Est-ce que j’ai oublié quelque chose…?

Il me semblait que je devais vous écrire au sujet de quelque chose il y a deux semaines. Ça m’est parti de l’idée.

Vous me le direz si vous vous en rappelez.

C’est drôle la mémoire quand on vieillit. On en perd des petits bouts… un petit bout à la fois.

Je me rappelle par contre la photo de la mariée hier.

Des inconnus sur une photo que j’avais numérisée en 2007, et qui venait de la collection de ma tante. Vous devez vous souvenir de ma tante et de ses sacs d’épicerie en plastique pleins de photos.

J’avais des indices comme le nom du photographe… Bordeaux, Springfield Mass. J’ai tout de suite pensé à Herminie aux États-Unis.

Dame Joseph Olivier Vézina

J’avais aussi cette autre photo dans le lot de photos…

Même photographe et même coiffure, et le nom Raoul Jean-Baptiste Vézina écrit à l’endos.

Comme indice, ça aide un peu.

J’ai tout de suite pensé à Herminie aux États-Unis.

Raoul serait donc le fils d’Herminie Paiement et de Joseph Olivier Vézina aux États!

Est-ce que je saute trop rapidement aux conclusions? C’est mon genre.

Si j’avais le nom de la mariée, je serais certain à 100 % de l’identité de Raoul.

En 2007, ça ne m’intéressait pas d’en connaître plus sur la famille Vézina-Paiement des États bien qu’Herminie était mon arrière-grand-tante. C’était mal connaître à l’époque l’emprise que la généalogie aurait sur moi cinq années plus tard.

Je finis mes articles comment déjà…?

Ah oui, on se repogne.

Yvon aime bien faire parler sa tante Germaine

Yvon m’a écrit, mais je pense que sa tante Germaine est derrière lui qui lui souffle des choses dans les oreilles…

Salutations Pierre,

C’est une carte mortuaire qui m’a longtemps chicoté.  

Tante Germaine ne m’a pas tout dit sur son trésor de photos, mais avec de la patience, on découvre toujours!  ou presque?   C’est  M.  Étienne Simard, qui m’a rapporté la triste histoire.

Le 22 juin 1914 aux alentours de midi, il y a eu un très gros orage au Trait-Carré.  Une petite fille se dépêchait de  rentrer à la maison. Elle est morte foudroyée. 

C’était Anna Guénette, la fille de M. Rodrigue Guénette et d’Alida Simard (sœur de M. Alfred Simard). On peut imaginer le désarroi de cette petite famille.  Depuis,  à  chaque fois qu’un orage s’annonçait, les Guénette et les  Simard (d’ailleurs voisins) rentraient très vite à la maison!

Anna  était la petite sœur de mademoiselle Véridiane Guénette. 

Certains de vos lecteurs se souviennent encore d’elle. 

Tante Germaine disait qu’elle avait du talent, car elle savait jouer du piano et avait aussi enseigné à son cousin Étienne les rudiments du français et de l’arithmétique.  Maria Simard, la sœur d’Alida demeurait également sous le même toit car elle avait une santé fragile. 

M. Guénette était un homme fort occupé,  en plus de la terre, il était reconnu comme étant l’organisateur politique du coin.  D’ailleurs,  je pense que sa carte mortuaire le représente plus en politicien qu’en cultivateur. 

Yvon

Les cartes mortuaires: la suite

Elles sont sûrement quelque part dans une petite boîte précieusement conservées par une vieille grand-tante, comme Germaine ou par une tante comme ma tante Evelyne avec ses deux sacs de plastique de Metro pleins de photos pêle-mêle.

Ces cartes mortuaires sont plus précieuses que l’on croit.

Celle-ci m’a permis de découvrir tant d’informations sur cette personne et ses ancêtres.

Elle m’a permis d’identifier plein de gens sur la photo ci-dessous…

Cette photo est à l’origine de la version anglaise de mon blogue sur la généalogie… Our Ancestors.

Yvon Lauzon et moi voulions retrouver les ancêtres américains de Jean-Marie.

On devait donc prendre les grands moyens.

Non seulement en avons-nous trouvé, mais nous avons trouvé encore plus d’informations sur les famille Bélisle et la famille Brière.

Tout est sur mon site Our Ancestors et aussi en partie sur celui-ci.

Cette semaine, je suis allé rencontrer deux descendants de la famille Lagacé et de la famille Alexandre qui m’ont trouvé grâce à ce blogue en langue anglaise.

Sandy avait cette photo… mais elle ignorait qui étaient ces gens.

Moi je le savais sauf pour l’arrière-grand-père…

Joe, quant à lui, avait cette photo de Marguerite Alexandre.

Il m’a avoué avoir jeté plein de photos dont les visages ne disaient rien.

Dommage, il a probablement jeté la photo d’Henriette Alexandre, mon arrière-grand-mère…

La seule photo de mes ancêtres qui me manquent.

Vous devinez qu’on a parlé beaucoup de généalogie…

En passant, un autre des mes lecteurs avait cette carte mortuaire…

C’est Wilfred, le grand-père de Sandy.

Elle n’avait pas sa carte mortuaire. 

Wilfred était le fils de Pierre Lagacé, le frère de mon arrière-grand-père Stanislas Lagacé (Dennis Lagasse), le mari d’Henriette Alexandre.

Pierre et Stanislas devaient être très proches l’un de l’autre.

Pierre et Stanislas sur un banc de parc vers 1905

Les cartes mortuaires

J’avais déjà écrit sur celles-ci.

Elles sont des outils fort précieux.

Quand j’étais petit, elles me faisaient frémir.

Plus maintenant.

En voici quelques-unes dont deux fort précieuses, mais pas pour moi.

 

Ce sont les ancêtres d’un de mes lecteurs qui vient de prendre du galon sur mon nouveau site Ancestry.