350e anniversaire du départ de cette ville de 36 « Filles du Roy »

J’avais dit que je n’écrivais rien durant l’été, mais je n’ai jamais dit que vous ne pouviez pas écrire à ma place…

Bonjour Pierre,

Mon mari et moi étions donc le 15 juin à La Rochelle pour suivre les festivités à  l’occasion du 350e anniversaire du départ de cette ville de 36 « Filles du Roy ».

http://www.cfqlmc.org/pdf/Pr_LA_ROCHELLE_160313.pdf

Assis sur le même banc que des dames et demoiselles figurant ces jeunes filles, nous avons fait connaissance avec  deux  d’entre elles. Mon mari expliquant qu’un probable  lointain cousin de ses ancêtres (André RAPIN) était peut-être parti sur ce même bateau en 1663, Marie lui répondit : « je suis moi-même descendante d’André RAPIN »

Lui proposant de découvrir le lieu de naissance d’André RAPIN, les villages de la Millonnière et de la Vergne  à Saint-Paul-en-Pareds, elle acceptait avec enthousiasme d’autant plus facilement qu’elle avait prévu de prolonger son séjour en France d’une semaine pour visiter  la région, mais sans programme précis.

C’est en discutant avec elle qu’elle nous a appris qu’elle s’occupait de généalogie au Québec.

Elle était très heureuse de rencontrer des personnes ayant les mêmes centres d’intérêt qu’elle.

Nous l’avons en quelque sorte kidnappée (il doit y avoir un mot plus français pour cette action, elle nous le dirait sûrement, car elle nous a signalé que son mari avait participé à l’écriture de la loi 101)

Des gens importants, donc, mais  nous n’avons même pas pensé à demander une rançon !

Et c’est sans façon, mais avec beaucoup d’émotion que nous avons accueilli Marie pendant  6 jours, en Vendée d’abord,  puis à Limoges.

Aux villages de la Vergne et de la Millonnière, nous avons eu la chance de rencontrer des gens qui ont chaleureusement ouvert leur porte pour nous montrer les plus anciennes maisons, cachées dans des ensembles de bâtiments transformés depuis en dépendances ou étables.

Elle a flâné et pris de nombreuses photos de l’église de Saint-Paul  où ont été baptisés les RAPIN ( pour rappel, nous n’avons pas la date exacte de la naissance d’André RAPIN , estimée à 1639 ou 1640, car une page du registre a été déchirée depuis bien longtemps – le curé de l’époque le signale lui-même sur le registre  – ses frères et sœur sont nés  entre 1629 et 1648 respectivement dans les 2 villages susnommés et qui sont à 100 mètres l’un de l’autre, et ont été baptisés à Saint-Paul-en-Pareds (et non à Saint-Paul – Commequiers,  comme indiqué par erreur sur le PRDH).

Marie a aussi des ancêtres nés en Limousin :

Léonard LEBLANC  né vers 1626 Blanzac

Léonard PAILLE ou Paillard né vers 1621 à Bersac sur Rivalier

Léonard GIRARDIN né vers 1645 à Saint-Junien

Léonard LALANDE né vers 1660 à Magnac-Bourg

(Léonard  est un « saint » populaire chez nous)

Louis JAVILLON né vers 1697 de la Nouaille , Aubusson en Creuse

Françoise CHAPELAIN né vers 1646 à Lubersac en Corrèze

Françoise DECHAUX née vers 1621 à Lubersac

Mathieu RINGUET né vers 1665 à Cognac (la Forêt sans doute)

François  BOUTEILLIER né vers 1674 à Bonneville aujourd’hui Thauron près de Guéret

En l’absence de lieux exacts des villages de naissance, notre chemin de mémoire a donc emprunté les petites routes  verdoyantes de ma région pour  visiter les vieux  lieux de culte où ils ont été baptisés  : Saint-Junien et sa prestigieuse Collégiale, Blanzac  et  Bersac   minuscules églises rurales.

Rendez-vous a été pris  dans deux ans à Poitiers où se tiendra  un congrès de généalogie,  et où Marie avait déjà  prévu de se rendre avec un groupe de concitoyennes.

On ne sait jamais, si des Québécois veulent venir « tracer « leurs ancêtres limousins,   il peut être bon de connaître une adresse à Limoges où les occupants les guideront avec plaisir.

Amitiés

Pascale

Plusieurs photos à venir durant tout l’été…

filles0 filles1 filles2 filles3 filles4 filles6 filles7

filles7filles8 filles9 filles10 filles11 filles12