La liste dressée par Lise des défunts…

Je savais que Lise en connaissait beaucoup sur la petite histoire de Ste-Anne, mais là, ça m’épate… 

Selon les feuillets paroissiaux de l’époque…

Georgette Rivard 4 mois fille de William 9 octobre 1918

Ferdinand St-Jacques 60 ans époux Délima Latour 26 octobre 1918

Laura Meunier 58 ans épouse Alvarez Villeneuve 29 octobre 1918

Isidore Huberdeau 28 ans fils de Gédéon 31 octobre 1918

Augustine Hogue 24 ans fille de Théophile 4 novembre 1918

Alexis Gagnon 11 mois fils de Nephtalie 5 novembre 1918

Gilberte Gauthier 6 ans fille de Louis 5 novembre 1918

Aristide Dauphin 23 ans fils de Aristide 9 novembre 1918

Sophie Rimbault 69 ans épouse de Ménésipe Grenon 18 novembre 1918

Lucienne Delorme 11 ans fille de Camille 4 décembre 1918

Albertine Léveillé 30 ans fille de Camille Léveillé 5 décembre 1918

Célina Lauzon 74 ans épouse de Joseph Lauzon 6 décembre 1918

Germaine Grenon 12 ans fille de Jn-Baptiste 9 décembre 1918

Aldas Lauzon 18 ans fils d’Aquila 15 décembre 1918

Sylvio Gauthier 13 ans fils de Ulric 19 décembre 1918

Lucia Alary 36 ans épouse de Félix Renaud 18 décembre 1918

Octave Alary 70 ans époux de feue Victoria Quevillon 19 décembre 1918

Euclide Lauzon 24 ans fils de David 20 décembre 1918

Onésime Bélisle 60 ans époux Exilda Racine 22 décembre 1918

Célina Boisvert 84 ans 26 décembre 1918

Marie-Anne Renaud 32 ans épouse Sinai Guénette 1er janvier 1919

Valentine Boisvert 36 ans épouse de Cyrille Forget 2 janvier 1919

Donalda Boisvert 22 ans fille Ovila Boisvert 2 janvier 1919

Marie Gascon 49 ans épouse de Joseph Delorme 12 janvier 1919

Carmelle Thérien 15 ans fille de Camille Therien 16 octobre 1918

Eva Hogue fille de Théophile décédée le 30 mars 1919 à 20 ans

26 personnes en tout si je compte bien.

La tante d’Yvon Lauzon disait une trentaine.

On serait près du compte.

Honoré Marineau 1832-1854

Excusez la longueur de l’article d’hier…

Je me suis emporté.


Un peu plus et on m’enfilait une camisole de force.

Voici ce qu’une de mes lectrices m’a envoyé lundi soir.

17 juillet 1854

J’en aurais fait une belle… sans son courriel.

Honoré a bel et bien existé et est décédé en 1854 à l’âge de 22 ans.

Je pense qu’on pourrait fortement présumer sans avoir l’air fou qu’il s’agit bien d’Honoré Marineau, le frère d’Alexandre Mérineau (Marineau), apprenti-ferblantier qui travaillait pour Louis Dion le ferblantier de St-Eustache en 1852.

On sait qu’Honoré Marineau est né en 1832 et qu’il était boulanger en 1852.

En 1852, il vivait avec ses parents et était âgé d’environ 20 ans.

St-Eustache 1852
Marineau, Jean Baptiste Charpentier      Canada F. Catholique romaine      49      M
Lauzé, Marie           Canada F.     Catholique romaine     42     F
Marineau, Honoré     Boulanger Canada F.     Catholique romaine     20     M
Marineau, Philomenne      Canada F.     Catholique romaine     12     F
Marineau, Zélia           Canada F.     Catholique romaine     11     F
Marineau, Jean Baptiste     Canada F.     Catholique romaine     8     M
Marineau, Célina           Canada F.     Catholique romaine     6     F
Marineau, Camille           Canada F.     Catholique romaine     4     M
Marineau, Josephine     Canada F.     Catholique romaine     2     F

Alexandre a été recensé ailleurs. Il était probablement au travail à la boutique de Louis Dion quand le recenseur est passé.

J’ai fait un petit dessin pour Sylvain pour qu’il voit dans le recensement de 1852 à St-Eustache son arrière-arrière-arrière-grand-père, le grand-père d’Emma Asselin morte en 1920 de la tuberculose.

On pourrait imaginer cet avis de décès qui aurait pu paraître dans les journaux…

Avis de décès

À Montréal le 17 juillet 1854, est décédé monsieur Honoré Marineau, fils de feu Jean-Baptiste Marineau et de Marie-Jeanne Lauzé aussi connue sous le prénom de Jeanne, Jeannette, Marie-Anne, Anne-Marie et Marie.

Honoré Marineau est né le 13 juin 1832 à St-Eustache.

13 juin 1832

Honoré était boulanger à St-Eustache en 1852, puis à Montréal.

Il était devenu l’aîné de la famille après le décès en 1838 de Jean-Baptiste Marineau 7 ans, suite aux blessures subies lors des représailles après la révolte des Patriotes à St-Eustache. Honoré laisse dans le deuil son frère cadet Alexandre Asselin Marineau âgé de 21 ans, ferblantier de métier, ses autres frères Jean-Baptiste 8 ans et Camille 6 ans. Il laisse également  dans le deuil ses soeurs Philomène 14 ans, Zélia 13 ans, Célina 8 ans et Joséphine 5 ans.

Les funérailles auront lieu à l’église Notre-Dame le 18 juillet.  Parents et amis sont priés d’assister sans autre invitation.

Épilogue

En 1838 lors de l’incident, Honoré avait 5 ans quand son frère Jean-Baptiste a été blessé par balles. Alexandre en avait 4. Je me demande s’ils étaient dans la maison quand l’incident s’est produit.