Où en étais-je?

Ah oui! L’école de rang du rang de Ste-Julie.

Vous allez rire.

Cette belle photo hantée de l’école de rang de Ste-Julie de Ste-Marthe dont on a beaucoup parlé avant que je prenne deux mois, ou presque, d’une retraite fermée sur mon blogue.

école de rang 1915 rang Ste-Julie de Ste-Marthe

Un peu comme ces hommes de Ste-Marthe en 1947.

retraite fermée 1947

Il y a des photos qui nous hantent des fois.

L’institutrice de l’école de rang est Adéline Bourbonnais. Elle a marié le beau Denis Quesnel le 5 septembre 1916.

Denis Quesnel

Elle a donc dû quitter l’enseignement à ce moment-là.

Adéline est la grand-mère d’Yvon Quesnel qui a conservé précieusement les centaines de photos de sa mère Simonne. J’ai tout numérisé ça en 2007. J’ai plein de photos d’ancêtres dont je n’ai jamais parlé et dont je ne parlerai probablement jamais… 

Simonne a quitté le monde des mortels en 2008 pour aller rejoindre son papa au ciel depuis 1918 et sa maman Rosina depuis 1955. Elle est sur les genoux de son père…

famille de Venance Paiement

J’espère que vous croyez au ciel…

Adéline Bourbonnais, fille de Joseph Bourbonnais et d’Eugénie Martineau, est décédée en décembre 1937. Elle était de santé très fragile. Denis Quesnel, son mari, avait demandé à sa sœur Rosina de l’aider pour s’occuper d’Adéline et des cinq jeunes enfants.

Simonne y est allée avec sa sœur cadette Jeannette.

C’est comme ça que Simonne tomba follement amoureuse de son cousin Germain quelques années plus tard. On les voit dans la photo suivante à droite.

Simonne tient la main de son amoureux.

plage d'Hudson vers 1942plage d’Hudson circa 1942

Ma mère est celle qui est juste à côté de Simonne avec le soulier au-dessus de la tête. Ses sœurs Claire et Lucille sont également sur cette photo. 

Mais là je m’éloigne encore une fois de l’école de rang du rang de Ste-Julie…

Tant qu’à m’éloigner je pourrais vous parler du petit Armand Paiement que l’on voit dans les bras de sa maman en 1914…

famille de Venance Paiement

Non?

Bon si vous insistez…

Armand et Rhéa

1942

mariage Armand Paiement et Rhéa St-Amant

30 septembre 1942

Je pourrais aussi vous parler de la fois que j’avais noyé le moteur de leur auto stationnée à côté de leur maison en pesant sur la pédale à gaz quand ma mère avait été leur rendre visite en 1954 ou 1955…

Je ne l’ai jamais refait.

Me semble que c’était un vieux Ford des années 40. En passant, j’ai reconnu plein de monde sur la photo de leurs noces. Bizarrement ma mère n’assistait au mariage.

Je me demande bien pourquoi puisqu’elle avait tellement un esprit de famille.