Laurent Dubois, fils d’Honoré Dubois et Juliette Sauvé

En ce Jour du Souvenir

 

Laurent Dubois

Mort le 18 décembre 1944 à bord d’un bombardier Halifax. Il était avec Jean Charles Labrecque.



Laurent Dubois était le sans-filiste du Halifax sur lequel Jean Charles Labrecque était le bombaimer.

Jean Charles Labrecque c’est le grand garçon sur cette photo de famille. Il est à gauche dans la dernière rangée.

labrecque2

 

Jean Charles, comme tout l’équipage, ne s’en est pas sorti.

Depuis presque tout le monde l’a oublié.

Presque…

Généalogie de Maurice Richard

Pierre Lagacé:

Pour en savoir plus les ancêtres de Maurice Richard…

Originally posted on Pauline Carbonneau, Histoire des Îles:

Tous les Richard de l’Acadie ont comme ancêtre Michel Richard qui est né en Saintonge (France) en 1630. Il épouse, à Port-Royal, Madeleine Blanchard. en 1656, date transmise par les généalogistes Dennis Boudreau et Paul Béchard. Une autre date de ce premier mariage du couple Richard-Blanchard a été trouvé par des chercheurs de l’Association des Richard de l’Acadie, qui ont consulté un représentant de l’Association des Richard du Québec qui lui, s’était fié au site Internet Planète Québec qui donne 1742 comme date du mariage de Michel Richard avec sa première épouse, Madeleine Blanchard,  dont Maurice Richard est descendant. Devenu veuf, Michel Richard épouse en secondes noces, Jeanne Babin en 1668.

Quant à l’épouse  d’Alexandre- Boutin Richard, un des fils de Michel et de Madeleine Blanchard, les représentants de l’Association des  associations de Richard, pensent qu’il aurait épousé  Marie-AnneLevron en 1686. Paul Béchard, généalogiste retraité, demeurant…

Voir l'original 341 mots de plus

D’un précieux collaborateur…

Dodge 1920, ça Monsieur c’était du char…


http://www.youtube.com/embed/nq2jY1trxqg?rel=0 

 

1920s vintage Dodge Brothers sedan drives down muddy roads and across muddy fields to get to the gushing oil well. For some strange reason the car has « Oil Field Dodge » painted on the side. This may be a company promotional video but it does not make driving look like any fun. The music is a stock YouTube number by Dave Hartley called New Walk. Tags: « Dodge Brothers » sedan muddy roads oil field gusher well « Oil Field Dodge » company promotional « black and white » film 1920s silent

Levez-vous les yeux au ciel des fois?

Pierre Lagacé:

Mon plus récent billet sur Nos ancêtres II

Originally posted on Nos ancêtres II:

Si cela vous arrive de parler de généalogie à des gens de votre famille et qu’ils lèvent les yeux au ciel, j’espère que ça ne vous décourage pas trop.

Moi ça ne me décourage pas une miette.

Non plus de vous en parler sur cette nouvelle version de Nos ancêtres. Après plus de 1200 billets sur Nos ancêtres, j’ai dû migrer ici faute d’espace pour vous mettre d’autres vieilles photos.

Et des vieilles photos, j’en ai en ti-pépère. Des photos partagées par de la parenté aux États, parents éloignés qui cherchaient leurs ancêtres canadiens-français.

La toute dernière personne est Patricia Malloy dont je peux ne pas taire le nom sur mon blogue.

Sans le savoir, je crois que j’avais la photo de son père dans ma collection de vieilles photos que j’avais numérisées lors de mon dernier voyage chez mon 2e cousin Joe. Une série de photos du photographe Parsons…

Voir l'original 62 mots de plus

Le hasard – Je veux des fraises chez Provigo…

J’étais à la caisse sans les fraises quand j’ai dit à la caissière que j’avais amené trop de sacs.

Je pensais qu’il y aurait encore des fraises. Ma femme m’a demandé d’en acheter pour mon petit-fils.

mademoiselle Jeanne

Je veux des fraises chez Provigo…

Il y en avait finalement… On venait juste de les livrer dans mon dos.

Je me retourne et je m’excuse à la dame toute souriante qui attendait derrière moi à la caisse. Je cours chercher deux petits paniers et je reviens à la caisse.

La dame était encore toute souriante…

Est-ce que je pourrais vous parler une fraction de seconde…?

Le hasard n’existe pas.

Vous pouvez me laisser un commentaire ou utiliser le formulaire suivant…

La présomption – Prise 2

Manon Gravel m’a écrit au sujet de ses ancêtres. Elle a partagé plein de choses ce matin, mais elle s’est abonnée à ce blogue.

Macé assez le dire… Je n’écrirai plus sur ce blogue, mais sur Nos ancêtres II.

Je n’ai plus de place pour ajouter des photos.

Place maintenant à la reprise de ce billet écrit sur la présomption…

La pire ennemie du généalogiste.

Il y a bien sûr la folie, mais ça c’est autre chose… qui relève de la psychiatrie.

La présomption comme le cas de Julia Roy soulevé hier. Elle aurait des ancêtres américains et irlandais.

 

Voyez-vous, je ne trouve Julia Roy nulle part sauf en 1891 dans cette page de recensement.

Bien sûr que je la retrouve en 1901 et 1911 avec son mari Arthur Hotte, mais rien ne confirme que la Julia 1891 est la même que la Julia 1901 et 1911.

J’en suis rendu là avec Julia, une des grand-mères de Michel.

Je ne trouverais peut-être jamais la réponse, mais cépasgrave. Vaut mieux présumer pour ensuite se rétracter tout penaud que de rester sur place et attendre que les choses nous tombent du ciel en généalogie.

Je pense que je suis maintenant rendu un expert généalogiste amateur avec une majeure en présomption et une mineure en recensement, et aussi un fort penchant pour l’écriture et le partage…

34 ans d’enseignement ça doit déteindre un ti peu!

Revenons aux ancêtres de mon copain de collège des années 60: Auréa Gravel.

Gravel, ça me disait de quoi.

Ce fut suffisant pour me motiver à retracer cette lignée de mon vieil ami Michel retrouvé après 42 ans…, mais retracer cette lignée ne fut pas si facile.