Charles Bilodeau, cuisinier durant la Guerre civile américaine – Prise 2

Vous comprendrez à la toute fin pourquoi je brise ma promesse…

J’avais écrit un article sur ce Charles Bilodeau.

Cliquez ici

J’ai toujours été fasciné par les guerres.

En fait cette fascination tient plus à cause de leur stupidité et aussi celle des politiciens qui envoient les soldats mourir à leur place pour la mère-patrie.

Tiens ça me donne le goût d’un petit Jos Louis de parler de ça…

Cliquez sur l’image si vous avez le goût


Quant à la Guerre civile américaine, elle restera sans doute dans le livre des records Guinness au chapitre de la stupidité des guerres quoique je ne veuille rien enlever à celle de 1914-1918 ni à celle de 1939-1945 ou à celle de Corée qui soit-dit en passant, n’est pas encore terminée.

Les Coréens se regardent encore comme des chiens de faïence.

Tout ce petit préambule pour vous parler encore de Charles…

J’ai trouvé ça sur Internet…

Birth: 1834, St-Lazare,Bellechasse,Québec
Death: 8 NOV 1901, St. Lazare de Be, Québec
Burial: St. Lazare de Be,Québec

Father: Charles Bilodeau
Mother: Angelique Paquet

Notes
Veteran of US Civil War (Union Army) – Enrolled 12 Oct 1861, served until 1865 as a cook, primarily. His journal of some 40 pages (in French) remains in the hands of his direct descendants. A photograph of him in uniform indicates his rank as Corporal, but the exact date of this photograph is unknown.

Source: Au coeur de Bellechasse: Saint-Lazare, 150 ans de vie paroissiale, Eugène Côté, Bibliothèque nationale du Québec, Dépôt légal, 2e trimestre, 1982.

First Cousin, 4 times removed from Patrick O’Shea
He had 2 sons and 7 daughters.
In 1886, he had 129 arpents of land (in the Sixième Rang, Nos. 448-36) in St-Lazare, valued at $1900.00.

Il y aurait donc une photo de lui en uniforme.

J’espère qu’un de ses descendants lira mon blogue.

Pour en savoir plus sur l’enrôlement des Canadiens-français durant la Guerre civile, cliquez ici.

C’est en anglais, mais c’est fort intéressant.

La prochaine fois, je vous reparle de l’école de rang, car je n’ai pas eu le temps d’écrire mon article encore…

Comme je le disais l’autre fois…

Y’a pas le feu.

Fin

Bonjour M. Lagacé,

J’ai lu votre article datant du 3 mai 2011 concernant Charles Bilodeau qui était le père de ma grand-mère paternelle Amanda Bilodeau. Elle a marié Adélard Brochu de St-Lazare et un de leurs fils, feu Ernest, est mon père.

J’ai des photos de Charles Bilodeau et de sa femme Marie Laverdière. Vous pouvez les voir sur le site Généalogie du Québec (www.nosorigines.qc.ca) mais je peux vous envoyer les originales numérisées si vous le désirez.


Connais…

Notre Tite-sorcière, l’idole de mon ami Michel G., me demandait hier dans un courriel si je connaissais ce site.

Je connais ce site…

 Le carnet du flâneur

Flâneur : Celui qui se promène sans but. Qui perd son temps à des bagatelles. A person who walks the city in order to experience it.

Le sujet principal de ce blog est la petite histoire et la généalogie des familles de la Mauricie. On y traite aussi parfois de littérature, d’écologie et d’autres sujets.

Intéressant à découvrir durant le mois de mars.

En passant, je ne devais pas écrire de billet le 3 mars, mais je tenais à souhaiter une bonne fête à ma sœur…

J’avais écrit ce billet pour elle l’année dernière.

Pause toujours mon lapin…

Des anecdotes au sujet de la généalogie, je pourrais vous en raconter plein. Certaines sont assez tristes à raconter, d’autres sont assez drôles.

C’est pour ça que je cause beaucoup et que prendre une pause est assez difficile tout comme arriver à tenir mes promesses de ne rien écrire jusqu’au premier avril.

En attendant mon retour, une belle histoire ici si on peut dire.

Extrait

Assassiné dans son lit

En suivant la trame de la vie de Jean Aubuchon dit Lespérance nous plongeons dans l’atmosphère d’une époque fascinante car la destinée de cet ancêtre n’a pas été banale. Durant trois décennies, de 1655 à 1685, il a pris beaucoup de place dans le petit monde de Ville-Marie. Doué, rusé, débrouillard, possédant sans doute une certaine instruction, Aubuchon part de Dieppe vers 1648 pour rejoindre en Nouvelle-France son demi-frère Jacques, un maître charpentier arrivé ici cinq ou six ans plus tôt. Jacques Aubuchon fut l’un des premiers défricheurs de Batiscan dans la région de Trois-Rivières.

Poisson d’avril?

Croyez-vous tout ce que j’écris sur mon blogue Nos ancêtres depuis 2008?

Je vous avertis tout le temps quand j’écris des sornettes.

Je ne vous mettrais jamais ce qui suit sur mon blogue.

Bonjour Monsieur Lagacé

Je viens de découvrir votre blogue. Ma famille cherche depuis des lunes le fameux cendrier de mon arrière-grand-père Aldéi. Aldéi Lord, fils de Philippe Lord et Marguerite Lagacé, la sœur de Léo Lagacé surnommé le gars de party de St-Hyacinthe, avait marié Marie-Paule Bilodeau le 2 mai 1936 à St-Hyacinthe. J’ai toutes les photos de famille de mon arrière-grand-père Aldéi. Il y a plein de gens que je ne connais pas. J’aimerais tout partager avec vous. Comment puis-je vous rejoindre? Je suis vraiment excitée par tout ça. Eh non! Je ne pense pas que vous n’êtes pas sain d’esprit.

Poisson d’avril?

On ne m’a jamais écrit ça et vous vous en doutiez bien.

Sauf que Dennis Lagasse, un des descendants de Dennis Lagasse, le père de mon grand-père, le gars de party de St-Hyacinthe, m’a écrit un message semblable en 2011, et Dennis a toujours pensé que j’étais sain d’esprit.

Assez pour m’envoyer ça!

levi-ashtray-2-e1392830049864

On s’en reparle le 1er avril, car j’avais dit en janvier que je prendrais une pause sur ce blogue en attendant patiemment le printemps.