici: http://www.migrations.fr/les_lampron.htm

et je me suis abonnée sous tes conseils avertis à ce blogue totalement très très intéressant. J’apprends chaque jour et je découvre mon Québec natal.

Quelle richesse!  ( Patrimoine, Histoire et multimédia)

Je sais, je suis abonnée aux points d’exclamations !!!!!

Merci pour tout.

Pour la voiture d’aujourd’hui , alors là cela n’est plus de mon rayon….. mais ça m’intéresse et j’ai hâte de savoir.

Bonne et belle journée cher Pierre

Ta p’tite cousine du pays de nos ancêtres

Jocelyne

Demain je vous dévoile le type de véhicule…

Êtes-vous bien assis sur votre chaise?

Si votre patronyme est Desfossés, alors j’ai des petites nouvelles pour vous.

L’ancêtre de Joseph Anatole Desfossés est Claude Lampron, le fils de Jean-Baptiste Lampron et de Madeleine Geoffroy dit St-Germain.

Assez pour en perdre son latin…

Vous comprendrez plus loin.

En effet, qui dit Desfossés dit aussi Lampron dit Desfossés dit aussi dit Lacharité.

Un ti-peu mêlé?

Oui… Un ti-peu…

C’est le pot aux roses que j’ai découvert en creusant pour trouver les racines de J.A. Desfossés et ses liens possibles avec Sylvain Houde.

Voici la lignée…

Je vous ai trouvé un beau site en anglais… pas mal bien fait.

Celui-ci est en français et il est fort intéressant quant aux erreurs qu’on retrouve un peu partout lors de nos recherches généalogiques.

Même les grands généalogistes en prennent pour leur rhume. L’important en tant que généalogiste, amateur ou professionnel, c’est de rester humble.

Ici c’est le site de Jocelyne Nicol. Elle a tout démêlé ça.

Je suis pas mal content de n’être qu’un petit Pierre Lagacé, un fier descendant d’André Mignier dit La Gâchette et un futur ancêtre dans pas long…

En tout cas, erreurs pas erreurs, il n’y a pas d’erreurs avec la lignée de J.A.

Je termine maintenant avec les photos de la collection de Jacques Gagnon.

Ouf!

J’espère que vous étiez bien assis…


Je pense qu’après ça je me paie des petites vacances.

Jessie Desfossés

Non, ce n’est pas la jolie femme d’hier assise avec le beau Eugène.

Ne désespérez pas.

On trouvera bien son nom un beau jour.

Quant à Jessie Desfossés, elle a marié Edmond Daviau en 1894.

Comme ses parents sont les mêmes que Zéphirin Desfossés, on a donc la tante d’Anatole qui est aussi sa marraine.

On est maintenant certain de l’identité de J.A. Desfossés né le 7 juin 1911, et on peut maintenant reculer dans le temps.

Sylvain peut maintenant s’amuser à trouver un lien de parenté.

Les parents de Joseph Zéphirin et de Jessie sont Joseph Desfossés et Victoria Durand.

On retrouve la petite famille de Joseph Desfossés et Victoria Durand dans le recensement canadien de 1901 et 1911, sauf Jessie qui s’est mariée en 1894.

En 1901…

Desfossés Joseph   M Head   M    Apr 15  1844   57

Desfossés Victoria  F Wife    M    Apr 25  1850   51

Desfossés Edouard M Son    S      Jul 5     1879   21

Desfossés Arthémise   F Daughter    S      Aug 18   1881    19

Desfossés Joseph     M      Son     S      Sep 2    1884    17

Desfossés Albert     M      Son     S      Aug 11    1885    15

Desfossés Henri     M       Son     S     Oct 3      1887    13

Desfossés Etienne   M     Son     S      Apr 21    1889   12

Morin Elzéar    M Grandson   S     Apr 13       1896    5

Source Information:

1901 Census of Canada

Subdistrict:Saint-François, YAMASKA, QUEBEC

District Number:201

Subdistrict Number:g-1

Archives Microfilm:T-6550

On se méfie toujours des dates dans le recensement…!

Joseph Desfossés bien est là.

Mais pourquoi Joseph fils et non Zéphirin?

Aucune idée.

En 1911,

Desfosse Joseph M  Chef  M    avril  1844  67

Desfosse Vitoria F  Epouse   M   avril   1850   61

Desfosse Arthemise F   Fille    C   août   1881   29

Desfosse Etienne M    Fils    C    avril   1889    22

On est donc presque quasiment certain à 100% de cette lignée.

Ce Joseph père serait en fait Joseph Ludger qui a marié Victoria Durand en 1872. C’est ce que BMS 2000 nous dit.

Le prénom Joseph cause toujours beaucoup de problèmes aux généalogistes amateurs.

Aux professionnels aussi…

Les parents de Joseph Ludger Desfossés sont Basilide Desfossés et Agathe Janelle.

Quant à Basilide, il est le fils de Louis Desfossés et Madeleine Lacourse.

Clément-Oscar Desfossés dit sur son site avoir hérité de son don transmis de génération en génération depuis 700 ans.

Disons que ça me motive à poursuivre mes recherches…, mais pas à la course…

On se repogne.

Urbain Desfossés

Je vous ai laissé le soin d’en apprendre plus sur J.A. Desfossés et le paranormal en vous mettant des hyperliens dans mon article d’hier.

Je vais vous parler d’Urbain Desfossés qui est le père de Clément-Oscar, le neveu de J. A.

J’ai trouvé le mariage de Clément-Oscar sur BMS 2000 et par le fait même ses parents.

Ses grand-parents sont Zéphirin Desfossés et Elisa Tessier qui sont aussi les parents d’Anatole…

On a donc la preuve…

Anatole serait né le 7 juin 1911.

Sauf qu’on a Joseph Desfossés boulanger et non Zéphirin…

Les parrain et marraine sont la deuxième clé de l’énigme.

Quant à Clément-Oscar, il nous dit qu’il a hérité du don de son oncle… Moi, je mets pas en doute ce qu’il dit même s’il a erré sur la date de naissance de son oncle Joseph Edmond Anatole Desfossés. Tout le monde se trompe dans la vie… moi le premier.

Je n’ai pas à juger.

Quant à Jessy Desfossés et Edmond Daviau, on se revoit mardi pour valider l’identité des ancêtres de J.A. Avant de vous quitter, je m’en voudrais de ne pas vous montrer ceci…

C’est Jacques Gagnon qui avait cette photo.

Il en avait d’autres.