Dernier billet sur ce blogue

Je tourne la page sur ce blogue avec ceci… qui donne suite à ceci.

L’histoire peut attendre au cégep

On efface tout et on recommence. Si ce réflexe d’un nouveau gouvernement peut se révéler improductif et démotivant, il y a un dossier que Philippe Couillard et son futur ministre de l’Enseignement supérieur peuvent se permettre de revoir et de repousser pour le bien de tous : l’introduction d’un cours obligatoire d’histoire dès septembre prochain, dans les cégeps.

 

La Fédération des cégeps met un frein au nouveau cours

d’histoire

Le nouveau cours d’histoire au collégial a du plomb dans l’aile. Après avoir consulté ses membres, la Fédération des cégeps a remis un avis défavorable au projet cher au Parti québécois et à son ex-ministre de l’Enseignement supérieur, Pierre Duchesne. En plus de mettre en question sa pertinence, elle considère qu’un examen complet de la formation générale doit être réalisé avant de procéder à des changements.

Philippe-Couillard

En passant de même, je viens de me rappeler le prénom du fils de nos voisins Couillard sur la rue de La Roche en 1955!

Michel…

Que de beaux souvenirs d’enfance.

Merci encore Michel pour les cartes de baseball.

 

En rupture avec le passé : le célèbre « Désormais » de Paul Sauvé

Si l’histoire politique du Québec vous intéresse, cliquez ici.

L’instigateur de la « Révolution des 100 jours »

Pour bien des chercheurs des sciences humaines, l’élection du Parti libéral en 1960 marque le début de la Révolution tranquille. C’est toutefois oublier le court mais significatif passage de Paul Sauvé au poste de premier ministre du Québec que les journalistes ont décrit comme « La Révolution des 100 jours ».

Paul Sauvé

Un autre petit cousin

Ici c’est la page d’accueil.

Médaille!?!

Je n’ai pas écrit sur le Padre Dalcourt à cause d’une médaille.

Je ne le savais même pas!

Mario Allard me parlait d’une médaille dans un de nos échanges de courriels. On aurait décerné une médaille américaine au Major honoraire Josaphat Dalcourt,

Dalcourt_1

Collection Mario Allard

Mario m’avait parlé, sans être certain, d’une médaille d’un gouverneur américain dans un courriel. J’ai donc poussé un peu plus loin ma recherche et j’ai fait une recherche rapide sur Internet…

Le Padre a reçu ceci…

Bronze StarÉtoile de bronze

Trouvé dans le London Gazette datée du 15 août 1946.

Décoration militaire décernée à titre posthume au Padre Dalcourt!

citation Bronze StarSource London Gazette et Wikipedia

Je n’ai pas écrit sur le Padre Dalcourt à cause d’une médaille.

Si j’ai écrit sur le Major Dalcourt, c’est à cause de Réal Thibeault et de cette photo de famille.

funérailles_Réal_Thibeault

Collection Pearl Lepage

À lire

Un petit lien de mon ancien copain de collège.

(Québec) Contrairement à l’idée qu’ils soient complètement ignares, les jeunes qui entrent dans leur premier cours d’histoire au secondaire ont plutôt une idée préconçue de ce que leur professeur leur enseignera sur le Québec. Et au fur et à mesure qu’ils progressent dans leur cheminement académique, leur vision du passé de la province s’assombrit considérablement.

Pierre Tremblé

Je sais que je ne devrais pas écrire durant le temps des Fêtes, mais on n’arrête pas de m’écrire de partout dans le monde.

Je n’avais pas fouillé mes racines pour trouver si j’avais cet ancêtre dans mon bagage génétique.

Livret Labatt Pierre Tremblé

Je n’ai pas trouvé de liens directs, tout au plus un lien avec Adrien Tremblay.

2008-08-27 Adrien TremblayAdrien était le fils de ma grand-tante Alice Métayer. Il est mort en Hollande en 1944.

J’ai fait venir d’Archives Canada son dossier militaire. On ne dit pas comment Adrien Tremblay est mort.

Sa mère, elle, espérait toujours le voir revenir…

Toutefois, j’ai appris hier matin comment ce pilote de chasse est mort.

Paul PichéPaul Piché (cliquez sur l’image)

Le monde est petit depuis 1944.

On m’a écrit ceci de Hollande.

Hello,

Herewith I send you the story about what I ‘ve heard about the terrible accident which took place nearby the farm of the family Jeurissen in Ysselsteyn in the south of the Netherlands. Something which seemed to be a very easy flight had a desastrous end for these two young men. We were many, many thanks indebted.

Don’t hesitate if there are maybe more questions.

Le régiment de Languedoc

Le régiment arrive à Québec le 19 juin 1755. Les soldats du régiment partent immédiatement pour le Fort Saint-Frédéric, sous les ordres de Jean-Armand Dieskau, où ils repoussent les troupes britanniques au lac George. Après la bataille du lac George, le régiment fut envoyé au Fort Carillon, qui était en construction. Le régiment est ensuite envoyé plus au sud pour participer a la bataille de Fort William Henry. Le 8 juillet 1758, le deuxième bataillon participe à la bataille de Fort Carillon. En mai 1759, il est envoyé à Québec où il participe à la défense de la ville. Il prend part aux batailles de Beauport, des plaines d’Abraham, et de Sainte-Foy3.

Wikipedia

L’ancêtre maternel de Guy A. Lepage en faisait partie.

Guy-A-Lepage

Je viens de regarder le début de Qui êtes-vous. Je ne me suis pas rendu à la fin.

L’histoire de la mère de Guy A. m’a beaucoup touchée. Elle est morte quand il avait 20 ans. Je me suis rendu quand il a revu son oncle qu’il n’avait pas vu depuis fort longtemps. Celui-ci avait des vieilles photos dont celles de Lyette Balthasar.

Son ancêtre Martin Balthasar dit St-Martin, fils de Jean Balthasar et Marguerite Daille, épousa Marguerite Joubert le 30 juin 1761. Martin Balthasar s’est battu sur les plaines d’Abraham en 1759.

Je ne verrai plus Guy A. de la même façon.

Guy A. ne verra plus ses ancêtres maternels de la même façon.

Où en étais-je?

Ah oui! L’école de rang du rang de Ste-Julie.

Vous allez rire.

Cette belle photo hantée de l’école de rang de Ste-Julie de Ste-Marthe dont on a beaucoup parlé avant que je prenne deux mois, ou presque, d’une retraite fermée sur mon blogue.

école de rang 1915 rang Ste-Julie de Ste-Marthe

Un peu comme ces hommes de Ste-Marthe en 1947.

retraite fermée 1947

Il y a des photos qui nous hantent des fois.

L’institutrice de l’école de rang est Adéline Bourbonnais. Elle a marié le beau Denis Quesnel le 5 septembre 1916.

Denis Quesnel

Elle a donc dû quitter l’enseignement à ce moment-là.

Adéline est la grand-mère d’Yvon Quesnel qui a conservé précieusement les centaines de photos de sa mère Simonne. J’ai tout numérisé ça en 2007. J’ai plein de photos d’ancêtres dont je n’ai jamais parlé et dont je ne parlerai probablement jamais… 

Simonne a quitté le monde des mortels en 2008 pour aller rejoindre son papa au ciel depuis 1918 et sa maman Rosina depuis 1955. Elle est sur les genoux de son père…

famille de Venance Paiement

J’espère que vous croyez au ciel…

Adéline Bourbonnais, fille de Joseph Bourbonnais et d’Eugénie Martineau, est décédée en décembre 1937. Elle était de santé très fragile. Denis Quesnel, son mari, avait demandé à sa sœur Rosina de l’aider pour s’occuper d’Adéline et des cinq jeunes enfants.

Simonne y est allée avec sa sœur cadette Jeannette.

C’est comme ça que Simonne tomba follement amoureuse de son cousin Germain quelques années plus tard. On les voit dans la photo suivante à droite.

Simonne tient la main de son amoureux.

plage d'Hudson vers 1942plage d’Hudson circa 1942

Ma mère est celle qui est juste à côté de Simonne avec le soulier au-dessus de la tête. Ses sœurs Claire et Lucille sont également sur cette photo. 

Mais là je m’éloigne encore une fois de l’école de rang du rang de Ste-Julie…

Tant qu’à m’éloigner je pourrais vous parler du petit Armand Paiement que l’on voit dans les bras de sa maman en 1914…

famille de Venance Paiement

Non?

Bon si vous insistez…

Armand et Rhéa

1942

mariage Armand Paiement et Rhéa St-Amant

30 septembre 1942

Je pourrais aussi vous parler de la fois que j’avais noyé le moteur de leur auto stationnée à côté de leur maison en pesant sur la pédale à gaz quand ma mère avait été leur rendre visite en 1954 ou 1955…

Je ne l’ai jamais refait.

Me semble que c’était un vieux Ford des années 40. En passant, j’ai reconnu plein de monde sur la photo de leurs noces. Bizarrement ma mère n’assistait au mariage.

Je me demande bien pourquoi puisqu’elle avait tellement un esprit de famille.