Édouard Métayer, descendant de Jean Nicolet: Prise 2

Je sais que monsieur Dupré n’a pas dû trouver ça amusant de voir son texte sur mon blogue sans citer la source première.

Honest mistake…

Si on lit bien, je dis bien qu’on ne cite pas l’auteur et que le texte provient sans doute d’un Yves (sic) Dupré.

Écrit en 1992, ce texte raconte une anecdote amusante de l’ancêtre des Picher d’Amérique.

J’ai écrit plutôt cette année un billet aussi amusant sur un ancêtre que j’ai découvert au fil de mes recherches. Je le remets avec ce lien vers un autre beau texte de monsieur Dupré que vous trouverez ici  sur son site Web.

Faites-vous plaisir et allez faire un petit tour.

Extrait

L’établissement en Nouvelle-France

C’est au Château-Richer, petit village situé sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent, à quelques kilomètres de Sainte-Anne-de-Beaupré, que l’on rencontre pour la première fois en Nouvelle-France, l’ancêtre Jean Pichet. À l’hiver de l’année 1660, soit le deux du mois de février, Jean y est confirmé en compagnie de plusieurs autres habitants de la région. Depuis quand Jean Pichet dit Pégin est-il en Nouvelle-France? Malgré le fait qu’aucun document notarié concernant son engagement n’ait été trouvé, il semble bien qu’il soit arrivé en ce pays à l’été de 1659. Est-il en engagé de trente-six mois ?

Début de mon ancien billet

Pas mal fort n’est-ce pas.

Édouard Métayer

Celui qui est à l’origine de toutes mes recherches sur tous mes ancêtres depuis 2007.

Édouard est un descendant direct de Jean Nicolet et Gisis-Bahmahmaadjimiwin, une Amérindienne nippising.

arbre Édouard Métayer Jean Nicolet

Je sais que je ne suis pas le seul descendant de Jean Nicolet et Gisis-Bahmahmaadjimiwin, mais disons que ça me fait un petit velours… et que je pourrais facilement me péter les bretelles si je pouvais arriver à les retrouver.

Pierre 076

Et c’est pas fini…

Fin de mon ancien billet

Gisis-Bahmahmaadjimiwin… Est-ce vraiment son nom?

Probablement pas, mais je l’ai trouvé sur Internet. Le site avait l’air tout à fait sérieux tout comme celui de la Société de généalogie de l’Outaouais inc. l’est, l’était ou semblait l’être.

Bon, est-ce finalement mon dernier billet avant mon retour promis pour la venue des Rois mages?

Probablement pas, car je m’en voudrais de ne pas vous souhaiter un joyeux temps des Fêtes.