Je vote Libéral

Bon je sais que vous allez dire qu’on est le premier avril… et que le monde va essayer de vous monter des bateaux.

Pas mon genre…

Et une mouche ne m’a pas piqué non plus!

poisson-d-avril

J’ai arrêté de parler politique sur ce blogue après avoir été rabroué par un lecteur qui n’aimait pas que j’associe Nos ancêtres et la politique. Il avait probablement raison de le faire.

Un autre n’aimait pas que je parle d’astrologie sur MON blogue…

Disons que cela m’avait fait peur comme la peur du référendum qui frappe à nos portes comme le Bonhomme Sept Heures depuis le déclenchement des élections.

bonhomme sept heures

Source

On ne me fait pas peur…

effroi_by_julie_rc

Je ne vote pas Libéral à cause de la peur du référendum qui n’aura jamais lieu de mon vivant, ni celui de mes enfants et de mes petits-enfants d’ailleurs…

Je vote Libéral, car Jean-Martin Aussant n’est plus chef d’Option nationale.

Je vote Libéral, car Option nationale n’a pas de candidat dans mon comté.

Collin

candidate du Parti libéral dans le comté de Blainville

Non, je vote surtout Libéral pour deux raisons majeures…

Test de stupidité

Ché pas si je devrais…

La première est celle-ci.

Nos voisins, quand nous demeurions au 4728 De La Roche à Montréal, étaient des Couillard. Ils avaient un fils unique qui nous avait donné tous ses souvenirs d’enfance…

Des cartes de baseball.

Jackie Robinson After Hitting a Homer

Ça fait bientôt 58 ans de ça!

J’ai oublié le prénom du fils de monsieur et madame Couillard, mais c’est quand même une bonne raison de voter Libéral.

De mémoire, les Couillard étaient des gens généreux.

Deuxième raison…

Cliquez.

Je suis tombé par hasard sur ce site de généalogie que je ne connaissais pas auparavant, et c’est sur ce site j’y ai trouvé un ancêtre à la 9e génération!

Guillaume Couillard

Philippe et moi sommes donc des petits cousins.

Good!

Philippe est né sous le signe du Cancer comme ma mère.

Philippe-Couillard

- Je me souviens…
– Nous itou Philippe on se souvient…

Il a donc tout comme elle l’esprit de famille et le sens de l’histoire, et probablement une excellente mémoire.

Cool!

Philippe est né par contre le 26 juin et non le 27 comme ma mère.

Rosina et Aline 1

Aline, trois mois…

No problem there…

Ce n’est pas ça qui va m’empêcher de voter Libéral.

Des raisons de voter Libéral, j’en aurais des milliers…

Disons 425 000 bonnes raisons, mais là vous allez dire que j’exagère, et vous auriez probablement raison de me faire changer d’idée, puis me dire que j’aurais dû lire dimanche la lettre ouverte de Marc Bellemare avant d’aller voter par anticipation après avoir été déjeuner au restaurant Au gré des jours à Ste-Anne-des-Plaines…

J’ai pris le traditionnel un œuf tourné, saucisses…

Bon assez de niaiseries, voici la lettre ouverte.

Le retour des libéraux n’est pas souhaitable

Sans les conclusions de la commission Charbonneau, la prudence est de mise.

Aussi longtemps que la commission Charbonneau n’aura pas fait toute la lumière sur la corruption qui ronge le Québec, je crois que nous devons faire preuve d’une grande prudence dans nos choix démocratiques. Il faut éviter de remettre les rênes du pouvoir au Parti libéral du Québec qui fait actuellement l’objet de nombreuses enquêtes criminelles. Dans la foulée des débats qui ont cours, il y a un fond de scène que nous avons peut-être perdu de vue et qui, pourtant, doit être central dans notre choix du 7 avril prochain, soit une commission d’enquête publique dont le mandat est de déterminer l’étendue de la corruption dans notre société.

bernard-trepanier

Un chum c’tun chum…

Comme le gouvernement libéral de Jean Charest a ignoré pendant deux longues années la demande insistante de plus de 80 % des Québécois de mettre en place cette commission, la juge Charbonneau a été incapable de compléter son mandat avant le présent rendez-vous électoral. Elle a investigué le monde municipal et les syndicats avant de s’attaquer au plat principal, celui de la politique provinciale, là où logent les pires craintes.

497679-jean-charest

Celui qu’on regrette…

Entre le manque d’appétit du peuple québécois pour un troisième référendum sur l’avenir constitutionnel du Québec et le risque de redonner le pouvoir aux Libéraux sur lesquels reposent les soup1ons les plus lourds, il n’y a, à mon avis, aucune hésitation à avoir. Le Québec ne peut d’aucune façon replonger dans le manque d’intégrité, sous peine de voir son économie en souffrir et le cynisme atteindre un niveau inégalé.

Le ménage doit se poursuivre, tout comme la restauration éthique de nos institutions. La Commission Bastarache a démontré que les collecteurs de fonds faisaient la pluie et le beau temps dans le gouvernement Charest. Aux post-its libéraux sur les nominations de juges et au patronage libéral dans notre réseau de garderies, il faut ajouter la perquisition policière des locaux du PLQ en juillet dernier que le chef Philippe Couillard a choisi de cacher à la population et même à ses propres députés.

Le principal collecteur de fonds du PLQ, Marc Bibeau, a aussi été perquisitionné. Le mandat fait état d’échange d’enveloppes et d’une activité de financement libérale ayant rapporté plus de 425 000 $ dont on aurait étrangement perdu la trace. Cette dernière n’apparaîtrait pas aux états financiers du Parti libéral et Philippe Couillard lui-même ne peut en expliquer l’absence. Ces seuls faits font frémir et donnent à penser que les Libéraux ne méritent pas l’absolution des électeurs. Pas maintenant du moins.

Le poing levé de Pierre Karl Péladeau en faveur de l’indépendance du Québec est un geste spectaculaire qui a fait basculer la campagne électorale dans une fausse élection référendaire. Les Libéraux en ont profité pour tenter de faire oublier leur bilan désastreux au plan de l’éthique.

C’est essentiellement la même équipe que monsieur Couillard propose aujourd’hui pour diriger le Québec. La première ministre Marois sait fort bien que l’heure n’est pas au choix entre un Québec indépendant ou le Canada. De tous les chefs péquistes qui ont défilé depuis 50 ans, elle est sûrement la plus raisonnable et le plus pragmatique sur la question nationale. C’est pourquoi je suis convaincu qu’un nouveau gouvernement dirigé par Pauline Marois, même majoritaire, ne tiendra pas de référendum dans un prochain mandat. Les Québécois ne doivent donc pas laisser la proie pour l’ombre. Le prochain gouvernement devra principalement se consacrer à remettre l’État et ses institutions sur le chemin d’une intégrité sans faille. Pour l’heure, en attendant le rapport final de la commission Charbonneau, je suis convaincu que seul le Parti québécois est en mesure de mener à bien cette mission primordiale.

Marc Bellemare

Québec

Marc et Jean

Dans le bon vieux temps…

 

gaston_1

Ah shit…!

J’espère juste que je ne me suis pas trompé dimanche en mettant mon X dans la mauvaise case  quand j’ai voté par anticipation.

poisson4

J’ai hâte au 7 avril…

About these ads

8 réflexions sur “Je vote Libéral

  1. J’ai hâte qu’on arrête de faire des campagnes de peur, ça serait si facile de mettre les gens en confiance
    Si PKP était rien, ça n’aurait pas dérangé autant, il sera à la hauteur de sa réputation. On verra bien
    encore une semaine de torture.

    R G

  2. Bon matin Pierre,

    J’ai déjà voté libéral mais c’était en 1960 avec Jean Lesage. Maître chez nous tel était le slogan… Je m’ennuie de ce temps-là et du temps d’avant avec ses assemblées de cuisine, ses débats contradictoires, ses grandes gueules comme Réal Caouette et l’autre qui avait perdu son dentier lors de son discours (je ne me souviens pas de son nom)…

    Dans ce temps là, on n’avait pas de faiseurs d’images, de faiseurs de discours avec chaque mot choisi pour aller chercher l’électorat. C’était souvent tout croche et croche (mais on n’avait nos bouts d’asphalte). Les curés se mêlaient de politique (le ciel était bleu et l’enfer était rouge). Je suis déménagée dans le centre du Québec. J’ai un CAQ criarde comme députée qui je l’espère s’envolera vers d’autres cieux. La politique a toujours entourée nos vies et l’a colorée, nos ancêtres et nous-mêmes ont été et sont sous son influence. Je ne crois pas (je ne veux pas le croire) que nous ne verrons pas notre pays un jour, de même que nos enfants et petits-enfants.

    Bon poisson d’avril mon cher Pierre.

    Mon message n’est pas un poisson d’avril et je t’en prie réfléchis bien avant de voter le 7 avril, le Parti libéral a perdu de son lustre depuis 1960…

  3. Dois-je en conclure que tu n’es plus membre en règle du R.I.N.? Espères-tu ressusciter le Parti Rhinocéros à l’occasion des prochaines fédérales?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s