Marie Peem… Marie Payne… Marie-Barbe Maillé… deuxième partie

984e billet

Voici la suite tant attendue de mon billet sur mon ancien blogue.

Lundi le 6 avril 2009

Vous êtes un peu perdu…

Attendez de lire cet article !

Qui est donc cette mystérieuse Marie Peme ?

Suite à mon article de jeudi dernier, j’ai trouvé ça sur Google.

C’était en anglais, mais je vous le traduis.

Bonjour Denise,

J’ai vu votre message laissé sur le forum et j’ai trouvé ce qui suit.

Pierre Guenette a épousé Apolline Beautron le 17 février 1806 à Ste-Anne-des-Plaines. Les parents de Pierre étaient Jean Guénette et Marie Peen-Penin

Les parents d’Apolline étaient Jean Baptiste Beautron et Marguerite Cousineau

Bill

 

Un autre message sur le même sujet, mais d’une autre personne.

 

Denise,

Pour vous aider, voici une partie de l’histoire de ma famille.

La mystérieuse Marie Penne

Marguerite Guénette, était la petite-fille de Jean Guénette et de la mystérieuse Marie Peem, Penne, Peme, Perier, Perrin, Penet, Plein et en fin de compte Penin dit Lafontaine.

J’ai mis plusieurs années, beaucoup de lettres et beaucoup de spéculation pour la retracer, elle et les parents de son mari.

Je me suis même demandé à un moment donné si elle pouvait avoir un lien avec la famille de William Penn !

Elle a hanté mon esprit à partir du moment où je l’ai retrouvé dans les registres de la paroisse de Sainte-Anne-des-Plaines :

Le neuf juin dix-sept quatre-vingt-treize, par nous le prêtre signé ci-dessous, a été enterré dans le cimetière de cette paroisse le corps de Marie Penne, la femme de Jean Guénette, qui est morte hier âgée de trente et un ans. Présents: Louis Guénette, Joseph Huot, Antoine Huot et plusieurs d’autres qui ont déclaré ne pas savoir signer.

Coyteux, Ptre.

Elle serait née en 1761 ou en 1762, les premières années de l’occupation britannique, ce qui m’a amené à me demander si elle était l’enfant d’un soldat anglais. Plusieurs soldats étaient cantonnés dans la région de Terrebonne.

Selon Masson, un Jean Guénet et une Euphrosine-Marie Pelle ou Penne eurent quatre enfants à Terrebonne entre 1782 et 1788. L’ajout du prénom Euphrosine l’a rendait d’autant plus attachante. Euphrosine est le nom d’une des déesses grecques, trois déesses-soeurs qui donnaient le charme et la beauté, les deux autres étant Aglaia et Thalia.

Grâce aux microfilms des registres de mariages des paroisses, j’ai trouvé plus enfants. Elle avait donné naissance à huit enfants, six garçons et deux filles en 13 ans de mariage. Deux filles et probablement deux fils l’ont prédécédée.

Son fils Pierre s’est marié à Appoline Beautron-Major le 17 février 1806 à Sainte-Anne-des-Plaines. Présents au mariage étaient Jean Guénet, Honoré Leguerrier pour le mari; et Jean-Baptiste Beautron, Thomas Pelletier pour la jeune mariée. Appoline avait atteint l’âge de majorité et vivait à Sainte-Anne depuis trois ans. Son père est identifié comme étant un fermier de Saint-Laurent, Montréal et sa mère, Marguerite Cousineau était décédée. Le marié était mineur. L’âge de majorité à cette époque temps était de vingt et un ans.

Et c’est tout ce que je savais pendant des années.

Finalement, en 1994, une lettre de Jean-Paul Gratton, qui avait l’accès au Fonds Drouin m’a informé que les parents de Marie étaient Jacques Peem dit Lafontaine et Jeanne Jourdain, qui s’étaient marié le 9 janvier 1758 à St-Charles de Bellechasse. Michel, le grand-père de Jacques, de Vouillé-les-Marais dans le Poitou en Vendée, en France, avait orthographié le nom Pénin. Peut-être que le registre de la naissance de Marie est à Saint-Charles de Bellechasse. Les parents de Jean Guénet étaient Pierre Guénet et Charlotte Drapo (Drapeau), mariés le 23 avril 1748 à Beaumont. Jean Guénette et Marie Peem se sont probablement mariés vers 1780.

À propos de Sainte-Anne-des-Plaines, c’est une belle église, remplie d’images d’anges, et situe sur le site du vieux cimetière où Marie est enterrée.

Suzanne

Suzanne Boivin Sommerville

Michigan, Etats-Unis

 

J’avais donc trouvé ça, puis j’ai lu le commentaire de Michel Vezeau laissé sur mon blogue…

La mystérieuse Marie Penne (Peem, Peme, Perrier, Perrin, Penet, Plein, Pelle,) est née le 3 janvier 1759 à L’Assomption et elle est morte le 7 Juin 1796 à Sainte-Anne-des-Plaines. Elle était marié a Jean Guénette (Jean-Baptiste Guénet) le 16 Juillet 1781 à Terrebonne. Jean Guénette est né le 24 Juillet 1761 à Saint Charles de Bellechasse. La Société de Généalogie des Laurentides a publié un article sur le sujet en 2007 (volume XXIII No 3) c’est un article qui reproduit une recherche de madame Suzanne Boivin Sommerville, une Franco-américaine du Michigan.

Et Gilles Groulx, le cousin de Michel Vezeau, en a remis…

Je vous complète ce que le cousin Michel vous a donné au sujet de J.B. Guénet et Marie Penne. J’ai pris au-dessus de 20 ans avant de trouver l’identité exacte de M. Penne et c’est grâce à une généalogiste de la Société Généalogique Canadienne-française qui a décortiqué toute la famille Boichu, que j’y suis arrivé.

Jean-Baptiste Guénet (Étienne & M. Lacasse) décédé le 5 octobre et enterré le 7 octobre 1831 à  Ste-Anne-des-Plaines, marié à Terrebonne le 16 juillet 1781 (PRDH) à Marie-Euphrosine Boichu née le 22 décembre et baptisée le 23 décembre 1761 à l’Assomption (PRDH), décédée le 7 et enterrée le 9 juin 1793 à Ste-Anne (répertoire).

Elle est la fille d’Antoine Boichu né vers 1731 à Pesme, Franche-Compté (voici l’énigme), décédé le 13 avril 1764 à L’Assomption, et de Madeleine Roy/Desjardins.

Elle décède Marie Penne et lorsque Jean-Baptiste se remarie, il est dit veuf M. Penne. Le livre sur les familles de Terrebonne écrit il y a très longtemps nomme son père Antoine Boucher (la connaissance de la paléographie n’était pas aussi avancée en ce temps et il y a toujours la possibilité d’erreur.)

Jean-Baptiste se remarie le 30 septembre 1793 à Ste-Anne-des-Plaines. (répertoire) à Geneviève Locas/Renaud (Joseph & Madeleine Roland) dont un fils Étienne marié le 22-06-1818 Ste-Anne à Françoise Coursolle (Pierre & Justine Grenon).

Du 1er mariage de Jean-Baptiste, j’ai 2 fils : Jean marié le 7 janvier 1805 à Ste-Anne à M.Louise Lalongé/Gascon (Louis & Catherine Boutin) et Pierre marié le 17 février 1806 à Ste-Anne à Pauline Beautron/Major (qui font partie de mes ancêtres).

Donc, si je résume, pour Gilles Groux, Marie Peem serait Marie Boichu dont le père Antoine Boichu venait de Pesme, France-Compté, et pour Suzanne Boivin Sommerville Marie Peem serait Marie Penin, fille de Jacques Peem dit Lafontaine…

Et moi qui pensait que la famille Guénette serait du gâteau.

Heureusement, Michel va m’envoyer une copie de l’article en question.

On s’en reparle lundi prochain… je crois avoir trouvé la solution.

Comme disait mon grand-père, quand on cherche, on trouve…

 

 

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s