La suite – Wilfrid Bohémier

Cliquez ici.

Je me permets de faire un copier-coller de l’avis de décès.

Souvent les avis de décès disparaissent à tout jamais et on regrette leur disparition.

Wilfrid Bohémier20130726

Wilfrid
Bohémier
1922-2013

Montréal, le 25 Juillet 2013, à l’âge de 91 ans, s’est éteint M.Wilfrid Bohémier (vétéran des Forces armées canadiennes) époux de feu dame Jeannine Lemieux prédécédé de leur fils Pierre. Il laisse dans le deuil ses enfants: Nicole (Jean), Monique, Claude (Jeanne), Denis, son amie de coeur Marie-Paule, autres parents et amis. Le défunt sera exposé au 8005 Notre-Dame est Montréal, le mardi 30 Juillet de 14 à 17 heures et de 19 à 22 heures. Un hommage personnalisé, sur place, lui sera rendu à 20 heures. L’inhumation des cendres aura lieu (date à confirmer) au cimetière Sault-des-Récollets auprès de son épouse et de son fils.

Je vous reviens la prochaine fois avec une petite anecdote concernant ma rencontre avec Wilfrid Bohémier.

Wilfrid
Bohémier
1922-2013

Montréal, le 25 Juillet 2013, à l’âge de 91 ans, s’est éteint M.Wilfrid Bohémier(vétéran des Forces Armées Canadiennes) époux de feu dame Jeannine Lemieux prédécédé de leur fils Pierre. Il laisse dans le deuil ses enfants: Nicole(Jean), Monique, Claude(Jeanne), Denis, son amie de coeur Marie-Paule, autres parents et amis. Le défunt sera exposé au 8005 Notre-Dame est Montréal, le mardi 30 Juillet de 14 à 17 heures et de 19 à 22 heures. Un hommage personnalisé, sur place, lui sera rendu à 20 heures. L’Inhumation des cendres aura lieu(date à confirmer) au cimetière Sault-des-Récollets auprès de son épouse et de son fils.

- See more at: http://salonlfc.com/avisdedeces/26072013/Boh-mierWilfrid#sthash.dasms9fa.dpuf

Wilfrid
Bohémier
1922-2013

Montréal, le 25 Juillet 2013, à l’âge de 91 ans, s’est éteint M.Wilfrid Bohémier(vétéran des Forces Armées Canadiennes) époux de feu dame Jeannine Lemieux prédécédé de leur fils Pierre. Il laisse dans le deuil ses enfants: Nicole(Jean), Monique, Claude(Jeanne), Denis, son amie de coeur Marie-Paule, autres parents et amis. Le défunt sera exposé au 8005 Notre-Dame est Montréal, le mardi 30 Juillet de 14 à 17 heures et de 19 à 22 heures. Un hommage personnalisé, sur place, lui sera rendu à 20 heures. L’Inhumation des cendres aura lieu(date à confirmer) au cimetière Sault-des-Récollets auprès de son épouse et de son fils.

- See more at: http://salonlfc.com/avisdedeces/26072013/Boh-mierWilfrid#sthash.dasms9fa.dpuf

Wilfrid
Bohémier
1922-2013

Montréal, le 25 Juillet 2013, à l’âge de 91 ans, s’est éteint M.Wilfrid Bohémier(vétéran des Forces Armées Canadiennes) époux de feu dame Jeannine Lemieux prédécédé de leur fils Pierre. Il laisse dans le deuil ses enfants: Nicole(Jean), Monique, Claude(Jeanne), Denis, son amie de coeur Marie-Paule, autres parents et amis. Le défunt sera exposé au 8005 Notre-Dame est Montréal, le mardi 30 Juillet de 14 à 17 heures et de 19 à 22 heures. Un hommage personnalisé, sur place, lui sera rendu à 20 heures. L’Inhumation des cendres aura lieu(date à confirmer) au cimetière Sault-des-Récollets auprès de son épouse et de son fils.

- See more at: http://salonlfc.com/avisdedeces/26072013/Boh-mierWilfrid#sthash.dasms9fa.dpuf

Wilfrid
Bohémier
1922-2013

Montréal, le 25 Juillet 2013, à l’âge de 91 ans, s’est éteint M.Wilfrid Bohémier(vétéran des Forces Armées Canadiennes) époux de feu dame Jeannine Lemieux prédécédé de leur fils Pierre. Il laisse dans le deuil ses enfants: Nicole(Jean), Monique, Claude(Jeanne), Denis, son amie de coeur Marie-Paule, autres parents et amis. Le défunt sera exposé au 8005 Notre-Dame est Montréal, le mardi 30 Juillet de 14 à 17 heures et de 19 à 22 heures. Un hommage personnalisé, sur place, lui sera rendu à 20 heures. L’Inhumation des cendres aura lieu(date à confirmer) au cimetière Sault-des-Récollets auprès de son épouse et de son fils.

- See more at: http://salonlfc.com/avisdedeces/26072013/Boh-mierWilfrid#sthash.dasms9fa.dpuf

Mon pays ce n’est pas un pays…

Avant de vous parler de cette vieille photo, je voudrais revenir sur les ancêtres de Gilles Vigneault question de clore le dossier.

marielouiselimoges

J’ai beaucoup pensé à Gilles cet hiver.

déneigement à Montréal

Voici le texte trouvé sur site réputé pour ses fromages, Le Québec, une histoire de famille.

Il n’est pas de moi bien que je suis un abonné fort peu actif.

fromages d'ici

Généalogie des Vigneault                           

Le nom de famille Vigneault -et ses variantes Vigneau, Vignault ou Vigneaud- fait référence à un vigneron, au propriétaire d’une vigne ou encore à l’un des habitants d’un des nombreux «lieux-dits» portant ce nom.

Sept pionniers Vigneault (cinq hommes et deux femmes) ont traversé l’Atlantique et se sont installés en Nouvelle-France. Parmi eux, il semble qu’au moins deux ancêtres aient encore une descendance à leur nom aujourd’hui : le Limousin François Vigneault dit Tranchemontagne, mais surtout le Poitevin Paul Vigneault dit Laverdure. La majorité des Vigneault du Québec et de l’Acadie descendent de ce dernier.

En 1800, on recensait 168 Vigneault au Québec. Aujourd’hui, ils sont quelque 5100 à porter le nom, ce qui les place au 299e rang des familles les plus nombreuses. On les retrouve principalement au Centre-du-Québec, en Montérégie, sur la Côte-Nord, en Gaspésie et aux Iles-de-la-Madeleine. En France, leur présence demeure modeste. Les orthographes Vignault et Vignaux sont les plus répandues.

 

Les pionniers des Vigneault

Né de l’union de Jean Vignaux et de Renée Brode, Paul Vignaux/Vigneau/Vigneault voit le jour à Poitiers, vers 1641, dans la paroisse de Saint-Cybard de Poitiers. Engagé comme soldat du régiment de Carignan-Salières au début des années 60, il ajoute un surnom à son patronyme et devient Paul Vigneault dit Laverdure.

À bord du navire La Paix, le pionnier s’embarque à La Rochelle dans la compagnie du capitaine Maximy et débarque à Québec le 19 août 1665. Mgr Laval lui-même le confirme quelques jours plus tard, le 31 août. Le 2 septembre, il prend la route du fort de Richelieu afin d’en assurer la reconstruction.

Resté au pays après le licenciement des troupes, en 1668, Paul Vigneault dit Laverdure trouve l’amour dans les bras d’une fille du Roy : la Parisienne Françoise Bourgeois, née dans la paroisse Saint-Paul vers 1646. Fille d’Antoine Bourgeois et de Marie Piedmond, elle arrive en Nouvelle-France en 1669 et épouse le pionnier Vigneault à Sainte-Famille, sur l’île d’Orléans, le 3 novembre 1670. Le couple aura 12 enfants, nés entre 1670 et 1690. L’un d’eux, Maurice, s’établira à Port-Royal et laissera une descendance de souche acadienne.

Le recensement de 1681 nous révèle que Paul Vigneault possède 2 arpents de terre en valeur. La date de sa mort nous est inconnue, mais on suppose que celle-ci s’est produite avant le 19 février 1703, date du mariage de son fils Antoine. Son épouse serait décédée l’année suivante.

Paul Vigneault est notamment l’ancêtre du poète Gilles Vigneault.

 

François Vigneault dit Tranchemontagne

Né de l’union de Gabriel Vigneault et Françoise Bernard, ce second ancêtre naît dans la paroisse Saint-Michel-des-Lions de Limoges, dans le Limousin. Arrivé vers 1700, en tant que soldat des troupes de la Marine, il choisit de demeurer au pays une fois son service terminé. Le 11 janvier 1705, il unit sa destinée à Catherine Laurence (fille de Noël Laurence et Élisabeth Bertault), née en 1676 à Contrecoeur, en Nouvelle-France. Le couple s’établira sur une terre de Saint-Sulpice. C’est là que François s’éteint, le 20 décembre 1761.

 

Recherche : Marcel Fournier

 

Merci Marcel, dorénavant mes hivers ne seront plus jamais les mêmes.

Visite virtuelle du cimetière de St-Norbert

Billet écrit dans les deux langues officielles ce matin.

Ces photos ont toutes été prises par Dave Schmidt.

Dave les a mises sur le site Find A Grave.

Voici sa biographie prise sur le site Find A Grave

I started researching my family roots in 1988, have published nine family histories and continue to gather data for 18 family lines. Much of my research involves gathering data from cemeteries. While I was making my home in Alberta during the mid 1990′s, I visited every rural cemetery in southeast Alberta and southwest Saskatchewan (an area covering 10,000 square miles), most of the information gathered during these visits is available on Cyndislist.com and other sites. I have gathered thousands of obits for the people interred in these cemeteries and have just begun to place my data on this site. Hopefully I will live long enough to complete this project.

Il m’a transféré les photos du monument de Benjamin Bohémier et de son fils Alexandre afin que je puisse ajouter d’autres détails sur le site. Je lui ai aussi demandé de me transférer toutes les autres photos des monuments des Bohémier du cimetière de St-Norbert au Manitoba afin de faire de même.

À suivre…

A virtual visit to St-Norbert cemetery

Bilingual post today so I can thank Dave.

All these pictures were taken by Dave Schmidt.

Dave put them on Find A Grave.

This is his biography found on Find A Grave

I started researching my family roots in 1988, have published nine family histories and continue to gather data for 18 family lines. Much of my research involves gathering data from cemeteries. While I was making my home in Alberta during the mid 1990′s, I visited every rural cemetery in southeast Alberta and southwest Saskatchewan (an area covering 10,000 square miles), most of the information gathered during these visits is available on Cyndislist.com and other sites. I have gathered thousands of obits for the people interred in these cemeteries and have just begun to place my data on this site. Hopefully I will live long enough to complete this project.

Dave has transfered me the pictures of the headstone of Benjamin Bohémier and his son Alexandre so I could add more information on Find A Grave. I also asked him if he would like to transfer me all the other pictures of Bohémier headstones taken at St-Norbert cemetery in  Manitoba so I could do the same.

To be continued…

Pause toujours mon lapin…

Des anecdotes au sujet de la généalogie, je pourrais vous en raconter plein. Certaines sont assez tristes à raconter, d’autres sont assez drôles.

C’est pour ça que je cause beaucoup et que prendre une pause est assez difficile tout comme arriver à tenir mes promesses de ne rien écrire jusqu’au premier avril.

En attendant mon retour, une belle histoire ici si on peut dire.

Extrait

Assassiné dans son lit

En suivant la trame de la vie de Jean Aubuchon dit Lespérance nous plongeons dans l’atmosphère d’une époque fascinante car la destinée de cet ancêtre n’a pas été banale. Durant trois décennies, de 1655 à 1685, il a pris beaucoup de place dans le petit monde de Ville-Marie. Doué, rusé, débrouillard, possédant sans doute une certaine instruction, Aubuchon part de Dieppe vers 1648 pour rejoindre en Nouvelle-France son demi-frère Jacques, un maître charpentier arrivé ici cinq ou six ans plus tôt. Jacques Aubuchon fut l’un des premiers défricheurs de Batiscan dans la région de Trois-Rivières.