Mon pays ce n’est pas un pays…

Avant de vous parler de cette vieille photo, je voudrais revenir sur les ancêtres de Gilles Vigneault question de clore le dossier.

marielouiselimoges

J’ai beaucoup pensé à Gilles cet hiver.

déneigement à Montréal

Voici le texte trouvé sur site réputé pour ses fromages, Le Québec, une histoire de famille.

Il n’est pas de moi bien que je suis un abonné fort peu actif.

fromages d'ici

Généalogie des Vigneault                           

Le nom de famille Vigneault -et ses variantes Vigneau, Vignault ou Vigneaud- fait référence à un vigneron, au propriétaire d’une vigne ou encore à l’un des habitants d’un des nombreux «lieux-dits» portant ce nom.

Sept pionniers Vigneault (cinq hommes et deux femmes) ont traversé l’Atlantique et se sont installés en Nouvelle-France. Parmi eux, il semble qu’au moins deux ancêtres aient encore une descendance à leur nom aujourd’hui : le Limousin François Vigneault dit Tranchemontagne, mais surtout le Poitevin Paul Vigneault dit Laverdure. La majorité des Vigneault du Québec et de l’Acadie descendent de ce dernier.

En 1800, on recensait 168 Vigneault au Québec. Aujourd’hui, ils sont quelque 5100 à porter le nom, ce qui les place au 299e rang des familles les plus nombreuses. On les retrouve principalement au Centre-du-Québec, en Montérégie, sur la Côte-Nord, en Gaspésie et aux Iles-de-la-Madeleine. En France, leur présence demeure modeste. Les orthographes Vignault et Vignaux sont les plus répandues.

 

Les pionniers des Vigneault

Né de l’union de Jean Vignaux et de Renée Brode, Paul Vignaux/Vigneau/Vigneault voit le jour à Poitiers, vers 1641, dans la paroisse de Saint-Cybard de Poitiers. Engagé comme soldat du régiment de Carignan-Salières au début des années 60, il ajoute un surnom à son patronyme et devient Paul Vigneault dit Laverdure.

À bord du navire La Paix, le pionnier s’embarque à La Rochelle dans la compagnie du capitaine Maximy et débarque à Québec le 19 août 1665. Mgr Laval lui-même le confirme quelques jours plus tard, le 31 août. Le 2 septembre, il prend la route du fort de Richelieu afin d’en assurer la reconstruction.

Resté au pays après le licenciement des troupes, en 1668, Paul Vigneault dit Laverdure trouve l’amour dans les bras d’une fille du Roy : la Parisienne Françoise Bourgeois, née dans la paroisse Saint-Paul vers 1646. Fille d’Antoine Bourgeois et de Marie Piedmond, elle arrive en Nouvelle-France en 1669 et épouse le pionnier Vigneault à Sainte-Famille, sur l’île d’Orléans, le 3 novembre 1670. Le couple aura 12 enfants, nés entre 1670 et 1690. L’un d’eux, Maurice, s’établira à Port-Royal et laissera une descendance de souche acadienne.

Le recensement de 1681 nous révèle que Paul Vigneault possède 2 arpents de terre en valeur. La date de sa mort nous est inconnue, mais on suppose que celle-ci s’est produite avant le 19 février 1703, date du mariage de son fils Antoine. Son épouse serait décédée l’année suivante.

Paul Vigneault est notamment l’ancêtre du poète Gilles Vigneault.

 

François Vigneault dit Tranchemontagne

Né de l’union de Gabriel Vigneault et Françoise Bernard, ce second ancêtre naît dans la paroisse Saint-Michel-des-Lions de Limoges, dans le Limousin. Arrivé vers 1700, en tant que soldat des troupes de la Marine, il choisit de demeurer au pays une fois son service terminé. Le 11 janvier 1705, il unit sa destinée à Catherine Laurence (fille de Noël Laurence et Élisabeth Bertault), née en 1676 à Contrecoeur, en Nouvelle-France. Le couple s’établira sur une terre de Saint-Sulpice. C’est là que François s’éteint, le 20 décembre 1761.

 

Recherche : Marcel Fournier

 

Merci Marcel, dorénavant mes hivers ne seront plus jamais les mêmes.

Vivre debout – le directeur musical…

Je ne pouvais m’empêcher d’écrire encore sur ce blogue.

Voici pourquoi j’ai écrit hier à propos du dernier album de Gilles Vigneault.

Cliquez.

J’écoutais une pub sur RDI et un nom me disait de quoi.

gaston lagaffe 2

Jean-François Groulx, dont j’avais abondamment parlé sur ce blogue, est le directeur musical de l’album Vivre debout.

 

Pour ceux qui sont curieux et qui aiment les vieilles photos, et avant de vous quitter avec une petite pub.

Vivre debout – Nouvel album maintenant disponible

Ce qu’on en dit :

"Ses arrangements si joliment jazzy! Les musiques à fleur de mots de Jean-François Groulx et Dan Thouin, la réalisation tellement délicate et portante de Daniel Lavoie, qui permet d’écouter Vivre debout comme un tout, voyage éminemment agréable… " – Sylvain Cormier, Le Devoir, 14 avril 2014

"Vivre Debout, recueil de super textes et de musiques d’une bouleversante beauté, très sobres, légères, qui forment ce qu’il qualifie lui-même d’autoportrait." – Georges Hébert-Germain, Journal de Montréal, 11 avril 2014

Je me demande…

Pierre Lagacé:

Mon nouveau blogue Nos ancêtres II est ici…

Originally posted on Nos ancêtres II:

Je me demande par où commencer cette nouvelle histoire.

photo de pierre tombale Exeurie Myers modifié

Je n’ai pas pris cette photo de pierre tombale. On m’a même interdit de la mettre sur mon blogue Our Ancestors en décembre dernier.

J’avais pourtant écrit à la dame en question pour lui demander la permission de l’utiliser. Elle n’avait pas reçu mon message. J’avais présumé, à tort, qu’elle ne répondait pas à ses messages et j’ai pris une chance de la mettre sur mon blogue.

J’aurais pas dû…

Je l’ai donc retiré de mon billet. Mon billet est ici, et vous pourrez le lire si ça vous chante.

Si je vous écris ceci, c’est pour vous dire que des fois on fait des erreurs dans la vie, mais qu’il faut aussi pardonner les fautes des autres.

Il faut dépasser notre colère passagère, car souvent il y a toujours une raison derrière une rencontre, virtuelle ou non.

C’est cette…

Voir l'original 178 mots de plus

Dernier billet sur ce blogue

Je tourne la page sur ce blogue avec ceci… qui donne suite à ceci.

L’histoire peut attendre au cégep

On efface tout et on recommence. Si ce réflexe d’un nouveau gouvernement peut se révéler improductif et démotivant, il y a un dossier que Philippe Couillard et son futur ministre de l’Enseignement supérieur peuvent se permettre de revoir et de repousser pour le bien de tous : l’introduction d’un cours obligatoire d’histoire dès septembre prochain, dans les cégeps.

 

La Fédération des cégeps met un frein au nouveau cours

d’histoire

Le nouveau cours d’histoire au collégial a du plomb dans l’aile. Après avoir consulté ses membres, la Fédération des cégeps a remis un avis défavorable au projet cher au Parti québécois et à son ex-ministre de l’Enseignement supérieur, Pierre Duchesne. En plus de mettre en question sa pertinence, elle considère qu’un examen complet de la formation générale doit être réalisé avant de procéder à des changements.

Philippe-Couillard

En passant de même, je viens de me rappeler le prénom du fils de nos voisins Couillard sur la rue de La Roche en 1955!

Michel…

Que de beaux souvenirs d’enfance.

Merci encore Michel pour les cartes de baseball.

 

La belle famille de Joseph Saurette dit Larose…

Leo Boisjolie

Je sais que plusieurs ne lisent pas l’anglais, c’est donc pourquoi je vais vous parler de cette belle famille canadienne-française qui a vécu aux États-Unis au tournant du XXe siècle.

Un monde de découvertes généalogiques qui se retrouvera sur Nos ancêtres II, car je n’ai presque plus d’espace ici pour ajouter d’autres photos.

Et des photos, j’en ai!