Le choléra de 1832… la suite

J’ai un peu peur de vous parler du choléra de 1832…

effroi 2

Le choléra avait frappé les habitants de la petite paroisse de St-Mathias à St-Mathias-sur-le-Richelieu en 1832.

Je l’ignorais.

C’est en fouillant les registres paroissiaux à la recherche des ancêtres d’Onésime Cadieux que j’avais remarqué un nombre impressionant d’actes de sépultures pour l’année 1832. J’ai donc décidé de vous en parler un peu la dernière fois dans ce billet.

Ma recherche avait innocemment commencé avec ma recherche sur Onésime Cadieux. Elle était la fille de Pierre Cadieux et de Françoise Trudeau qui se sont mariés le 18 février 1822. 

1822 Pierre Cadieux Françoise Trudeau 18 février zoom

gros plan de cette page

1822 Pierre Cadieux Françoise Trudeau 18 février

Je commence toujours mes recherches de la même façon: innocemment…

Onésime Cadieux vit le jour le 26 mai 1822, une belle petite fille prématurée de trois mois et huit jours.

1822 26 mai Onésime Cadieux zoom

J’espère que ce n’était pas un secret de famille.

Le 4 février 1840, Lésime Caieux (sic), fille de Pierre Caieux et de Françoise Trudeau, épouse Stanislas Minier dit Lagacé, fils d’Antoine Minier dit Lagacé et d’Ursule Cordeau.

1840 mariage Stanislas et Onésime

Ils eurent plusieurs enfants dont François-Xavier Lagasse, né en 1858 et décédé en 1937.

François-Xavier Lagacé et Sophie Archambault

On le voit sur cette photo avec sa femme Sophie Archambault.

J’ai aussi dans ma collection une photo de leur fils lors du mariage de William Archambault et la belle Myra Alexandre, la fille de Philomène Lagacé.

wedding Myra Alexandre

 Cette recherche innocente m’a amené ici.

Jacob N Elsensohn

Commentaire anodin?

Il n’y en a jamais sur ce blogue.

Jean-Baptiste Jean-Marie Hogue et Julie Simmers ont eu certains de leurs enfants à Blackstone, Mass. dans les années 1860.  Il pourrait y avoir un lien avec cette famille Hogue.

Ce commentaire, écrit en juillet 2012, faisait suite à ce billet sur la famille Hogue.

Vos commentaires sont toujours utiles pour retracer l’origine de vos ancêtres comme Louis Erenhimmer.

Cliquez Louis Erenhimmer sur Google pour voir qui il était.

Pas grand chose…

Vous ne perdez rien pour attendre.

Moi j’attends un commentaire de Monique Langlois des Pays-d’en-Haut.

Trouvé!

Ici sur ce site…

Jean-Baptiste Augustin PAQUET dit LAVALLÉE
forgeron, bûcheron, armurier, puis (1846) facteur d’orgues et (1852) luthier;
né à Verchères en 1816; décédé à Montréal le 15 février 1903
marié à Verchères, le mardi 5 avril 1842

Caroline VALENTINE ()
patronyme d’origine écossaise, issu du major James Fendor VALENTINE, originaire de Melrose, en Écosse, qui s’établit à Verchères et y épousa une Québécoise du nom de LECLERC.

(8)
Callixte dit Calixa LAVALLÉE (1842-1991)
né à Verchères le 28 décembre 1842 (dans le rang de la Beauce, incorporé à Sainte-Théodosie en 1878, nommée Calixa-Lavallée depuis 1974);
décédé à Boston (USA) le 21 janvier 1891, à l’âge de 48 ans
marié  en 1867, à Lowell (St. Ann’s Episcopal Church), Mass. USA

Josephine GENTLY (), dite GENTILLY au Québec

Ils auront 4 enfants :

      • Calixa LAVALLÉE fils (vers 1869 – Port-Joly 12 août 1883 : à l’âge de 14 ans)
      • N…
      • Raoul LAVALLÉE (1879 – après 1942), le seul enfant survivant à son père
        X …

        • 3 enfants (survivants en 1942), aux États-Unis
      • N… (avril 1885 – juillet 1885 : à l’âge de 3 mois)

J’ai aussi trouvé quelqu’un qui m’a trouvé sur mon blogue Our Ancestors

Hello Pierre,

thank you for your wonderful, personable genealogy blog.  Thanks to you, I just found my Landry, Valentine, and Pratt ancestors in the first St. Anne’s Parish listings.  

All of these families migrated from Stanbridge, Canada to Bristol, Ct.  
Would you be able to recommend any genealogy resources for Bristol, CT?  

Much Appreciated,

Carol Valentine.

Le choléra de 1832

Le choléra avait frappé les habitants de la petite paroisse de St-Mathias à St-Mathias-sur-le-Richelieu en 1832.

Je l’ignorais jusqu’à la semaine dernière.

C’est en fouillant les registres paroissiaux à la recherche des ancêtres d’Onésime Cadieux que j’avais remarqué un nombre impressionant d’actes de sépultures pour l’année 1832.

Ma recherche avait innocemment commencé avec Onésime Cadieux, fille de Pierre Cadieux et de Françoise Trudeau qui se marièrent le 18 février 1822. 

1822 Pierre Cadieux Françoise Trudeau 18 février zoom

gros plan de la page

1822 Pierre Cadieux Françoise Trudeau 18 févrierJe commence toujours mes recherches de la même façon: innocemment…

Onésime Cadieux verra le jour le 26 mai 1822, une belle petite fille prématurée de trois mois et huit jours.

1822 26 mai Onésime Cadieux zoom

Le 4 février 1840, Lésime Caieux (sic), fille de Pierre Caieux et de Françoise Trudeau, épouse Stanislas Minier dit Lagacé, fils d’Antoine Minier dit Lagacé et d’Ursule Cordeau.

1840 mariage Stanislas et Onésime

J’avais trouvé cette information sur Onésime en 2009 quand Val d’Or Lagacé m’avait si gentiment envoyé cette copie de l’acte de décès de mon grand-père Léo Senior.

acte-de-deces-leo-lagace-senior

C’est cet acte de décès qui m’a permis de trouver ses parents, puis ses grands-parents, puis tous ses ancêtres.

En 2009, j’avais relégué aux oubliettes Onésime Cadieux pour me concentrer sur mes ancêtres Lagacé.

Onésime était pourtant une personne importante.

Elle était la mère de Philomène Lagacé, mon arrière-grand-tante…, née le 12 novembre 1840, neuf mois bien sonné après le mariage de Lésime et de Stanislas.

Philomène LagacéPuis suivra Stanislas Lagacé, mon arrière-grand-père, le 9 août 1842

Dennis Lagasse II

Puis, en 1844, naîtra Pierre Lagacé, mon arrière-grand-oncle…, l’ancêtre de Sandy, ma petite cousine qui avait des tas de vieilles photos et qui pensait les jeter en 2010.

Pierre Lagasse

Puis, il y avait Elmire Lagasse, mon arrière-grand-tante, née en 1846. Charles Lagacé, né et décédé en 1847. Joseph Miller Lagasse, né en 1848 et décédé en 1947.

Joseph Miller Lagasse

Puis Agnès Lagaser…

Agnes Lagasse

Elle est née en 1851, et non en 1852 comme l’indique le monument, et décédée en 1901.

Suivra Louis Lagasse, né en 1854 et décédé en 1928, puis Antoine Lagacé, né en 1856 et décédé à l’âge de 5 ans en 1861.

Viendra François-Xavier Lagasse, né en 1858 et décédé en 1937.

François-Xavier Lagacé et Sophie Archambault

On le voit sur cette photo avec sa femme Sophie Archambault. J’ai aussi une photo de son fils lors du mariage de William Archambault et la belle Myra Alexandre, la fille de Philomène Lagacé.

wedding Myra Alexandre

La petite dernière sera Marie-Anne Lagasse, née en 1862, mais je n’ai pas de photo à vous montrer.

Et le choléra dans tout ça?

Onésime, 10 ans, a vu son grand-père Pierre Cadieux mourir du choléra en septembre 1832 à St-Mathias-sur-le-Richelieu.

1832 décès Pierre Cadieux 53 ans

Bonjour Cécile… Prise 2

Cécile a trouvé finalement les liens qui la relient à son ancêtre Pierre Blanchet immortalisé par le petit livret Labatt publié dans les années 50 ou 60.

Nous regarderons ses ancêtres ensemble après les Rois afin de partager le fruit de mes recherches.

Pierre Blanchet

Je pense bien avoir trouvé sa lignée paternelle, mais je ne suis pas certain. Ce dont je suis certain par contre, c’est que je ne suis pas un généalogiste, mais plutôt un rassembleur.

Je rassemble les gens autour de leurs ancêtres, un peu comme un vieux poêle.

famille Meloche

Bonjour Cécile,

J’ai mis toutes mes recherches sur mon arbre dans le site Ancestry.

Je vais vous envoyer une invitation directement à partir du site Ancestry.
Ça ne coûte rien pour aller voir mon arbre.
Il faut s’inscrire par contre pour y avoir accès.
Mon arbre est privé et non public. Seules les personnes que j’invite peuvent voir les informations.
Je ne mets pas d’information personnelle sur les personnes vivantes.

Ne faites pas l’erreur de devenir membre payant d’Ancestry.
C’est beaucoup trop cher.

Moi ce que je trouve, je le partage gratuitement.

Je vous envoie l’invitation quand vous aurez répondu à ce courriel.

Bonne journée

Pierre

Abel Blanchette

Cécile a répondu à mon invitation. Elle m’a laissé un beau message.

Je ne vends rien… et je ne suis surtout pas infaillible quand je recherche vos ancêtres.

Rien de plus faillible qu’un généalogiste ou un rassembleur. Je rectifie les faits quand on m’en avise comme ce fut le cas pour monsieur Dupré.

Ça me rappelle de cette anecdote d’un généalogiste amateur qui avait ma mère Aline dans son gedcom.

On était au début des années 2000.

J’avais été terrassé par un petit virus généalogique après la naissance de ma fille. Ce petit cousin éloigné, dont je tairai le nom, avait la mauvaise date de naissance de ma mère Aline.

Je l’avais avisé, mais il ne l’avait jamais changé.

Je ne me suis pas obstiné. Il devait en savoir plus sur ma propre mère que moi.

Si vous découvrez un jour mon blogue Nos ancêtres ou son petit cousin Nos ancêtres II, et que vous y trouvez une erreur, vous pouvez toujours me contacter, et je m’empresserai de corriger rapidement l’erreur sur-le-champ.

Mon père était pompier rappelez-vous.

Magyrus poste 8

Bon là, j’en profite pour vous souhaiter de passer un joyeux temps des Fêtes.

SAPIN-~1

Édouard Métayer, descendant de Jean Nicolet: Prise 2

Je sais que monsieur Dupré n’a pas dû trouver ça amusant de voir son texte sur mon blogue sans citer la source première.

Honest mistake…

Si on lit bien, je dis bien qu’on ne cite pas l’auteur et que le texte provient sans doute d’un Yves (sic) Dupré.

Écrit en 1992, ce texte raconte une anecdote amusante de l’ancêtre des Picher d’Amérique.

J’ai écrit plutôt cette année un billet aussi amusant sur un ancêtre que j’ai découvert au fil de mes recherches. Je le remets avec ce lien vers un autre beau texte de monsieur Dupré que vous trouverez ici  sur son site Web.

Faites-vous plaisir et allez faire un petit tour.

Extrait

L’établissement en Nouvelle-France

C’est au Château-Richer, petit village situé sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent, à quelques kilomètres de Sainte-Anne-de-Beaupré, que l’on rencontre pour la première fois en Nouvelle-France, l’ancêtre Jean Pichet. À l’hiver de l’année 1660, soit le deux du mois de février, Jean y est confirmé en compagnie de plusieurs autres habitants de la région. Depuis quand Jean Pichet dit Pégin est-il en Nouvelle-France? Malgré le fait qu’aucun document notarié concernant son engagement n’ait été trouvé, il semble bien qu’il soit arrivé en ce pays à l’été de 1659. Est-il en engagé de trente-six mois ?

Début de mon ancien billet

Pas mal fort n’est-ce pas.

Édouard Métayer

Celui qui est à l’origine de toutes mes recherches sur tous mes ancêtres depuis 2007.

Édouard est un descendant direct de Jean Nicolet et Gisis-Bahmahmaadjimiwin, une Amérindienne nippising.

arbre Édouard Métayer Jean Nicolet

Je sais que je ne suis pas le seul descendant de Jean Nicolet et Gisis-Bahmahmaadjimiwin, mais disons que ça me fait un petit velours… et que je pourrais facilement me péter les bretelles si je pouvais arriver à les retrouver.

Pierre 076

Et c’est pas fini…

Fin de mon ancien billet

Gisis-Bahmahmaadjimiwin… Est-ce vraiment son nom?

Probablement pas, mais je l’ai trouvé sur Internet. Le site avait l’air tout à fait sérieux tout comme celui de la Société de généalogie de l’Outaouais inc. l’est, l’était ou semblait l’être.

Bon, est-ce finalement mon dernier billet avant mon retour promis pour la venue des Rois mages?

Probablement pas, car je m’en voudrais de ne pas vous souhaiter un joyeux temps des Fêtes.

Bonjour Cécile…

Je viens d’écrire à Cécile qui avait besoin d’aide…

Je suis Cécile Blanchette. Mon père est Victor Blanchette, son père Thomas Blanchette. Je ne sais pas comment faire mes recherches.

Je pense avoir trouvé sa lignée paternelle.

Bonjour Cécile,

J’ai mis toutes mes recherches sur mon arbre dans le site Ancestry.

Je vais vous envoyer une invitation directement à partir du site Ancestry.
Ça ne coûte rien pour aller voir mon arbre.
Il faut s’inscrire par contre pour y avoir accès.
Mon arbre est privé et non public. Seules les personnes que j’invite peuvent voir les informations.
Je ne mets pas d’information personnelle sur les personnes vivantes.

Ne faites pas l’erreur de devenir membre payant d’Ancestry.
C’est beaucoup trop cher.

Moi ce que je trouve, je le partage gratuitement.

Je vous envoie l’invitation quand vous aurez répondu à ce courriel.

Bonne journée

Pierre

Abel Blanchette

Je pense avoir trouvé…

gaston lagaffe 2

En attendant la réponse de Cécile…

1911

1901 famille Abel Blanchet

1901

1911 famille Abel Blanchet

1891

1871 Abel Blanchet

1881

1891 famille Abel Blanchet

1871

1881 Abel Blanchet

Pierre Blanchet: Prise 2

Un commentaire vient d’arriver concernant la famille Blanchette…

Je suis Cécile Blanchette. Mon père est Victor Blanchette, son père Thomas Blanchette. Je ne sais pas comment faire mes recherches.

À suivre.

En attendant, vous pouvez lire mon billet sur l’ancêtre.

Début

Pierre Blanchet est l’ancêtre de la conjointe de quelqu’un qui m’a téléphoné dernièrement de Rimouski.

Il avait fouiné sur Internet et avait trouvé mon nom comme par hasard.

Il a pris une chance de me donner un coup de fil. 

 

Ce serait long à raconter bien que ce serait fort intéressant. 

Suite à notre conversation téléphonique, j’ai remarqué qu’il avait été lui aussi piqué par le moustique de la généalogie.

Il avait trouvé ses ancêtres et il voulait maintenant trouver les ancêtres Blanchet de sa conjointe.

Il était comme bloqué avec un François-Xavier.

Je n’ai donc pu résister à lui apporter mon aide…

J’ai bien fait de l’aider, car nous sommes reliés d’une certaine façon.

Léo Paul Lagasse, le petit-fils de Pierre Lagacé, le frère de mon arrière-grand-père Stanislas Lagacé, a marié Rose-Bella Blanchette, une descendante de Pierre Blanchet. 

 

 J’te l’avais dit mon frère Pierre que mon arrière-petit-fils Pierre était pas mal fort en généalogie…

 Voici Léo Paul Lagasse avec sa famille… 

famille de Julian Wilfred Lagasse, conducteur de train

Le petit Léo Paul est à l’extrême-gauche.

Nous serions en 1915 environ. C’est ma petite cousine Sandy qui m’a envoyé cette photo.

Revoici son père Julian Wilfred…

Il est le dernier à l’extrême-droite.

 J’vous l’avais dit les gars qu’il était pas mal fort…

J’aide les gens, car moi aussi j’ai eu beaucoup d’aide… et je sais que ça fait toujours plaisir.

Voici d’autres informations fort intéressantes sur Pierre Blanchet que j’ai prises sur Internet…

Pierre Blanchet, l’ancêtre de tous les Blanchet et Blanchette d’Amérique, est né vers 1646, originaire de St-Omer-de-Rosières en Picardie, fils de Noël Blanchet et Madeleine Valet.

À son arrivée en Nouvelle-France, âgé de 25 ans, il est tisserand de métier et habite, comme engagé, chez Simon Lefebvre, à la côte de Notre-Dame-des-Anges, près de la rivière St-Charles, à  l’est de Québec. Nous ignorons les conditions de son engagement et les raisons qui ont motivé sa venue arrivée en Nouvelle-France, vers 1667.

Pierre Blanchet est présenté à la famille Fournier, possiblement par Simon Lefebvre, son troisième voisin. Guillaume Fournier découvre les qualités de Pierre Blanchet. Ce dernier s’éprend de l’aînée de ses filles, Marie Blanchet. Guillaume Fournier met à l’épreuve le prétendant en lui confiant l’exploitation d’une terre de son domaine, non loin de Charlesbourg. L’expérience est concluante et le seigneur de St-Joseph donne sa fille de 14 ans en mariage. Marie Fournier est par sa mère, Françoise Hébert, l’arrière-petite-fille de Louis Hébert, le premier colon canadien. Le contrat de mariage est signé le 3 octobre 1669. Le père donne à sa fille une vache à lait et à son futur gendre " l’habitation qui tient lieu de St-Joseph ". Pierre, de son côté, avantage sa future de 400 livres en cas de décès et de 200 livres à prélever avant tout autre partage.

Le futur mari travaille à l’embellissement de la cabane qui lui sert de demeure près de la St-Charles. Et c’est là que, le 17 février 1670, Marie et Pierre, après la bénédiction nuptiale reçu à Québec de l’abbé Henri de Bernières, allument leur feu joyeux.

Marie Fournier et Pierre Blanchet fondent une belle famille de 16 enfants, mais, décimée par la mortalité infantile, car seulement sept enfants atteignent l’âge adulte : deux filles, Marie-Madeleine et Françoise, et cinq garçons, Pierre, Guillaume, Jean et Louis qui laissent des descendants et, finalement Simon, qu’on dit déficient. Durant une même année, soit en 1681, 3 enfants sont conduits au cimetière du Cap-St-Ignace.

La terre donnée par le beau-père Fournier est trop petite, Pierre Blanchet reçoit, le 13 octobre 1671, de Louis Couillard de Lespinay " six vingt arpents de terre en haut bois, de trois arpents de front sur le fleuve St-Laurent sur quarante de profondeur " dans la seigneurie de la Rivière-du-Sud, à la Pointe-à-la-Caille, aujourd’hui St-Thomas de Montmagny. Pierre trime dur sur sa ferme de Pointe-à-la-Caille. Il élargit même ce domaine de 4 autres arpents de front. À la fin de l’été 1681, Pierre, sa femme et 5 enfants sont recensés. Le chef de famille Blanchet déclare posséder un fusil, 7 bêtes à cornes et 8 arpents de terre en culture. Il vit dans une maison de colombages. Plus tard, il obtient un lot de 5 arpents de largeur par 40 de profondeur à St-Pierre de Montmagny, près de la rivière.

À sa mort, en avril 1709, Pierre Blanchet laisse 64 arpents de " terre faite " dont 9 arpents à St-Thomas et 55 à St-Pierre, des biens immeubles pour 810 livres, 10 sols et 6 deniers. Il y a deux grands bsufs à l’étable, l’un noir et l’autre rouge, 7 vaches, 5 cochons, 4 oies, 7 poules et un coq. Il faut ajouter en plus de sa vieille maison de colombages de St-Thomas, une " mayson de quarante pied de lont de piesse sur piesse " à St-Pierre.

Quelques jours avant sa mort, il offre à la paroisse six arpents de son bien pour la construction de l’église de St-Pierre. Il donne également un arpent de front pour l’instruction de son benjamin, Louis Blanchet âgé de 8 ans à l’époque, dans l’espoir peut-être qu’il devienne homme d’église. Ses dernières volontés ne sont par réalisées selon ses prévisions. L’église de Saint-Pierre déserte en 1785 la terre des Blanchet pour passer sur l’autre rive de la Rivière-du-Sud. C’est en l’honneur de Pierre Blanchet d’ailleurs que la paroisse fut mise sous le patronage de saint Pierre le 14 janvier 1713.

À sa mort, Pierre Blanchet laisse un riche héritage à ses descendants : une terre et des biens qu’il a fait fructifier par son dur labeur et des valeurs humaines à perpétuer.

http://www.smartnet.ca/users/roberochon/blanchet.htm

J’ai envoyé tout ça à mon interlocuteur de Rimouski et encore plus, sauf des photos…

Fin

 

Avis de recherche: Prise 2

Le but de mes recherches…

Une petite visite virtuelle sur le site de Find A Grave.

C’est en lien avec ma recherche à venir sur Chrétien Lemaire, le mercenaire allemand, dans mon blogue Nos ancêtres II.

hesse-kassel-jaeger-korps-787